Avis de décès Classées Édition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Élections fédérales 2019

Retour

15 octobre 2019

Sarah Élisabeth Aubry - seaubry@lexismedia.ca

Monique Pauzé fière de soutenir les fleurons québécois

Nationalisme économique

Cadre financier

©Photo gracieuseté - Hebdo Rive Nord

La députée sortante de Repentigny, Monique Pauzé veut protéger les fleurons québécois avant que le Québec soit dépossédé de ces derniers.

Fière d’avoir octroyé des millions de dollars aux entreprises, municipalités et aux organismes de Repentigny lors de son mandat, la députée sortante de Repentigny, Monique Pauzé cible les nombreux programmes gouvernementaux existants et vise à mettre en place une stratégie de protection de fleurons.

Cette dernière se dit heureuse d’avoir contribuer à offrir des investissements majeurs dans la circonscription, tels que les 3,1 millions $ pour la construction du Théâtre Alphonse-Desjardins, un million destiné au Comptoir Agricole Sainte-Anne à Le Gardeur, le montant de 750 000$ à la fromagerie Champêtre, etc. Ce qui importe pour Monique Pauzé, c’est de ne pas perdre de vue la protection des fleurons québécois. On a qu’à penser à toute activité de Bombardier, RONA qui s’est vu avalé par le géant américain Lowe’s, Air Transat qui pourrait être achetée par Air Canada, etc.

« Tout cela sans la moindre intervention du gouvernement Trudeau et avec pour complice le silence assourdissant des conservateurs. Le Québec a grand besoin de faire élire des nationalistes économiques à Ottawa pour éviter que le Québec soit dépossédé de ses fleurons », exprime-t-elle.

Pour réussir à les conserver, la bloquiste veut soutenir une stratégie à l’égard de l’économie québécoise, préserver les emplois et l’expertise québécoise et prévenir les prises de contrôle étrangères. Le parti veut exiger qu’Ottawa utilise plus activement la Loi sur Investissement Canda pour éviter les prises de contrôle étrangères.

D’autres points sont proposés pour mettre des mesures efficaces telles que favoriser la relève dans les PME en mettant fin aux règles fiscales défavorisant le transfert des entreprises d’une génération à une autre, créer un fonds d’investissement pour les secteurs de pointe, aider à mettre en place des mesures d’accompagnement pour les « startups » technologiques, etc. Avec de telles mesures, Mme Pauzé veut mettre un terme au démantèlement de l’économie québécoise cautionné par Ottawa.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web Repentigny - Caméléon Média