Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Société

Retour

07 octobre 2019

Sarah Élisabeth Aubry - seaubry@lexismedia.ca

Des commerçants de L’Assomption adhèrent au mouvement La Tasse

Action environnementale

La Tasse

©Photo Sarah Elisabeth Aubry - Hebdo Rive Nord

Les commerçants, les participants au projet et le maire de L’Assomption, Sébastien Nadeau lancent le mouvement et espèrent mobiliser d’autres villes à emboîter le pas.

La Ville de L’Assomption en collaboration avec plusieurs cafés, restaurants, institutions et marchés locaux lancent le mouvement La Tasse. L’Assomption propose ici un concept à l’ère environnementale qui permet d’avoir un impact concret sur la réduction des déchets.

Lors du Festival de l’environnement à L’Assomption en mai dernier, plusieurs élus, citoyens, enseignants du Cégep de L’Assomption étaient réunis afin de se pencher sur une vision à promouvoir. « Non seulement on voulait avoir une Politique environnementale à L’Assomption qui allait être courageuse, mais surtout avoir des gestes qu’on pourrait poser », précise le maire de L’Assomption, Sébastien Nadeau.

Le concept de La Tasse est né à partir d’une idée de la propriétaire des Entêtées, Véronique Laplante. En allant cogner aux portes des cafés et des restaurants, les réponses se sont avérées favorables.

Remise en circulation

On peut se procurer La Tasse au coût de 5$ et elle est disponible dans un réseau de cafés et commerces participants. Il s’agit d’un système de gobelets réutilisables consignés et redistribués. Après usage, il est ainsi possible de retourner ladite tasse dans un établissement du réseau. Si elle est en bon état, le montant de 5$ est remis, puis La Tassesera lavée et mise à nouveau en circulation.

L’idée est de délaisser la tasse jetable et d’utiliser celle qui est conçue en polypropylène, sans BPA, ni BPS et recyclable au Québec. Au Canada, on retrouve entre 1,5 à 2 milliards de tasses jetables qui terminent à la poubelle. La tasse réutilisable réduit les émissions de gaz à effet de serre jusqu’à 92% par rapport aux gobelets jetables.

La Tasse

©Photo Sarah Elisabeth Aubry - Hebdo Rive Nord

L’idée est de se procurer La Tasse qui permet aux citoyens de l’utiliser tous les jours au détriment d’un gobelet jetable.

Ces derniers sont utilisés en moyenne treize minutes, un quart est mis dans les poubelles et un tiers dans le recyclage. « Ça fait six mois qu’on a parlé de ce projet-là et quand j’ai une tasse jetable, je me sens mal. C’est déjà un premier pas et un geste qui me conscientise plus », souligne M. Nadeau.

En créant un système propre à L’Assomption, ce dernier rappelle que si les citoyens adhèrent à cette  idée et qu’elle touche d’autres villes, La Tasse sera utilisable partout au Québec. « Le mouvement sera de plus en plus fort et ça sera un geste concret », ajoute-t-il.

Initier le changement

Ayant accompagné les premiers cafés qui ont rejoint le mouvement, la consultant en environnement, Aurore Courtieux-Boinot a cerné avec les propriétaires les enjeux. Ces derniers remarquaient souvent que leurs gobelets se retrouvaient à la poubelle avec leur logo.

Dès le début, il a été question de former un comité avec douze cafés participants. Durant un an, les acteurs concertés se sont questionnés et ont observé ce qui faisait ailleurs.

« En août 2018, il était douze. Un an plus tard, ils sont trois-cents. On est extrêmement ému de voir l’ampleur que prend le projet », indique-t-elle. Les démarches ont été similaires du côté de la Ville de L’Assomption.

« Comment peut-on faire quelque chose de tellement simple et logique que toutes les communautés peuvent se réapproprier ? », lance Aurore Courtieux-Boinot. Elle espère que d’autres villes vont suivre l’exemple.  

Suivre le mouvement 

Le maire espère enrichir le mouvement et souhaite à la fois mobiliser d’autres villes. Fait de façon systématique, les commerces ont adhéré au projet. L’idée est d’influencer le plus de personnes possible, tout en propulsant l’initiative. Les cafés, les grandes chaînes et les restaurants ont embarqué rapidement.

Il sera possible pour les personnes qui se procurent La Tasse de la retourner dans un établissement du réseau. Si elle est en bon état, le montant de 5$ sera remis, puis La Tasse sera lavée et mise à nouveau en circulation.

Éventuellement, d’autres actions environnementales seront posées. « On a un beau calendrier d’actions environnementales qu’on va poser tel qu’on s’est engagé. Ce qu’on favorise c’est de poser de petits gestes en faveur de notre environnement et notre société », soutient M. Nadeau.  

Pour en savoir plus sur les commerces participants, on consulte le www.latasse.org/lereseau

Dix commerces de L’Assomption ont adhéré au projet:

· Les Entêtées| 345, boulevard de l’Ange-Gardien
· Café-Bistro Saint-Gabriel | 308, boulevard de l’Ange-Gardien
· Métro Marquis| 790, Montée de Saint-Sulpice
· L’Espace créatif| 378, boulevard de l’Ange-Gardien
· Service Café | 1533, boulevard de l’Ange-Gardien
· Dépanneur Reli Inc.| 2724, boulevard de l’Ange-Gardien N.
· IGA Crevier | 860, boulevard de l’Ange-Gardien N.
· McDonalds | 848, boulevard de l’Ange-Gardien N.
· Cégep régional de Lanaudière à L’Assomption| 180, rue Dorval
· Pétro-Canada | 190, route 343

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web Repentigny - Caméléon Média