Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Communauté

Retour

19 septembre 2019

Sarah Élisabeth Aubry - seaubry@lexismedia.ca

Marcia Pilote à la rencontre des proches aidants

kiosques, ateliers et groupes de discussions

RANCA

©Photo Sarah Elisabeth Aubry - Hebdo Rive Nord

L’ensemble du comité organisateur et les responsables des organismes convient les proches aidants à une journée leur étant destinée où du répit leur est offert.

Pour une cinquième édition, les proches aidants pourront profiter d’un moment pour se rassembler, s’unir et partager à l’occasion de la Journée Régionale des proches aidants de Lanaudière, le 19 octobre au Centre Laurent Venne situé à Repentigny. Cet évènement permettra à chacun de se ressourcer et de s’informer, tout en s’exprimant sur leurs besoins.

Organisée par le Module des proches aidants de Lanaudière, la journée permettra aux aidants naturels de retrouver des experts du milieu, tout en bénéficiant de répit. Plusieurs services ont été pensés, afin d’offrir du gardiennage, du co-voiturage pour donner la chance aux aidants de se joindre à l’évènement. Sur place, on retrouvera plusieurs kiosques et des ateliers seront présentés.

Les aidants naturels pourront échanger, partager leur réalité, mieux s’outiller et poser des questions aux intervenants du milieu communautaire et de la santé. Au rendez-vous, on répondra également aux préoccupations, on informera sur les services offerts, les crédits d’impôts et les régimes de protection.

Par ailleurs, la journée prévoit des groupes de discussion et ciblera les enjeux au niveau régional et provincial reliés aux proches aidants. L’objectif est également de permettre à tous des créer des liens entre les personnes vivant des situations similaires, puis d’échanger sur des solutions. Un repas sera offert réunissant les proches aidants.

RANCA

©Photo Sarah Elisabeth Aubry - Hebdo Rive Nord

À gauche, Yvon Desrochers du CSSSSL, au centre Étienne Malo de L’APPUI pour les proches aidants Lanaudière et à droite, la conférencière Marcia Pilote.

Une invitée spéciale 

On accueillera la comédienne, animatrice, auteure et conférencière, Marcia Pilote. Présentant La vie comme je l’aime, elle abordera l’importance de respecter ses limites comme proche aidant et savoir prendre du temps pour soi. Offrant plusieurs conférences, l’auteure détaille ajouter du plaisir au sein des discussions. Loin de tomber dans le drame, elle tend à écouter les autres, partage son expérience avec une dose d’humour.

« Mon élan et ma vie professionnelle tournent beaucoup autour des gens dans toute leur splendeur et leur humanité », souligne-t-elle. Voyant sa profession sous un nouvel ange depuis quelques années, Marcia Pilote sent avoir la force de pouvoir réunir des gens et de discuter d’un même sujet. « Les thèmes qui me touchent beaucoup sont la vie et l’évolution », fait-elle part.

À son avis, la vie doit composer avec les épreuves et les révères. Touchée d’avoir été sélectionnée par le comité, elle confie qu’il doit y avoir les ressources nécessaires pour les aidants naturels. « Sans ces gens-là, tout comme les bénévoles dans une autre sphère, la société s’écroulerait », exprime-t-elle.

Au-delà de ce qu’on peut penser, le créneau de proches aidants est large. « C’est toujours émotif les conférences, pas dans le sens qu’on pleure. On a du fun, on rit et il y a quelque chose qui relie tout le monde », ajoute-t-elle. L’objectif de la conférence est de créer un effet sur les participants et les amener à repartir avec des mots, des phrases, voire une image qui les aidera lors de moments plus difficiles.

Marcia Pilote met également en lumière l’importance de pendre soin de soi comme aidant naturel. Avant de pouvoir aider autrui, il faut savoir bien se traiter. Décrivant sa réalité, l’animatrice et blogueuse vient en aide par période à ses proches et sait à quel point il s’agit d’une grande charge. « Ma réalité n’est pas au quotidien d’être une proche aidante. Mais je peux peut-être comprendre ce que représente la réalité des personnes aidantes », mentionne-t-elle.

Programmation 

Débutant à 9h30, on souhaitera la bienvenue aux proches aidants en leur faisant écouter une composition récrite par une collègue du comité. Sur place, les participants pourront se promener dans les différents kiosques, faire du yoga, bénéficier d’un message sur chaise et du temps sera alloué pour des discussions.

On prévoit également sous toute réserve la venue de la ministre responsable des Aînés et des Proches aidants, Marguerite Blais. À partir de 15h, cette dernière ira à la rencontre des aidants naturels pour connaître leurs besoins. Cette rencontrera aidera à concrétiser la prochaine politique s’appliquant aux aidants.  

Pour les personnes intéressées à s’inscrire à la journée du 19 octobre, il est important de le faire avant le 5 octobre. On téléphone au 450 657-0514.  

Informations complémentaires et pertinentes 

Les proches aidants auront l’occasion de s’arrêter aux kiosques du CISSS de Lanaudière, L’Appui pour les proches aidants Lanaudière, L’A.C.E.F. de Lanaudière, Le Curateur Public du Québec, Remboursement Alisa, Revenu Québec, Services Canada et TCRAPHL. Différents choix d’ateliers seront organisés, tels que La traversée de la proche aidance (aînés), La traversée de la proche aidance (DI-TSA-DP), Limiter la fatigue: comment mieux gérer son énergie?, Le Curateur public du Québec : régimes de protection, Rendez-vous avec moi dans mon intégralité et les groupes de discussions porteront sur Se remettre au cœur de sa vie et La voix et le pouvoir des proches aidants.

Selon le Regroupement des aidants naturels du Québec (RANQ), un Québécois sur quatre assume le rôle de proche aidant. 43,2% des proches aidants estiment ne pas avoir eu le choix d’assumer ce rôle. 20% des proches aidants vivent dans l’insécurité financière. Les statistiques recensées par « Portrait démographique des proches aidants d’aînés au Québec », réalisé en 2016 en collaboration avec la firme SOM démontrent qu’au Québec, 1,5 M de proches aidants offrent une heure ou plus de soutien par semaine à un aîné. Un proche aidant sur trois qui offrent au moins une heure de soutien par semaine à un aîné n’a pas conscience d’être proche aidant. Un sur cinq des proches aidants qui offrent 10 heures ou plus de soutien par semaine n’a pas conscience de l’être.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web Repentigny - Caméléon Média