Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Actualités

Retour

26 janvier 2020

Pierre Chartier - pchartier@lexismedia.ca

:Agathe de St-Père et Jean-Baptiste Legardeur : deux personnages historiques

Un conseil municipal tranquille à Repentigny

Piste cyclable

©Photo Hebdo rive Nord-archives

Un ajout de 790 000 $ pour le réseau cyclable a été décrété lors de la dernière séance du conseil municipal.

Les élus de Repentigny se sont réunis, le mardi 21 janvier, pour la tenue du premier conseil municipal de l’année. Une soirée relativement tranquille pour les élus qui ont planché sur certains dossiers.

C’est le cas entre autres du règlement décrétant l’identification d’Agathe de St-Père et Jean-Baptiste Legardeur à titre de personnalités historiques pour Repentigny. Rappelons qu’Agathe de St-Père a été la première femme d’affaires qui a mis sur pied la première manufacture de textile en nouvelle-France et initiatrice de l’exportation vers la France de ses produits dérivés de l’érable. Épouse de Pierre Legardeur, elle reçoit une procuration de son époux, et prend alors en charge le développement de la Seigneurie de Repentigny.

 

Pour sa part, Jean-Baptiste Legardeur a été écuyer, garde de la marine, conseiller pour le roi et son Conseil supérieur et fondateur de la Seigneurie de Repentigny. Il est à noter que ce dernier s’installe au printemps 1670 à la pointe de Repentigny, à l’embouchure de la rivière L’Assomption. Ce dernier a administré la Seigneurie de Repentigny jusqu’à sa mort, en 1709.

 

De plus, au cours de la séance, les élus ont octroyé le contrat de camp de jour spécialisé pour une période de trois ans. C’est la firme L’Air en fête qui a obtenu le contrat pour un montant de 467,240 $. Soulignons que plus de 900 enfants participent au camp de jour annuellement.

 

Par ailleurs, tel que prévu au Programme triennal d’immobilisations (PTI) 2020, les élus ont décrété des dépenses relatives pour élargir le réseau cyclable à Repentigny. Le montant de ces dépenses s’élève à 790 000 $.

Commentaires

27 janvier 2020

Yvon Morneau

Est-ce qu'il est dans les projets de la Ville de Repentigny de faire un parc de plein air avec les «Sentiers de la presqu'ile». Beaucoup de résidents prennent leurs ébats en ski de Fons au Parc Héritage de Montréal où le coût est de $7.50 pour 2 heures pour le stationnement (quelque soit le nombre de passagers par véhicule) et gratuit pour l'usage des pistes. On peut aussi y prendre un abonnement annuel pour le stationnement. Ce modèle pourrait être adapté pour nous à Repentigny. C'est une suggestion . . .

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web Repentigny - Caméléon Média