Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Politique

Retour

21 novembre 2019

Sarah Élisabeth Aubry - seaubry@lexismedia.ca

Le Bloc Québécois croit à un remaniement électoral

Nominations pour le nouveau cabinet ministériel

Bloc Québécois

©Photo gracieuseté - Hebdo Rive Nord

Le chef du Bloc Québécois, Yves-François Blanchet et la députée de Repentigny, Monique Pauzé ont pris connaissance du nouveau cabinet ministériel.

Le chef du Bloc Québécois, Yves-François Blanchet et la députée de Repentigny, Monique Pauzé ont pris connaissance des nominations du nouveau cabinet ministériel par le premier ministre Justin Trudeau.

À leur avis, il s’agit davantage d’un remaniement électoral plutôt qu’un réalignement pour ce gouvernement. « Ce cabinet populeux témoigne plutôt de la volonté de plaire à tout le monde et de réconcilier les intérêts difficilement compatibles de l’Ouest et du Québec, du développement pétrolier et de la lutte aux changements climatiques », ont-ils précisé.

Le chef du Bloc et la députée bloquiste se sont interrogés sur le choix de Pablo Rodriguez à la fois comme leader parlementaire et comme lieutenant du Québec. Monique Pauzé rappelle que M. Rodriguez avait suggéré que leur parti était raciste et tenait à mettre des barrières au niveau de la langue, sur la base de la culture et de la couleur.

M. Blanchet s’inquiète du ton des échanges avec Pablo Rodriguez en raison du passé. La population québécoise désire que les partis travaillent ensemble. Concernant Steven Guilbeault au Patrimoine canadien, la porte-parole du Bloc Québécois en matière d’environnement, Mme Pauzé affirme qu’il n’a pas de crédibilité quand vient le temps d’agir au niveau de l’environnement et de lutter contre les changements climatiques.

« Pour moi, il n’y a aucun doute que les libéraux se sont servis de Steven Guilbeault pour aller chercher des votes au Québec et avoir l’air un tant soit peu crédible », a-t-elle commenté.

Aux yeux de Monique Pauzé, les libéraux ne sont pas prêts à se tourner vers une véritable transition énergétique. Trans Mountain Corporation a reçu 320 M$ en subventions directes et indirectes de la part des gouvernements. La bloquiste croit que Steven Guilbeault doit être soulagé d’avoir été choisi au Patrimoine. Elle estime que ce dernier aurait perdu de la crédibilité à vouloir défendre l’environnement.

Pour la nomination de la vice-première ministre, Chrystia Freeland, Yves-François Blanchet et Monique Pauzé constatent les nombreux défis. Selon ces derniers, le gouvernement poursuivra dans la continuité, plutôt que le changement.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web Repentigny - Caméléon Média