Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Actualités

Retour

11 novembre 2019

Pierre Chartier - pchartier@lexismedia.ca

Le jour du Souvenir à L’Assomption

Pour ne jamais oublier

Jour du Souvenir

©Photo Hebdo Rive Nord Caroline Babin

Le jour du Souvenir a été célébré, le dimanche 10 nombre dernier, à L’Assomption.

Le jour du Souvenir a eu lieu pour la première fois, en 1919, pour souligner le premier anniversaire de l'armistice qui a mis fin à la Première Guerre mondiale. Un siècle plus tard, les anciens combattants et ceux qui sont tombés au combat ont le plus grand respect et toute l’admiration de la société. En tant que nation, nous avons une dette de reconnaissance immense envers ces Canadiens courageux et leurs familles. L’Assomption s’est souvenue, et c’est pour ça que plusieurs personnes étaient réunies, le dimanche 10 novembre à 11h, pour rendre un hommage à tous ceux qui ont servi, y compris les nombreux militaires et anciens combattants.

Chaque année, la Ville de L’Assomption tient une rencontre protocolaire pour se rappeler de ceux qui ont combattu pour nos droits et libertés. Une cérémonie sobre, mais combien appréciée par les personnes qui sont présentes, année après année.

Il fait toujours froid lors de cette journée. Le dimanche 10 novembre dernier, c’était la même chose; un froid qui traverse les vêtements et qui nous fait souvenir ce que les vétérans ont pu endurer pour nous.

Les discours, les présentations, les chants sont toujours de bon goût et c’est avec respect que l’on se souvient de ceux qui sont morts au combat, et il y en a eu plusieurs à L’Assomption.

 

Le coquelicot au cœur des célébrations

Le coquelicot est devenu le symbole des soldats canadiens morts au combat à la suite du poème "In Flanders Field" (Au champ d'honneur) du médecin militaire John McCrae.

Il constata à la suite des combats la présence de cette fleur qui ne pousse habituellement que très rarement en Flandre. Les bombardements avaient en effet créé une importante quantité de poussière de chaux, propice à ce que la fleur se développe pour une courte période dans plusieurs endroits inusités d'Europe.

Les fonds recueillis annuellement dans le cadre de la campagne du coquelicot sont gérés par la Légion royale canadienne. Celle-ci a pour mandat de les utiliser afin de venir en aide directement aux vétérans en difficulté financière, mais aussi de financer l’achat d’appareils médicaux, la recherche médicale, la prestation de services à domicile, le maintien d’établissements de soins de longue durée et divers autres projets.

Le coquelicot était bien présent à L’Assomption qui a fait une très belle cérémonie comme il se doit.

Jour du Souvenir

©Photo

Commentaires

13 novembre 2019

Frans Van Dun, membre du comité

Merci pour l'excellent article et les belles photos. C'est très apprécié.

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web Repentigny - Caméléon Média