Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Rétrospective

Retour

04 janvier 2019

Nathalie Vigneault - nvigneault@lexismedia.ca

Rétrospective 2018 - Décembre

Samuel Fournier

©Photo gracieuseté

Samuel était très heureux de représenter Opération Enfant Soleil au Galeries Rive Nord.

L'Hebdo Rive Nord vous présente ses moments marquants de l'année 2018.

Samuel Fournier, visage d’Opération Enfant Soleil

Samuel Fournier, 10 ans de Saint-Sulpice, a accepté d’être le visage de l’espoir pour cette 2e Forêt des étoiles des Galeries Rive Nord de Repentigny jusqu’au 24 décembre. Cette campagne était menée au profit d’Opération Enfant Soleil.

L’histoire de Samuel est épatante. « On nous avait dit qu’il ne marcherait pas et qu’il serait dans un état neurovégétatif, à cause des atteintes cérébrales potentiellement sévères à sa naissance », raconte Simon Fournier, père de Samuel. Âgé de moins d’un an, on lui diagnostique même une paralysie cérébrale, raconte sa maman, Véronik Goyette.

Aujourd’hui, il fait à peu près tout ce qu’un enfant « neurotypique » peut faire : ski alpin, nage, patin, ski nautique, conduit son propre VTT, pratique le Kung Fu… En vedette le samedi 1er décembre aux Galeries Rive Nord, Samuel a indiqué avoir beaucoup apprécié rencontrer les gens. « J’ai signé des cartes et on a lu des histoires avec d’autres enfants. J’ai bien aimé ça », a-t-il confié. (NV)

Jacques Taillefer

©Photo L'Action - Geneviève Geoffroy - Hebdo Rive Nord

Jacques Taillefer a écopé de neuf ans et demi de prison.

Jacques Taillefer reçoit sa sentence

Jacques Taillefer a reçu une sentence de 9 ans et demi de pénitencier, le jeudi 6 décembre, au Palais de justice de Joliette. 

Il pourra aller en appel de sa sentence environ aux deux tiers de sa peine, mais devra auparavant avouer ses torts, ce qu’il a toujours nié. L’ancien professeur de musique Jacques Taillefer avait été reconnu coupable de 14 chefs d’accusation de nature sexuelle, le 26 novembre 2018.

Pour exposer son jugement, le juge Jean Roy a même rappelé quelques éléments, tels que son âge (75 ans), la grande période où les gestes ont été commis (1979 à 2014), ainsi que le nombre de victimes (9, dont 8 mineurs). Il a aussi émis les facteurs atténuants et aggravants du cas de M. Taillefer : ce dernier n’a aucun antécédent, est un actif pour la société et est à un âge avancé. Toutefois, le juge Roy a laissé entendre qu’il a profité de son travail pour établir un lien de confiance avec les victimes et que malgré son âge, il était en pleine santé.

Le juge a ensuite donné la parole aux victimes. Plusieurs d’entre elles ont saisi l’occasion par écrit, d’autres de vive voix. (SL)

Electrolux confirme la démolition de son usine

Electrolux confirme au journal l’Hebdo Rive Nord qu’elle souhaite démolir son ancienne usine de L’Assomption ainsi que les fondations et les dalles de béton.

« Electrolux et la Ville voulons tous deux démolir l’usine, ce qui inclut les fondations et la dalle de béton, de la façon la plus efficace et de manière à minimiser les impacts sur le voisinage et l’école adjacente », indique Eloise Hale, porte-parole d’Electrolux.

L’entreprise estime le temps des travaux à environ 18 mois, du début à la toute fin. Rappelons que la Ville de L’Assomption a émis, le 20 novembre, son permis de démolition sous plusieurs conditions, à savoir le retrait de toute partie bétonnée et la végétalisation de la propriété.

Le tout survient plus de quatre ans après la fermeture de l’usine en juillet 2014. (NV)

usine Electrolux

©Hebdo Rive Nord - Archives

L’entreprise et la ville devaient s’entendre sur les derniers détails du permis de démolitions

Homicide Roger Fleury

©Photo Frédéric Sincerny

Les circonstances du meurtre étaient nébuleuses.

Un homme de 71 ans assassiné à Charlemagne

Roger Fleury, un homme apparemment sans histoire, a été retrouvé sans vie dans son stationnement résidentiel de la rue Sacré-Cœur à Charlemagne le mercredi 12 décembre vers 18h.

Ce sont les policiers de Repentigny qui ont reçu l’appel. Le service d’enquêtes sur les crimes contre la personne de la Sûreté du Québec a pris la charge de ce dossier et travaillait en collaboration avec le Service de police de Repentigny. L’homme portait des marques de violences et le dossier a été considéré comme un homicide et l’enquête devait se poursuivre, comme l’indiquait le sergent Claude Denis, porte-parole de la Sûreté du Québec. (NV)

Groupe AGF Accès investit 6 M$ à L’Assomption

Établie à L’Assomption depuis 1987, l'entreprise Hydro Mobile voit un investissement de 6M$ Groupe AGF Accès pour des équipements de pointe qui lui permettront d’améliorer sa performance et ainsi demeurer compétitive.

Grâce à cet investissement majeur, l’entreprise a procédé à un agrandissement de 15 000 pieds carrés de l’usine de L’Assomption, accueillant une zone de banc d’essai intérieure, quatre bras robots de soudage, quatre nouveaux ponts roulants et de nouveaux bureaux notamment. Parmi les partenaires de l’investissement, on retrouve le Fonds des travailleurs FTQ, Fonds FTQ et Investissement Québec.

Au départ, Hydro Mobile a inventé une plateforme d’élévation unique, avec laquelle elle a su se démarquer et participer à des projets de construction d’envergure partout en Amérique du Nord, dont la Freedom Tower à New York. L’entreprise participe à la réalisation d’autres infrastructures majeures comme des routes, des ponts (pont Champlain), des centrales nucléaires,  (NV)

Hydro Mobile groupe AGF

©Photo Christian Richard

Les dirigeants ont inauguré officiellement les nouvelles installations de pointe chez Hydro Mobile à L’Assomption.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web Repentigny - Caméléon Média