Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Actualités

Retour

05 novembre 2019

Pierre Chartier - pchartier@lexismedia.ca

Un bonheur à la fois

La communauté s’unit pour les plus démunis

Un bonheur à la fois

©Photo gracieuseté

Un bonheur à la fois s’adresse aux citoyens de Repentigny et de Charlemagne .

C’est en présence du premier ministre du Québec et député de L’Assomption,  François Legault, que la Ville de Repentigny a dévoilé le projet Un bonheur à la fois, une initiative du Service de police, en collaboration avec la Société Saint-Vincent de Paul, qui mobilise plus d’une centaine de partenaires et d’entreprises de la région prêts à venir en aide aux plus démunis.

Le projet Un bonheur à la fois vise à offrir une aide ponctuelle à des citoyens et à des familles en situation de vulnérabilité qui rencontrent une problématique particulière ne pouvant être résolue par aucune ressource existante. On fait alors appel aux commerçants et aux entrepreneurs de la banque de partenaires qui offrent gracieusement leurs services, du temps ou de la marchandise selon le besoin du demandeur. Un bonheur à la fois compte sur l’implication de plus de 100 partenaires œuvrant dans une multitude de domaines, ce qui permet de répondre à plusieurs types de besoins.

 

« Je suis fier de contribuer à ce mouvement d’entraide qui mobilise les acteurs et les entrepreneurs locaux. C’est avec enthousiasme que j’ai répondu favorablement à ce projet dont la mission est d’aider des personnes qui se retrouvent dans une situation de vulnérabilité. Je tiens à féliciter également ses artisans, notamment la Ville de Repentigny et son Service de police, sans oublier la Société Saint-Vincent de Paul. Je salue la générosité des gens qui vont s’impliquer pour la réalisation d’Un bonheur à la fois»

- François Legault, premier ministre du Québec et député de L’Assomption

 

Le Service de police travaille depuis plusieurs années à la mise en place d’un tel service au sein de la communauté. Le besoin a d’abord été soulevé par l’agent André Corbeil, policier sociocommunautaire dédié aux aînés, qui souhaitait trouver une solution pour répondre aux situations de détresse et de vulnérabilité dont il était régulièrement témoin dans le cadre de ses fonctions. Il a d’ailleurs piloté le projet jusqu’à sa prise en charge officielle par la Société Saint-Vincent de Paul, qui représentait un acteur tout indiqué pour la gestion de cette initiative.

« Voilà un bel élan d’entraide collective où institutions publiques, entreprises privées et organismes de la communauté se mobilisent et mettent à profit leurs ressources et leur expertise pour soutenir des concitoyennes et des concitoyens qui traversent une période difficile. Je ne pourrais être plus fière de la générosité dont fait preuve la communauté et de cette solidarité qui nous unit et nous distingue ». Chantal Deschamps, mairesse de Repentigny

Un bonheur à la fois s’adresse aux citoyens de Repentigny et de Charlemagne. Les demandes d’aide peuvent être acheminées par le demandeur, ou encore par quelqu’un de son entourage, par courriel à unbonheuralafois@ville.repentigny.qc.ca ou par téléphone au 450 470-3640. Un comité d’analyse, composé de représentants de la Société Saint-Vincent de Paul, du Service de police, du milieu communautaire et de la Caisse Desjardins Pierre-Le Gardeur, est responsable de recevoir les demandes et de les analyser en fonction de divers critères, notamment la faisabilité du projet, les ressources nécessaires et l’urgence de la situation. Lorsqu’une demande est acceptée, le comité coordonne également les interventions des partenaires. Précisons que le projet Un bonheur à la fois complète l’offre communautaire de la région et intervient seulement lorsqu’il y a absence de ressource existante pour répondre à un cas particulier.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web Repentigny - Caméléon Média