Avis de décès Classées Édition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Élections fédérales 2019

Retour

14 octobre 2019

Sarah Élisabeth Aubry - seaubry@lexismedia.ca

Un cadre financier à l’image des priorités du Québec

Bloc Québécois

Cadre financier

©Photo gracieuseté - Hebdo Rive Nord

Monique Pauzé se dit très satisfaite du cadre financier réalisé.

Le Bloc Québécois a dévoilé le 2 octobre son cadre financier. Le parti estime présenter un plan raisonnable et engagé orienté vers quatre priorités, l’avenir de l’État québécois et les services aux citoyens, la lutte aux changements climatiques, plus d’efficacité pour les infrastructures et une meilleure qualité de vie pour les aînés.

Ciblant un cadre financier de 54 G$ avec de nouvelles dépenses sur quatre ans, on retrouve une hausse des transferts en santé, en éducation et pour les services sociaux représentant 17 G$ sur quatre ans. La hausse de la Pension de la sécurité de la vieillesse représente une nouvelle dépense de 617 M$ en 2021 et atteindra 7,5 G$ en 2023-2024. Autre point important, le parti investira de l’argent, soit 11 G$ sur quatre ans dans l’économie verte et les secteurs de pointe québécoise.

Par ailleurs, le Bloc Québécois sera en mesure d’aller chercher 59 G$ sur quatre ans grâce à la contribution des multinationales du Web, des utilisateurs des paradis fiscaux et des entreprises pétrolières. On prévoit une réduction des contribuables de 5 G$ sur l’étendue du mandat grâce à la péréquation verte.

D’une part, le parti veut vendre ou annuler l’agrandissement du Trans Mountain. D’autre part, on souhaite plutôt miser sur la lutte aux changements climatiques, la santé, l’éducation, la vitalité des régions et la qualité de vie des aînés. À l’avis du parti, l’idée est de refiler la facture à ceux qui ne font pas leur juste part comme les pollueurs.

« C’est un plan qui nous ressemble, qui brise une tendance lourde à l’affaiblissement du Québec et qui nous permet de recommencer avec crédibilité à parler de souveraineté du Québec », a exprimé Monique Pauzé.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web Repentigny - Caméléon Média