Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Actualités

Retour

10 janvier 2019

Pas de hausse de taxes pour les citoyens

Saint-Sulpice

Saint-Sulpice

©Photo archives

Le budget était présenté à la salle du conseil tout juste avant les fêtes.

BUDGET. Tout juste avant les fêtes, le maire Michel Champagne ainsi que les conseillers étaient heureux d’annoncer aux citoyens de la municipalité de Saint-Sulpice qu’aucune hausse de taxes n’était prévue pour 2019.

« La Ville a tout de même divers fonds s’il arrivait des malchances dans des dossiers », a également voulu préciser M. Champagne afin de rassurer la population.

Le total des revenus pour l’année 2019 a ainsi été évalué à 3 396 879 $ comparativement à 3 370 323 $ pour 2018.

En ce qui concerne les dépenses principales ainsi que les autres activités, peu d’écart a été noté d’une part et d’autres. Le grand total des dépenses passerait de 3 370 321 $ (2018) à 3 396 879 $ (2019).

Le taux de la taxe foncière (0,58 $ du 100 $ d’évaluation) ainsi que les dépenses liées à l’entretien du réseau d’aqueduc (27 $ par unité de logement), la tarification des matières résiduelles (167 $ par unité de logement) et l’eau au compteur (2,50 $ du mille gallons) demeurent inchangés par rapport à l’an dernier.

Imposition d’une taxe spéciale

À la suite de la présentation du budget pour l’année 2019, une séance extraordinaire a été tenue. Au cours de celle-ci, divers avis de motion ont été adoptés, dont le règlement numéro 326 « décrétant une taxe spéciale relativement aux interventions faites par la MRC de L’Assomption dans un cours d’eau longeant la rue Notre-Dame qui débute au 764 vers l’est ».

Le maire de la municipalité a spécifié qu’un nettoyage a été effectué et que la facture s’était élevée à plus de 100 000 $. L’article 3 du règlement stipule pour sa part que les travaux d’entretien seront répartis parmi les contribuables dont le terrain est situé dans le bassin versant des travaux longeant la rue Notre-Dame (du 764 vers l’est, du côté nord et sud), par unité d’évaluation et ce, au prorata de leur superficie.

L’estimation des coûts par lot passe ainsi de 7,64 $ pour un citoyen dont le terrain représente une superficie de 27,3 m2, soit 0,01 % du bassin versant, alors qu’un autre dont l’espace équivaut à 3849 m2 (1,08 % du bassin) recevra une facture de 1 076,60 $. Au passage, la taxation la plus élevée se verra attribuer au propriétaire d’un terrain de 50 156,6 m2 (14,03 %) avec un montant de 14 029,26 $.

Fin des travaux pour 2018

Si quelques chantiers avaient cours depuis les derniers mois à Saint-Sulpice, les élus ont annoncé la fin des travaux pour 2018. « Ils sont en arrêt jusqu’au printemps prochain et le chemin Bord-de-L’Eau est par conséquent ouvert, mais il faut y circuler à basse vitesse », a averti M. Champagne.

Le maire a renchéri en informant qu’un important tronçon des conduites d’eau de la rue Notre-Dame avait été remplacé, soit de l’école primaire Aux-Quatre-Vents à Repentigny. « Ça représente une économie d’argent, puisqu’il y avait de nombreuses fuites d’eau à ces endroits », a-t-il expliqué en se souvenant qu’il avait déjà été témoin de six à sept fuites d’eau dans ce secteur en 48 heures.

À l’été 2019, grâce aux modalités du prochain programme de la taxe sur l’essence et la contribution du Québec (TECQ), les élus de la municipalité de Saint-Sulpice entendent ainsi s’attaquer aux conduites d’eau du Chemin Bord-de-L’eau.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web Repentigny - Caméléon Média