Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Rétrospective

Retour

29 décembre 2019

Pierre Chartier - pchartier@lexismedia.ca

Rétrospective 2019 mars

Desjardins investit 500 000 $ pour la formation des jeunes du secteur

Crul

©Photo Hebdo Rive Nord-archives

Les acteurs du milieu saluent cette initiative qui contribuera à former une main-d’œuvre qualifiée sur le territoire .

Important point de presse le mercredi 14 mars dernier, alors que tous les intervenants impliqués dans le Centre régional universitaire de Lanaudière (CRUL) et les dirigeants de Desjardins se sont réunis pour l’annonce qui va nettement bonifier le CRUL, soit l’octroi de la contribution financière de Desjardins au montant de 500 000 $ sur une période de trois ans.

Rappelons que cette contribution provient du Fonds de 100 M$ de Desjardins qui a été créé en 2016. Ce levier financier a pour but de soutenir des projets tournés vers l’avenir qui donnent un nouveau dynamisme économique et social à une collectivité. Cette contribution importante s’ajoute à celle de la Table des préfets de Lanaudière dans le cadre du Fonds d’appui aux régions.

Pour le directeur général de la Caisse Desjardins Pierre-Le Gardeur, et nouveau membre du conseil d’administration du CRUL, Alain Raîche, il ne fait aucun doute que le CRUL va connaître un essor dans les prochaines années

De son côté, la présidente du CRUL, mairesse de Repentigny et préfète de la MRC de L’Assomption, Chantal Deschamps, estime que l’implication de Desjardins vient témoigner de l’importance que l’on doit donner à la formation supérieure dans la région.

L’entreprise Terranueva s’implante à L’Assomption

Décrite comme une usine intelligente, moderne et suivant les innovations technologiques, Terranueva se consacrera à la transformation, à la culture et à la vente de cannabis de première qualité. Établie au cœur de L’Assomption, l’usine souhaite également développer un cadre de recherche. L’Hebdo Rive Nord assistait récemment à son ouverture officielle.

S’inscrivant dans le pôle d’innovation et de recherche L’Assomption Vert Cité, Terranueva a également pour objectif la création d’emplois de qualité dans le secteur. « On est au cœur d’un nouveau projet économique à L’Assomption, jumelant l’agriculture et l’industriel, afin d’en faire un pôle d’innovation en agroalimentaire industriel. Ça cadre très bien dans la vision que nous avons à L’Assomption », a exprimé le maire, Sébastien Nadeau.  

Situé en face de l’ancienne usine d’Electrolux, le bâtiment sera disposé sur deux étages de 10 000 pieds carrés ou sur un étage de 20 000 pieds carrés, une décision qui devra se confirmer. À la fine pointe de la technologie, M. Ayotte précise que toutes les compositions seront contrôlées à tout égard. Pour assurer le respect de l’environnement, aucune odeur ne sera envoyée à l’extérieur, puisque l’usine est verte.

 

 

Pot L'Assomption

©Photo Hebdo Rive Nord-archives

Les représentants de l’entreprise, les élus du secteur et les partenaires du projet lors de l’ouverture officielle de l’usine

Un rendez-vous signé Yves Duteil

De passage en sol québécois pour présenter son plus récent concert, <@Aml>40 ans plus tard<@$p>, Yves Duteil s’arrêtera au Théâtre Hector-Charland le 28 mars prochain. L’auteur-compositeur-interprète français promet un spectacle à la formule acoustique, constitué d’un parfait amalgame entre ses succès repères et les nouvelles pièces tirées de son dernier album, <@Ri>Respect<@$p>.

Duteil sera entouré sur scène d’un violoncelliste, d’un percussionniste et d’un contrebassiste, tandis qu’il s’accompagnera lui-même au piano et à la guitare. Avec toute la poésie qu’on lui connait, le chanteur français fait un clin d’œil dans ce concert à ses quarante ans de carrière, mais aussi à ses quarante années d’amour aux côtés de sa femme, Noëlle Léonore Mallard. La pièce <@Ri>40 ans plus tard<@$p>, l’un des titres de l’album, lui étant d’ailleurs dédié. Dans un climat intimiste, c’est un produit peaufiné, empreint d’humour, mais surtout de douceur, que proposera M. Duteil au public de L’Assomption.

Rappelons que le chanteur a lancé son premier titre, <@Aml>Virages<@$p>, en 1972. Depuis, l’artiste a enchainé les albums en plus de mener de front différents projets d’écriture destinés à la littérature et au grand écran. Son plus récent album paru l’an dernier, à 69 ans, Yves Duteil n’entend pas mettre le frein sur sa créativité de sitôt. « C’est un immense privilège que le public soit toujours au rendez-vous, quarante ans plus tard », reconnait Yves Duteil.

 

Yves Duteil

©Photo gracieuseté

Avec toute la poésie qu’on lui connait, le chanteur français fait un clin d’œil dans ce concert à ses quarante ans de carrière

Marcelle Quintal est une inspiration pour Chantal Deschamps

: Ce n’est pas tous les jours que l’on a le privilège de rencontrer une personne qui vit depuis 100 ans. Eh bien, la mairesse de Repentigny Chantal Deschamps a décidé de faire connaître à la population une femme qui a traversé les époques et qui jette un regard lucide sur les grandes étapes de la vie. Marcelle Quintal a donc ouvert les portes de sa résidence pour partager avec Chantal Deschamps les grandes amitiés d’une vie comblée.

Mme Quintal, qui aura 101 ans en juin prochain, est une amie de longue date de la famille Deschamps. C’est la 12e d’une famille de 16 enfants, établie à Charlemagne, et qui a su tracer sa voie à travers les époques.

Marcelle Quintal est née à la fin de la Première Guerre mondiale et elle se souvient très bien d’avoir vécu une vie heureuse auprès de ses frères et sœurs. À l’âge de 20 ans, elle est entrée chez les religieuses pour y vivre intensément pendant près de 24 ans. Après son séjour dans la communauté religieuse, à l’âge de 57 ans, elle vit, selon ses propos, un véritable coup de foudre et elle se marie.

Elle fera aussi beaucoup de bénévolat à l’hôpital où elle accompagnera plusieurs personnes vers la mort en travaillant avec des patients aux soins palliatifs. « Avoir 100 ans, c’est un beau cadeau de la vie et je remercie le Bon Dieu à tous les jours pour ce que la vie m’apporte. Mais le plus important, c’est de vivre le moment présent. C’est important cette façon de vivre car, vous savez, demain ne nous appartient pas », confie-t-elle.

 

 

Quintal 100 ans

©Photo Hebdo Rive Nord-archives

Marcelle Quintal et la mairesse Chantal Deschamps, une belle complicité dans la vie.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web Repentigny - Caméléon Média