Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Économique

Retour

21 octobre 2019

Collaboration spéciale - contact@lexismedia.ca

La fin de l'année approche: que peut-on encore déduire de l'impôt?

Publireportage : trucs et astuces à connaître pour la période des impôts

Comptabilité TC Comptable

©Depositphotos

Faire une bonne planification permet beaucoup d'économie

Ne pas mettre au point de planification ou de stratégie fiscale peut vous faire perdre beaucoup d’argent, que vous soyez marié ou conjoint de fait ! Il est encore temps de le faire. On vous dit tout !

La planification fiscale ou la technique du fractionnement

Le taux d’imposition combiné au provincial et au fédéral atteignait en 2018 53.31% ! Un pourcentage plutôt lourd pour les ménages. Avec la technique du fractionnement, vous pouvez répartir vos revenus entre tous les membres de la famille pour peu que leur taux d’imposition soit inférieur au vôtre. En fait, cette technique est avantageuse si vous êtes dans la tranche d’imposition marginale la plus élevée et que votre conjoint et vos enfants se situent dans les tranches les plus basses.

Ceci dit, il y a eu beaucoup de changement depuis 2018, il faut donc bien vérifier les nouvelles règles qui s’appliqueront cette année en demandant conseil à un comptable en impôts à Montréal. Il vous indiquera par la même occasion les autres possibilités de fractionnement adaptées à votre situation.

La cotisation à un régime de retraite

Vous pouvez aussi cotiser à un régime de retraite (REER) au profit de votre époux ou de votre conjoint de fait (de mêmes sexes aussi) si son taux d’imposition marginal est inférieur au vôtre.

Le transfert de bien

Si vous avez des biens, c’est le moment d’en transférer un à votre conjoint ou à un enfant. Ils seront imposés sur les éventuels gains obtenus, mais à un moindre taux.

Dans cet esprit, il est aussi possible de prêter des fonds à un enfant ou à un conjoint pour épargner sur un CELI (Compte épargne libre d’impôt).

Les investissements

Suivant vos choix, immobilier privé ou commercial, les revenus générés seront considérés comme des revenus d’entreprise donc imposés à un taux plus intéressant. Vous aurez droit en plus à de nombreuses réductions fiscales ou crédits d’impôt.

Il est encore temps de souscrire à des produits financiers dont le rendement est calculé après paiement de l’impôt. Parlez-en à votre banque.

Les dons de bienfaisance

La réduction d’impôt fédéral est de 12.53 % pour la première tranche (200 dollars) et de 20% au provincial. Tout excédent permet de déduire entre 24,22 et 27.56 % pour le fédéral et entre 24 et 27.75% pour le provincial. Soyez généreux en cette fin d’année !

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web Repentigny - Caméléon Média