Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Culture

Retour

06 novembre 2019

Renée-Claude Doucet - rcdoucet@lexismedia.ca

L’amour au temps de la guérison

Un deuxième roman signé Marie-Christine Chartier

Marie-Christine Chartier

©Renée-Claude Doucet

L’auteure originaire de Repentigny lançait récemment son deuxième roman.

Alors que les échos du succès de son premier roman, L’allégorie des truites arc-en-ciel retentissent toujours, voilà que Marie-Christine Chartier nous propose un second récit, Tout comme les tortues. Publié aux éditions Hurtubise, le bouquin présente à nouveau une histoire d’amour, mais cette fois, on aborde une réalité qui fait mal.  

« Mon deuxième roman n’est pas une suite au premier. Il s’agit d’une histoire à part entière, partage Marie-Christine, en entrevue avec l’Hebdo Rive Nord, lors du lancement officiel de l’œuvre. Ça demeure mon style d’écriture, mais les personnages et les thèmes abordés sont différents. Je parle encore de l’amour et de l’amitié… mais je traite davantage des « cassures ». Dans le premier, je disais que si on s’aime assez fort, tout va bien aller. Dans le deuxième, j’explique de quelle façon on peut parfois passer à côté de quelque chose. »

Les deux romans de l’auteure se caractérisent par une écriture franche, où l’on mise sur les dialogues. Chaque chapitre met de l’avant un personnage, dans lequel le lecteur est appelé à se plonger. « Je crois que mon écriture se démarque par ma capacité à décrire les émotions. Mes dialogues sont rapides. J’utilise l’humour et le sarcasme », précise Marie-Christine.

Marie-Christine Chartier

©Renée-Claude Doucet

Marie-Christine a profité de l'occasion pour rencontrer ses lecteurs et dédicacer quelques exemplaires.

Une constance

À 28 ans, Marie-Christine présente un parcours riche d’expériences. L’ancienne athlète de haut niveau en tennis complète présentement un doctorat en psychopédagogie à l’Université Laval. « Je travaille sur la sous-représentation des femmes dans des postes de leadership dans les organisations sportives », explique-t-elle. Marie-Christine est aussi responsable d’une charge de cours en équité en intervention sportive.

« J’ai touché à beaucoup de choses, mais l’écriture a toujours été la constance dans ma vie », ajoute-t-elle. L’auteure se rappelle avoir couché sur papier, même enfant, des histoires de toute sorte, qu’elle partageait avec ses proches, dans l’espoir, un jour, de publier au livre.

Aujourd’hui, le succès qu’elle rencontre va bien au-delà de ses rêves les plus fous. « J’ai été très surprise de constater l’ampleur de mon premier roman », partage celle qui planche présentement sur l’écriture d’une troisième œuvre. « Je rédige beaucoup. Ça m’apaise dans le tourbillon de mes études. »

Enfin, la jeune femme songe aussi à écrire pour le cinéma. « J’aimerais composer un scénario de film. Mais comme l’écriture pour le grand écran est très différente de celle pour un roman, je me suis inscrite à un cours de scénarisation à l’Université. C’est un autre domaine qui m’intéresse. J’ose croire que mes livres pourraient être portés à l’écran éventuellement. »

Marie-Christine Chartier

©Renée-Claude

L'auteure ose croire que ses livres pourraient être porter au grand écran.

Marie-Christine Chartier

©Renée-Claude Doucet

Représentants de la communauté, fans et proches de l'auteure s'étaient déplacés pour prendre part au lancement au Centre d'art Diane-Dufresne.

Des titres distinctifs

Il y a d’abord eu « L’allégorie des truites arc-en-ciel », puis « Tout comme les tortues »; des titres qui dessinent une tendance tournée vers les animaux marins. Est-ce une simple coïncidence? L’auteure ne sait pas si elle conservera cette thématique, mais les deux premiers se sont définis naturellement de la sorte, même si Marie-Christine explique trouver difficile le choix des titres. « Le défi est de choisir quelque chose qui représente bien toute l’histoire », souligne-t-elle. L’idée pour « Tout comme les tortues » est venue au fil d’une conversation avec une amie qui voyage, alors que cette dernière expliquait comment les tortues reviennent toujours à leur lieu de naissance pour pondre leurs œufs.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web Repentigny - Caméléon Média