Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Rétrospective

Retour

27 décembre 2019

Pierre Chartier - pchartier@lexismedia.ca

Rétrospective 2019 janvier

Enfin Lanaudière est au pouvoir» - François Legault

Francois Legault

©Photo Hebdo Rive Nord archives

Le dossier de l’hôpital Pierre-Le Gardeur est une priorité pour François Legault.

Le Premier ministre du Québec et député de L’Assomption, François Legault, était de passage dans les bureaux de l’Hebdo Rive Nord pour tracer un bilan des activités et des nombreux projets que ce dernier envisage pour Lanaudière. Et à l’écouter parler, il a de grandes visées pour l’ensemble de la région.Le Premier ministre du Québec et député de L’Assomption, François Legault, était de passage dans les bureaux de l’Hebdo Rive Nord pour tracer un bilan des activités et des nombreux projets que ce dernier envisage pour Lanaudière. Et à l’écouter parler, il a de grandes visées pour l’ensemble de la région.

François Legault est revenu sur sa victoire du mois d’octobre dernier: «On a réussi à faire élire des députés dans toutes les régions du Québec, mais aussi dans Lanaudière où l’on a échappé juste un comté. Je pense qu’avec cette belle victoire on peut enfin dire que Lanaudière est au pouvoir. On va enfin pouvoir régler certains problèmes qui irritent la population entre autres le pont Rivest et les autres problèmes que représentent la 341 et la 343.»

Le dossier charnière en santé, soit l’agrandissement de l’hôpital Pierre-Le Gardeur, soulève beaucoup de passion chez le Premier ministre: «On va agrandir l’hôpital Pierre-Le Gardeur avec 250 lits comme nous l’avions promis. D’ailleurs, je tiens à dire que nous allons tenir tous nos engagements et on va tout faire dans l’ordre. La ministre de la Santé, Danielle McCann, a remis au travail les fonctionnaires pour mettre de l’avant un plan d’action. Je tiens à dire que ce dossier presse et que je ne tolèrerai pas qu’on se traîne les pieds.

L’Assomption déploie des mesures d’urgence

Comme il l’avait fait en 2006 lors d’un carambolage historique, le Service de sécurité des incendies (SSI) de L’Assomption a déployé des mesures d’urgence afin de venir en aide aux quelque 200 personnes prises dans un carambolage sur l’autoroute 40 Ouest, à la hauteur du kilomètre 115, le dimanche 27 janvier vers 11h.

 

 Le carambolage a impliqué environ 150 véhicules, rapporte le SSI de L’Assomption. « Ce sont 25 véhicules qui sont considérés perte totale sur près de 75 véhicules impactés », indique Stéphane Caza, directeur adjoint du SSI de L’Assomption, qui était sur les lieux pour coordonner l’opération d’urgence. Vers 14h36, les services avaient quitté les lieux.

Selon des témoignages, un « mur blanc » se serait dressé sur la chaussée par des rafales de vent importantes, causant une visibilité nulle. Pas moins d’une quarantaine de personnes ont dû être transportées à l’hôpital. Heureusement, « les usagers impliqués dans le carambolage ont reçu leur congé à la suite de leur évaluation médicale », a indiqué le Centre intégré de santé et de services sociaux de Lanaudière au lendemain de cet incident majeur.

 

 

accident L'Assomption

©Photo gracieuseté

Plus d’autobus électriques pour les élèves des Affluents

Pas moins de 14 autobus scolaires électriques desserviront les élèves de la Commission scolaire des Affluents dès ce printemps, a annoncé le fournisseur de transport scolaire Keolis.

 Avec l’aide d’un rabais à l’achat de 105 000$ par autobus, provenant du Programme de soutien au déploiement des autobus scolaires électriques au Québec, le transporteur lanaudois basé à Repentigny poursuit dans la réduction de ces émissions de gaz à effet de serre.

Désormais donc, environ 11% du circuit scolaire sera assuré par ces autobus électriques sur le territoire de la Commission scolaire des Affluents. Sans préciser d’objectif d’électrification précis pour les prochaines années, Keolis a un plan qui favorise les transports verts. « En tant qu’acteur de l’industrie du transport, il est évident que Keolis est toujours à l’affût des nouvelles énergies pour desservir notre clientèle. L’électrification fait partie de celles-là », indique Mme Cloutier.

 

Kéolis

©Photo Hebdo Rive Nord-archives

Keolis a fait l’achat de 12 autobus électriques LionC qui rouleront dans les Affluents dès ce printemps, pour un total de 14 appartenant au transporteur

Les hommages se multiplient pour les Cowboys Fringants

Entre la fin d’une tournée de plus de trois ans au Québec et en Europe, les spectacles symphoniques, l’annonce d’un spectacle hommage par le Cirque du Soleil et la création d’un nouvel album d’ici le printemps, l’année 2019 des Cowboys Fringants s’annonce tout aussi faste que celle qui vient de se terminer.

Des adaptations symphoniques de leurs chansons sur huit soirs, dont deux à Québec, en passant par la transposition de leur univers au cirque, les membres du groupe se réjouissent de tels cadeaux de la part de ses grandes institutions. « C’est un signe que ça fait longtemps qu’on est là, rigole Karl Tremblay, la voix du groupe. Pour nous, ç’a tellement passé vite ».

Signe aussi que l’imposante matière compilée sur plus d’une dizaine d’albums s’inscrit non seulement dans la durée, mais sans doute dans l’héritage commun.

 

Cowboys friguants

©Photo Hedbo Rive Nord-archives

Jean-François Pauzé, Karl Tremblay et Marie-Anik Lépine racontent la dernière année des Cowboys Fringants et les projets à venir à l’Oasis du Vieux-Palais à L’Assomption

Benoit Chartier quitte les Triades

Un grand coup de tonnerre a frappé les fondations du club de football des Triades du Cégep régional de Lanaudière. En effet, l’entraîneur-chef depuis les trois dernières années, Benoit Chartier, a décidé de passer à autre chose et quitte ses fonctions au sein de l’équipe lanaudoise.

 

C’est toujours en décembre que les mauvaises nouvelles arrivent. On se souviendra que Mathieu Joyal, l’ancien entraîneur-chef, avait aussi pris à cette période-ci de l’année la décision de démissionner de son poste après avoir dirigé les Triades durant plus d’une décennie.

C’est ainsi que Benoit Chartier a fait part à l’organisation de son désir de poursuivre vers d’autres avenues et, par le fait même, annoncé son départ à titre d’entraîneur-chef de l’organisation. Il souhaite avant tout investir plus de temps auprès de ses proches et de sa famille. Benoit, qui occupe un emploi à plein temps comme directeur des sports au Collège Esther-Blondin, a également d’importants projets personnels et professionnels à venir qui vont sensiblement réduire ses disponibilités.

Au cours de son passage avec l'équipe, Benoit aura conservé une fiche de 3 victoires et 6 défaites en division II et de 12 victoires et 4 défaites en division III. La plus grande fierté de l’entraîneur-chef, lors de son passage avec les Triades, est le taux élevé de réussite académique de ses étudiants-athlètes

 

Triades

©Photo Hebdo Rive Nord-archives

Benoit Chartier quitte le navire à titre d’entraîneur-chef des Triades

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web Repentigny - Caméléon Média