Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Culture

Retour

17 décembre 2019

Sarah Élisabeth Aubry - seaubry@lexismedia.ca

Un party musical incontournable se prépare à L'Assomption

Avec Le Vent du Nord et De Temps Antan

SOLO

©Photo gracieuseté – La Compagnie du Nord - Hebdo Rive Nord

Les groupes le Vent du Nord et De Temps Antan ont uni leur passion pour la musique traditionnelle grâce à SOLO, un spectacle festif. Les huit chanteurs et multi-instrumentalistes de haut niveau offriront une soirée mémorable le 28 décembre au Théâtre Hector-Charland à L’Assomption.

Depuis quelques années déjà, Le Vent du Nord a la chance de partager la scène avec le groupe De Temps Antan. Les deux formations de renommée mondiale offrent des spectacles folks, traditionnels et festifs partout au Canada et à l’extérieur du pays. Avec SOLO, les groupes promettent tout un party au Théâtre Hector-Charland à L’Assomption, le 28 décembre prochain.

Réalisant le souhait de voir leurs deux formations réunies, les musiciens ont développé une chimie incontestable. Rapidement, les membres des groupes ont uni leurs forces dans l’idée de reprendre des chansons en plus d’en créer de nouvelles.

En novembre 2018, les musiciens ont lancé l’album « SOLO », qui s’est mérité de belles récompenses, dont le Prix Opus 2018 dans la catégorie Concert de l’année / Musique du monde du Conseil québécois de la musique et le Félix Album de musique traditionnelle 2019 à l’ADISQ. Les huit chanteurs et multi-instrumentistes québécois sont fiers de célébrer leurs racines, leur identité et leur fierté grâce au folk/trad.

Collaboration entre frères 

Le spectacle du 28 décembre représente l’une des dernières chances de voir les deux groupes sur scène. « Le projet a une durée de vie. On l’a présenté dans plusieurs salles du Québec, mais il y aura probablement autre chose qui se développera après », indique l’un des chanteurs et multi-instrumentistes du Vent du Nord et de SOLO, Réjean Brunet. D’ici là, les deux formations visiteront six villes au Québec et en Ontario et une autre représentation est prévue en janvier 2020 à New York.

Deux duos de frères se retrouvent parmi SOLO ; Éric Beaudry, qui joue pour De Temps Antan et son frère Simon Beaudry, pour le Vent du Nord ; Réjean Brunet et André Brunet qui pour leur part fond tout deux partie du Vent du Nord. « On s’est dit pourquoi ne pas faire un projet de musique avec nos frères, nos amis et collègues », soutient Réjean Brunet. Jouer avec son frère, c’est simple à son avis.

Il y a une connexion, une compréhension qui se forge. « C’est pour ça aussi que ce show-là a quelque chose de bien familial. On sent qu’il y a une réunion sur scène et qu’il y a deux groupes qui deviennent qu’un. Il y a quelque chose de spécial », ajoute-t-il.

Au niveau de leur processus de création, les musiciens ont discuté ensemble du répertoire, ont proposé des pièces musicales et des compositions instrumentales. En collaboration, ils s’occupent des arrangements, se penchent sur la musique traditionnelle et s’entendent sur le contenu à offrir. « On s’organise pour que ça soit un beau spectacle et que ça soit cohérent quand on écoute l’album », fait-il part.

Un bel accueil 

SOLO a eu l’occasion de proposer son spectacle au Québec, à l’international et un peu partout au sein de divers festivals de musique en Europe. D’un endroit à un autre, Réjean Brunet observe que la musique est internationale, et ce, peu importante la langue dans laquelle elle est interprétée. La formation tient d’ailleurs a continué de chanter en français.

« Plusieurs spectateurs ont déjà entendu parler ou ils connaissent le style traditionnel. Ils s’attendent à voir du violon, des gens qui tapent du pied et des chansons à répondre », exprime-t-il. Pour une partie du public, c’est une découverte et de la nouveauté.

Selon le musicien, du côté de l’Europe, ça sonne une cloche chez plusieurs, puisque l’influence musicale traditionnelle québécoise provient de là-bas comme les chansons à répondre et les instruments joués. Partout où SOLO se promène, les musiciens reçoivent des confidences et des anecdotes.

Ils ont la chance de faire de belles rencontres, de tisser des liens d’amitié, tout en offrant une ambiance festive. Pour Réjean Brunet, peu importe où les spectacles se déroulent, le public est réceptif. Que ça soit au Québec ou à l’extérieur, les spectateurs prennent plaisir à écouter les chansons et même à danser.

L'importance de la musique traditionnelle 

À l’approche de la période des fêtes, les deux frères Brunet se donnent rendez-vous avec la famille. C’est particulièrement au Jour de l’an que la musique compose la soirée par le biais des chansons bien connues et traditionnelles. La passion pour la musique a toujours fait partie de la famille.

Les parents de Réjean et André chantaient, leur père jouait de la guitare et quelques membres de la famille s’emparaient des instruments de musique pour le plaisir. Tôt, les frères Brunet ont été initiés à lire la musique et à en jouer. Pour 2020, plusieurs tournées attendent Le Vent du Nord. Avec le lancement de leur dernier album « Territoires », le groupe a l’intention de faire différentes représentations.

Par ailleurs, Réjean Brunet met en lumière la place de la musique traditionnelle. « Avec le Vent du Nord, on parle de la politique et le droit de parler français », détaille-t-il. Au-delà du temps des fêtes, il estime que cette musique est le reflet de l’identité québécoise, du peuple et fait référence à l’histoire. « Il faut en être fier de notre musique traditionnelle. Elle est riche et elle a vieilli dans le temps », termine-t-il.

Pour en connaître davantage sur SOLO, on consulte le https://ciedunord.com/artistes/solo/ et pour le Vent du Nord, on visite le https://ciedunord.com/artistes/solo/

Tarif : 39$ pour un billet.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web Repentigny - Caméléon Média