Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Actualités

Retour

15 octobre 2019

Sarah Élisabeth Aubry - seaubry@lexismedia.ca

Hommage à l’enseignant Jean-Guy Daoust

L’auditorium de JBM porte dorénavant son nom

Hommage

©Photo Sarah Elisabeth Aubry - Hebdo Rive Nord

Une partie des membres du conseil des commissaires de la Commission scolaire des Affluents, au centre Jean-Guy Daoust, à ses côtés les initiateurs de la demande, la directrice de JBM, Huguette Guilbault et à sa droite, le président du conseil des commissaires, Thomas Duzyk.

L’émotion, les rires et les pleurs ont récemment accompagné le 5 à 7 tout spécial dédié à l’ancien chef d’orchestre et enseignant à la retraite, Jean-Guy Daoust. Plus de cent personnes, dont des anciens de l’Orchestre Le Gardeur, étaient fiers de rendre hommage à un pilier de la musique et de l’enseignement qui aura marqué des centaines d’élèves sur son passage.

©Photo Sarah Elisabeth Aubry - Hebdo Rive Nord

On a réalisé une plaque en hommage à l’enseignant à la retraite avec un texte pour mettre en lumière sa grande contribution.

©Photo Sarah Elisabeth Aubry - Hebdo Rive Nord

Le président du conseil des commissaires et président du comité exécutif, Thomas Duzyk a fait part du dossier et à appuyer la demande. Il a partagé le rôle que Jean-Guy Daoust a eu dans la vie des élèves.

©Photo Sarah Elisabeth Aubry - Hebdo Rive Nord

Ayant participé à faire des démarches, un ancien élève, Richard Ouimet n’oubliera jamais tout ce que l’enseignant à la retraite à fait pour l’Orchestre Le Gardeur.

Cette soirée reconnaissance a su toucher droit au cœur Jean-Guy Daoust. À 85 ans, ce dernier demeure en bonne forme physique. Il a pu profiter de l’évènement pour échanger avec ceux qui ont croisé son chemin tout au long de sa carrière.

En entrevue avec l’Hebdo Rive Nord, il confie qu’il a toujours tenté d’aller au-delà de l’enseignement. À ses débuts à JBM, l’école n’avait pas encore développé un programme adéquat en musique. Dans un local, quelques albums s’y retrouvaient, mais il fallait plus pour partager son amour pour la musique aux étudiants.

« ­Pour ce qui est du programme de musique, c’était le néant. Tout était à refaire…Pour y arriver, cela ne s’est pas fait seul. La recette était simple; passion, projets démesurés et amour de mes jeunes musiciens qui avaient la sensation de contribuer à la renommée de leur école», se remémore Jean-Guy Daoust.

Le début d’une grande aventure donne son coup d’envoi en 1973 à l’harmonie scolaire J.B.Meilleur qui deviendra par la suite la corporation de l’Orchestre Le Gardeur. M. Daoust a tout donné passant par la connaissance des exigences à l’ensemble de la préparation. Les élèves étaient fiers de représenter leur école lors de compétitions à l’étranger et d’échange scolaires.

Tout a changé et a évolué rapidement. L’orchestre se déplaçait un peu partout et amenait les étudiants à voyager. Avec un horaire avec plus de cours de musique, des répétitions le midi et le soir, il était possible de travailler et de présenter un répertoire étoffé. La devise de l’enseignant était «jamais trop, jamais assez.»

Hommage

©Photo Sarah Elisabeth Aubry - Hebdo Rive Nord

Ému et très touché, Jean-Guy Daoust a reçu une grande ovation.

Reconnaissance 

Aux yeux de Richard Ouimet, l’un des initiateurs de cette soirée et ancien élève, la force de Jean-Guy Daoust était de mettre en lumière l’être humain et de s’y attarder. De son point de vue, l’élève avait appris du maître.

«C’était plus qu’un enseignant. Il a changé la vie de plusieurs personnes. C’était comme le Guy Lafleur de la musique», a détaillé M. Ouimet. Pour tout son apport, ses connaissances, son implication, des anciens de l’Orchestre Le Gardeur ont fait des démarches auprès de la Commission scolaire des Affluents pour que l’auditorium de JBM porte son nom.

Après avoir pris connaissance de la demande, les commissaires scolaires et le Conseil d’établissement de JBM ont accepté. La salle de l’auditorium porte dorénavant le nom de Jean-Guy-Daoust et une plaque commémorative y a été apposée.

« ­Depuis le début de JBM, c’est la première demande que nous avons à l’effet de donner un nom à notre auditorium. Sachez que vous resterez à jamais gravé à notre école», a témoigné la directrice de Jean-Baptiste-Meilleur, Huguette Guilbault.

Hommage

©Photo Sarah Elisabeth Aubry - Hebdo Rive Nord

À gauche, Jean-Guy Daoust en présence de Thomas Duzyk qui a dévoilé fièrement la plaque en son nom.

Ému par les nombreuses acclamations et les applaudissements, l’enseignant à la retraite a tenu à mettre en lumière son père Georges Daoust, une grande source d’inspiration. Se considérant chanceux de tout ce que la vie lui a transmis, il est heureux quand il regarde tout son parcours. « ­La vie a été d’une générosité sans pareille pour moi», a-t-il souligné.

Il a par ailleurs lancé une invitation à tous les anciens élèves. À pareille date l’an prochain, l’amoureux de la musique fera un concert dans l’auditorium.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web Repentigny - Caméléon Média