Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Rétrospective

Retour

07 janvier 2020

Sarah Élisabeth Aubry - seaubry@lexismedia.ca

Un projet d’hôtel et de centre des congrès pour Repentigny

Décembre 2019

Chantal Deschamps

©Photo archives - Hebdo Rive Nord

Le projet présenté prévoit entre autres un hôtel de 118 chambres avec piscine intérieure, un centre de condition physique, un centre d’affaires et un espace repas.

Attendu depuis plus de dix ans, le projet d’hôtel a été annoncé lors de la séance du conseil municipal du mois de décembre à Repentigny. Le dossier a été ouvert le 21 mai dernier alors que le comité exécutif a approuvé une offre d’achat déposée par le promoteur, la firme Logisco, en ce qui concerne la vente d’un terrain.

Le projet présenté prévoit entre autres un hôtel de 118 chambres avec piscine intérieure, un centre de condition physique, un centre d’affaires et un espace repas. Il est aussi question d’une passerelle qui va relier l’hôtel à un centre des congrès qui sera aménagé dans les locaux de l’aréna.

L’offre d’achat comprend des obligations pour la municipalité de modifier le règlement de zonage et de décréter un programme de crédits de taxes municipales et scolaires pour l’hôtel et le terrain pour une période de dix ans. Ce crédit va aussi être appliqué pour le centre de congrès.

Policier et intervenante

©Photo Caroline Babin - Hebdo Rive Nord

Alain Benoît et Josée Bergeron se sont confiés sur leur projet sur lequel ils se penchent depuis un an.

La détresse psychologique chez les premiers répondants demeure taboue

Dans le cadre de leurs fonctions, les intervenants, les premiers répondants, les policiers et les pompiers sont souvent confrontés à des drames humains. Dans l’idée de vouloir conscientiser les professionnels touchés par cette réalité, le Centre de prévention du suicide de Lanaudière (CPSL) lançait la campagne « Garde un œil sur tes collègues! » en décembre dernier.

« Il y a encore beaucoup de tabous pour les demandes d’aide chez les policiers », confie l’agent sociocommunautaire du Service de police de L’Assomption /Saint-Sulpice, Alain Benoît. Dans la croyance populaire, les premiers répondants doivent être des superhéros et ne peuvent craquer sous la pression ou l’émotion.

L’important selon M. Benoît est de garder le contrôle et aller chercher de l’aide si les signes de la détresse ou un stress post-traumatique perturbe l’état des premiers répondants.

À ce jour, un guide a été lancé, une campagne de sensibilisation a été réalisée et plusieurs organisations de la région ont été rejointes afin de recevoir l’information.

Défi Têtes rasées

©Photo gracieuseté - Hebdo Rive Nord

Manon Castonguay et Mathieu Caya ont fièrement remis le chèque à Leucan.

Parce que « La vie est si fragile »

C’est le 16 décembre dernier qu’avait lieu une soirée-bénéfice au profit de Leucan à l’école secondaire Paul-Arseneau. En plus d’assurer l’animation musicale, la chanteuse, Manon Castonguay, et le guitariste, Mathieu Caya, tous les deux membres du groupe Groove on the floor, ont participé au Défi Têtes rasées, amassant du coup une somme impressionnante de 17 506, 30$.

Les spectateurs sur place ont eu droit à une belle soirée bercée par la musique de Groove on the floor>, qui avait choisi d’interpréter des chansons reliées aux épreuves que traversent les familles touchées par le cancer.

Tout l’argent amassé au cours de l’évènement a été versé à Leucan, dont la mission est de soutenir les enfants atteints de cancer et leurs familles en offrant des services d’accompagnement, du soutien financier, en plus de supporter la recherche clinique.

Le moment fort de la soirée a certainement été celui lors duquel Manon Castonguay et Mathieu Caya se sont fait complètement raser le crâne, tout en interprétant la chanson Si fragile de Luc De Larochellière.

Megan Boudrias

©Photo gracieuseté - Hebdo Rive Nord

Megan Boudrias a raflé les titres de championne canadienne junior au 500m et au 1000m.

