Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Actualités

Retour

27 décembre 2019

Renée-Claude Doucet - rcdoucet@lexismedia.ca

Hausse des taxes à L’Épiphanie

Budget 2020

Conseil L'Épiphanie

©Renée-Claude Doucet

Le conseil municipal est maintenant en mesure de se pencher sur les dossiers à moyen et long termes.

C’est une année d’investissements qui se prépare pour la Ville de L’Épiphanie. Le développement d’une zone industrielle de même que la réfection de certaines routes se placent au cœur des priorités du budget 2020; duquel découle une augmentation du compte de taxes autant pour les résidents du secteur de l’ancienne Ville que pour ceux de l’ancienne Paroisse.

L’année dernière, à la présentation du budget, le maire Steve Plante avait déjà annoncé que des augmentations étaient à prévoir, la nouvelle Ville étant toujours en période d’ajustement. Ainsi, pour l’année 2020, le compte de taxes d’un résident de la Ville augmente de 5,75%, ce qui représente 113$ pour une résidence d’un valeur moyenne de 200 000$. Du côté de la Paroisse, l’augmentation se chiffre à 8 88%, soit 131$ pour une résidence de 200 000$.

 

Rappelons que selon le décret ministériel publié lors du regroupement des deux secteurs, un équilibre du taux de taxation pour le nouveau territoire est prévu pour le budget 2023. 

 

Par ailleurs, à un peu plus d’un an du regroupement des deux municipalités, le maire Steve Plante indique que la Ville est toujours en période d’ajustement. « Ça va bien, nous sommes heureux des avancées que nous faisons, partage-t-il. C’est très stimulant au niveau des cadres et du conseil municipal parce que nous nous penchons sur la planification stratégique et nous travaillons sur nos plans d’action à moyen et long termes. Lors du référendum, nous étions davantage axés sur le compte de taxes et à savoir ce qu’il adviendrait des dettes… Aujourd’hui, nous avons un ajustement prévu sur cinq ans. Après des années à travailler chacun de leur côté, la Paroisse et la Ville ont maintenant une interconnexion. C’est ce qui permet le projet de parc industriel; la Ville a les infrastructures, la Paroisse a le terrain… avant, il y avait une certaine compétitivité entre les deux. Maintenant, nous pouvons avancer. »

 

Les grands projets

En terme de chiffres, le budget déposé pour l’année 2020 s’élève à 9 431 087 $, représentant une hausse globale de 7,49%, soit 2% pour les opérations courantes et 5,49% pour les projets d’investissements.

 

Parmi ces derniers, le développement de la zone industrielle sera lancé au cours des prochains mois; un projet qui représente un des investissements les plus important avec un budget de 2,2 M$. « Dans ce projet d’envergure, la patience est de mise!, souligne le maire Plante. On ne construit pas une zone industrielle en un an. C’est un coup à donner, mais ça sera rentable à moyen terme. Je compare souvent ce projet à la construction d’un immeuble à revenu. Au départ, c’est une dépense, mais après quelques années, ça devient bénéfique. Ça sera la même chose avec notre nouvelle zone industrielle. »

 

Tel que précisé par le maire, la Ville étudie présentement la possibilité d’accueillir des entreprises d’un seul et même secteur d’activités ou encore de réunir des entreprises semblables à celles établies dans le parc industriel du secteur Le Gardeur à Repentigny, soit des entreprises variées, dans le secteur manufacturier, qui peuvent bien cohabiter les unes par rapport aux autres. Pour ce segment du projet, la Ville est en mesure de travailler avec CIENOV, qui œuvre à propulser les entreprises du secteur. Soulignons qu’avec ce projet majeur, on prévoit également la création de 300 emplois, en plus des développements commerciaux à proximité.

 

Enfin, d’autres dossiers sont sur la table; la réfection du rang Saint-Esprit, le financement du réaménagement de l’intersection de la rue Notre-Dame et de la route 339, de même que le remplacement des jeux d’eau du parc Donald-Bricault.

Chiens de traineaux

©Hebdo Rive Nord-archives

L’Internationales de chiens de traîneaux de Lanaudière n’aura pas lieu cette année.

L’Internationale de chiens de traîneaux

L’Épiphanie a annoncé lors de sa plus récente séance du conseil que l’Internationales de chiens de traîneaux de Lanaudière n’aurait pas lieu cette année, l’ouverture des pistes n’étant pas possible à réaliser. Le traditionnel événement sera remplacé par une fête familiale. Détails à venir.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web Repentigny - Caméléon Média