Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Économique

Retour

11 octobre 2019

Sarah Élisabeth Aubry - seaubry@lexismedia.ca

Quand étudier devient payant pour les PME et la communauté

Techniques d'intégration multimédia

Techniques d'intégration multimédia

©Photo gracieuseté – Cégep régional de Lanaudière à L’Assomption - Hebdo Rive Nord

Les étudiants sont appelés à faire du montage et à se servir de l’équipement grâce à un local qui répond à leurs besoins

Le Cégep régional de Lanaudière à L’Assomption élargit ses horizons et accueille cet automne la toute première cohorte du programme de Techniques d’intégration multimédia. Soixante étudiants ont déjà manifesté leur intérêt pour le programme.

Deux enseignants passionnés, Jean-Luc Trussart et Jonathan Redmond sont derrière la conception du programme. La formation étant déjà offerte à Montréal, les étudiants ont maintenant l’opportunité de poursuivre leur cheminent scolaire tout près de chez eux, en entrevoyant de travailler dans la région.

« On vise à former des étudiants qui vont pouvoir agir partout en multimédia. Ils vont pouvoir concevoir les projets, traiter les images que ça soit en vidéo, photo, avec du son, de l’animation 2D et 3D. Tout ça va nous permettre d’ajouter une couche d’interactivité», partage Jean-Luc Trussart.

À travers les apprentissages, on tente de répondre aux besoins actuels de la technologie et de l’industrie. L’étudiant va être outillé à être multitâche en assemblant les éléments de contenu, en étant apte à gérer les médias sociaux, à programmer, faire du graphisme, prendre des photos, etc. On vise à former la relève en touchant à différentes sphères du web et des technologies.

Besoin de main-d'oeuvre 

Les deux enseignants du programme connaissent les besoins du secteur et savent que des entreprises sont à la recherche d’employés qualifiés dans cette branche. «Ça peut être n’importe quel commerce qui a pignon sur rue sur le boulevard l’Ange-Gardien; un restaurant, une boutique… Tous ces commerces ont aujourd’hui besoin d’une présence sur les médias», précise Jonathan Redmond.

Pour intégrer la technique, aucune exigence n’est requise et il n’est pas nécessaire d’avoir des compétences en informatique, ni de base spécifique. On part au tout début et au fur et à mesure, les étudiants vont consolider leurs connaissances.

« Quelqu’un peut se présenter avec un intérêt. On part de zéro. On se rend là où ils ont besoin d’être», ajoute M. Redmond. Par ailleurs, il est pertinent de souligner que grâce à la passerelle du Programme Intégré Secondaire-Collégial (PISC) offert au CFP des Riverains, il est possible d’avoir des cours crédités.

Vers la fin de la technique, les finissants seront formés à postuler dans différents domaines. Ils auront les qualifications pour être à l’aise avec la programmation, en design graphique, en captation et en montage vidéo, audio et en photographie.

Ils pourront s’orienter vers le marché du travail comme intégrateur, programmeur, technicien en intégration multimédia et webmestre. Les étudiants qui souhaitent réaliser deux stages vers l’été verront la possibilité de le faire en alternance travail-études et un autre devra être complété vers la fin du programme.

Par la suite, on peut autant se diriger vers le marché du travail ou poursuivre en allant à l’université vers des milieux convergeant, par exemple vers la communication, la création 3D, génie des technologies de l’information et plus encore. 

Concret

Le Cégep de L’Assomption réussit à se distinguer par le biais de cette technique grâce à son profil orienté vers les entreprises. « L’un des éléments uniques dans notre programme, c’est la présence de deux cours d’administration. Non seulement ils vont être formés pour gérer leur propre entreprise, mais bien comprendre ses besoins », soutient M. Redmond.

Établis dans deux locaux d’informatique avec l’équipement pour faire du montage, les étudiants seront appelés à faire l’usage des différents outils technologiques. On a ajouté un fond vert dans l’une des classes pour faire de la captation et une régie s’intégra sous peu.

En démarrage de programme et à leur début, les enseignants comptent recevoir d’autre équipement à la fine pointe de la technologie. En parallèle, ils ont en tête de développer d’autres idées et améliorer le programme. Des projets pourront se concrétiser avec la communauté et permettront de faire œuvre utile.

D’ailleurs, le Cégep compte bien faire appel à ses étudiants pour réaliser des vidéos promotionnelles. Toute entreprise, la Ville ou quiconque pourra bénéficier de la réalisation de projets. « En intégrant à petite échelle, ça va nous permettre d’intégrer des projets de ce type-là pour répondre aux besoins et créer des situations le plus authentiques possible. Sur le marché du travail, ils vont être appelés à réaliser ce type de tâches là », affirme Jean-Luc Trussart.

Pour plus d’information sur le programme et l’admission, on peut téléphoner au 450 470-0922 poste 3226 ou consulter le www.cegep-lanaudiere.qc.ca/lassomption/integrationmultimedia. 

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web Repentigny - Caméléon Média