Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Culture

Retour

26 septembre 2019

Sarah Élisabeth Aubry - seaubry@lexismedia.ca

Un cœur basculant entre l’art et le droit

Alexia Dimopoulos

Alexia Leclerc

©Photo gracieuseté - Alexia Leclerc - Hebdo Rive Nord

Alexia Leclerc, aussi connue sous son nom d’artiste, Alexia Dimopoulos vient de compléter ses études en droit et s’intéresse au piano, puis à la peinture. Elle propose au public via plusieurs plateformes ses compositions jouées au piano.

RELÈVE. Originaire de Repentigny et jeune compositrice âgée de 22 ans, Alexia Leclerc a tout un parcours intéressant. Ayant eu un coup de cœur depuis sa tendre enfance pour le piano, cette dernière baigne dans cet univers musical. Elle partage son temps entre le piano, la peinture et complète ses études en droit. Si elle a suivi ses cours de piano à Repentigny, elle en donne maintenant à son tour. Rencontre avec une artiste émergente qui perce dans les arts et se réalise dans un domaine rigoureux.

Tout a commencé vers quatre ans. Alexia Leclerc, aussi appelée Alexia Dimopoulos pour son nom d’artiste était intriguée par le piano disposé dans le sous-sol de sa maison. Ayant déménagé un peu plus tard, ses parents décident de mettre le piano dans le salon. Et le déclic se fait. Ces derniers inscrivent leur fille à des cours et l’encouragent à poursuivre dans cette voie musicale. Pendant treize ans, la jeune fille investit des efforts, se perfectionne et apprend son instrument de musique à Repentigny et réalise des concours avec l’Aramusique.

Aujourd’hui, c’est à son tour d’enseigner ses acquis, de faire valoir son savoir et inspirer ceux qui le souhaitent à maîtriser le piano. Pendant ses études en droit à l’Université de Montréal, la passionnée a installé son instrument dans son appartement permettant de recevoir des élèves pour apprendre.

« J’étudiais à l’Université et en revenant, je pouvais donner des cours. C’était mon travail pendant mes études », détaille-t-elle. Son instrument de musique représente plus à ses yeux.

« Ça me permettait pendant mes examens d’évacuer le stress », constate-t-elle. Ne réalisant pas tous les bénéfices de son art jeune, c’est maintenant qu’elle constate l’apport de la musique dans sa vie. Représentant une échappatoire, une façon de s’exprimer et de jongler dans un processus créatif, Alexia a continué d’accorder une importance à l’une de ses passions.

Le droit 

L’artiste a terminé tout récemment ses études en droit et a passé son barreau à l’automne passé. Tournée vers l’avenir, elle désire unir le droit et le domaine des arts ensemble. C’est pourquoi elle vise intégrer ce domaine, afin de défendre la propriété intellectuelle et rejoindre un cabinet pour pratiquer le droit avec la culture. La jeune femme a concentré beaucoup d’énergie dans ses études.

Incertaine de vouloir entreprendre des études en droit à l’âge de 18 ans, Alexia a suivi son instinct, puis s’est laissé l’opportunité d’essayer. « Je pense que ça nous arrive tous de manquer de confiance un peu. Je l’ai vécu, que ce soit au niveau de mes études en droit ou du piano, mais avec le temps, j’ai appris à faire plus confiance à mes capacités et à moi-même », soutient-elle.

Sentant le besoin de faire une pause après ses études avant d’entamer son stage, l’artiste s’est accordé plus de temps pour composer, mettre sa créativité à l’œuvre et peindre. Percevant le droit comme un métier plus strict, Alexia Leclerc consacre du temps dans son horaire aux arts.

Création 

Ce sont dans ses temps libres qu’Alexia à réussi à composer et trouver son propre style. Inspirée par de grands pianistes modernes, cette dernière est consciente qu’écouter du piano n’attire pas tout le monde. À son avis, il y a une tendance qui revient à écouter de cet instrument. « C’est en écoutant des pianistes modernes que la vision change. On peut rejoindre plus de gens et des jeunes aussi », mentionne-t-elle.

Croyant à son projet, la compositrice pianiste a publié récemment sa musique sur diverses plateformes en ligne se retrouvant sur Spotify, SoundCloud et les réactions sont très positives. Avouant avoir été surprise par l’engouement ressenti et les commentaires, la créatrice a envie de consacrer encore plus de temps à ses compositions.

Serait-il possible de la voir performer sur scène bientôt? Elle répond vouloir s’implanter dans Montréal, s’installer avec son instrument et jouer par le biais d’évènements. Alexia laisse la porte ouverte et ne se met pas de pression.

Ses compositions, elle les a réalisées pour le plaisir souhaitant toucher les gens grâce à sa musique. « Qui sait où ça va me mener? Peut-être je pourrai faire une carrière en piano un jour », lance-t-elle. Concernant sa passion pour la peinture, elle partage l’avoir développé sans avoir suivi de cours en s’inspirant du travail réalisé par ses parents.

Se lancer 

Avec son expérience de vie, la future avocate est heureuse d’avoir découvert son intérêt jeune pour le piano. Lui apportant un équilibre avec les autres sphères de sa vie, elle réalise l’impact des efforts. « C’est une grande richesse jouer du piano. Quand on est jeune, on ne le réalise pas. C’est après. Ça stimule la créativité », fait-elle savoir.

Investir du temps dans le sport ou dans les arts, ça apporte beaucoup. « Ça développe une autre force d’intelligence », en convient la jeune femme. En ce sens, elle encourage les gens à se faire confiance et à aller jusqu’au bout d’un projet qui leur importe. « C’est quand qu’on commence à se faire confiance que l’on fait des choses qui nous sortent de notre zone de confort, et ça peut mener à de belles choses », conclut-elle.

Pour suivre l’artiste et écouter ses compositions, rendez-vous https://www.alexiadimopoulos.ca/ et https://open.spotify.com/artist/4FOoJsb14h7zC1VY67cmUY?si=VLA9XysHRBCgvda3FxwhsQ.

https://music.apple.com/ca/artist/alexia-dimopoulos/1472581633?l=fr

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web Repentigny - Caméléon Média