Megan Boudrias devient la nouvelle reine du patinage

Six patineurs québécois se sont démarqués lors des Championnats canadiens juniors pour mériter leur billet vers Bormio, en Italie. C’est le cas de Megan Boudrias, de Repentigny, qui devient la nouvelle reine du patinage de vitesse junior.

Les 32 meilleures patineuses et les 32 meilleurs patineurs canadiens de 19 ans et moins avaient ainsi rendez-vous à l’Oval olympique de Calgary, pour en découdre et tenter de se hisser au sommet du classement. Megan Boudrias (Repentigny) devient ainsi la nouvelle championne canadienne junior. Florence Brunelle (Trois-Rivières) et Léa Chamberland-Dostie (Trois-Rivières), participeront aussi à leurs premiers Championnats du monde ISU juniors à la fin de mois de janvier. Elles seront accompagnées de l’Ontarienne Claudia Heeney.

Chez les hommes, le Québécois William Dandjinou (Montréal) était préqualifié en raison de ses résultats aux Championnats canadiens, deux autres patineurs du Québec ont également obtenu leur place, dont Nicolas Perrrault (Sherbrooke) et Philippe Daudelin (Trois-Rivières), qui se classent derrière l’Albertin Matej Pederson, le nouveau champion canadien junior.

Sapin L'Assomption

©Francis Trudeau

Le sapin de lumières réchauffe l’ambiance du centre-ville de L’Assomption.

Le temps des fêtes se poursuit à L’Assomption

Des centaines de personnes ont bravé le froid, le 29 novembre dernier, afin d’assister à l’illumination du sapin de lumières de L’Assomption, un évènement qui se veut rassembleur et qui marque par le fait même la tenue des activités du temps des fêtes.

Avant l’illumination, de nombreuses familles s’étaient données rendez-vous, afin d’entonner des chansons de Noël, et de se dégourdir les jambes, au son de la voix des membres de la chorale du Collège de l’Assomption, composée de dizaines d’élèves, et d’un DJ. Le maire de L’Assomption, Sébastien Nadeau, est ensuite entré sur la scène aménagée sur la rue Saint-Joachim pour l’occasion  en face du Collège et à proximité du Théâtre Hector-Charland afin d’officiellement illuminer le sapin de lumières peu après 19 h.

La foule émerveillée en a profité pour se diriger vers le sapin, afin de prendre leurs premières photos de la saison des fêtes, avec le sapin illuminé en arrière-plan. Par ailleurs, l’endroit où est situé le sapin de lumières devrait éventuellement être réaménagé pour y installer une place publique. Celle-ci servirait également de lieu de rassemblement pour différents évènements,  dont le Marché de Noël.

SOLO

©Photo gracieuseté – La Compagnie du Nord - Hebdo Rive Nord

Les groupes Le Vent du Nord et De Temps Antan ont uni leur passion pour la musique traditionnelle grâce à SOLO, un spectacle festif.

Un party musical incontournable se prépare à L’Assomption

Depuis quelques années déjà, Le Vent du Nord a la chance de partager la scène avec le groupe De Temps Antan. Les deux formations de renommée mondiale offrent des spectacles folks, traditionnels et festifs partout au Canada et à l’extérieur du pays.

Réalisant le souhait de voir leurs deux formations réunies, les musiciens ont développé une chimie incontestable. Rapidement, les membres des groupes ont uni leurs forces dans l’idée de reprendre des chansons en plus d’en créer de nouvelles.

Les huit chanteurs et multi-instrumentalistes québécois sont fiers de célébrer leurs racines, leur identité et leur fierté grâce au folk/trad. Les musiciens visiteront six villes au Québec et en Ontario, puis une autre représentation est prévue en janvier 2020 à New York.

Au-delà du temps des fêtes, cette musique est le reflet de l’identité québécoise, du peuple et fait référence à l’histoire. « Il faut en être fier de notre musique traditionnelle. Elle est riche et elle a vieilli dans le temps », indique l’un des chanteurs et multi-instrumentalistes du Vent du Nord et de SOLO, Réjean Brunet.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web Repentigny - Caméléon Média