Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Société

Retour

14 février 2020

Sarah Élisabeth Aubry - seaubry@lexismedia.ca

L’amour au rendez-vous depuis onze ans

Au-delà de l'handicap

Saint-Valentin

©Photo Caroline Babin - Hebdo Rive Nord

Christian et Julie se sont rencontrés et ont développé leur relation amoureuse grâce à l’organisme les Amis de la Déficience intellectuelle Rive-Nord.

Il existe plusieurs façons d’aimer et de percevoir l’amour. Christian Lemieux et Julie Picard Monette ont la chance de trouver leur bonheur ensemble, depuis maintenant onze ans. Ils sont l’un des rares couples handicapés intellectuels à avoir persévéré, car la plupart de leurs amis délaissent les relations amoureuses. Leur histoire a pris naissance aux Amis de la Déficience intellectuelle Rive-Nord, un organisme qu’ils fréquentent encore aujourd’hui pour y retrouver leurs amis, mais également pour s’épanouir.

Tous les deux âgés dans la trentaine, Christian Lemieux et Julie Picard Monette souhaitent vieillir ensemble. Gêné au tout commencement, Christian a pris son courage à deux mains et est allé voir sa future flamme pour lui avouer ses sentiments. L’élément déclencheur s’est produit à une sortie au Zoo de Granby dans le cadre d’une activité de l’organisme. Onze ans plus tard, le couple file le parfait bonheur et a appris à s’accorder des moments d’indépendance.

Grandir à deux 

À travers les épreuves de la vie et les chicanes, Christian et Julie ont réussi à communiquer leurs inquiétudes. Partageant leur vie à deux, le couple a des intérêts communs comme le camping, la photographie, le sport, les promenades et les activités aux Amis. Passant une grande partie de temps à deux, ils ont appris à se définir comme personne et à travailler sur leurs défauts.

Pour sa part, Julie avait de la difficulté à voir son amoureux discuter avec d’autres amies et Christian de son côté à améliorer sa patience. « On s’aime beaucoup. On a des chicanes, mais on essaie de les régler », mentionne Christian. Pour réussir à forger leur amour, le couple se laisse beaucoup de liberté. Lors des Saint-Valentins précédentes, ils ont fait des activités spéciales pour souligner l’occasion. Pour le moment, les amoureux n’ont pas encore de plan précis.

En parallèle, Christian admire la douceur de sa copine, alors qu’elle le voit comme une personne aimable. Avec toutes ces années, ils ont eu le support et l’aide des parents de Christian, puis de la responsable de Julie. Grâce à leur implication, leurs conseils, leur expérience, ils les ont aidés à travers des situations plus difficiles.

Saint-Valentin

©Photo Caroline Babin - Hebdo Rive Nord

Le couple est tout simplement heureux. Christian et Julie s’entraident et communiquent beaucoup. Ce sont des aspects importants à leurs yeux.

« Ça l’a toujours été mon approche qu’ils puissent se parler et exprimer ce qu’ils ne font pas leurs affaires », fait part la mère de Christian, Sylvie Larivière. C’est aussi un point de vue que partage Nancy Juneau, la présidente de l’organisme qui a vu leur couple évoluer au fil des années. Elle spécifie que c’est grâce aux différents intervenants et aux proches que leur relation a pu se développer.

Se réaliser 

À travers leur réalité, le couple a appris à vivre ensemble. Christian a un important problème d’attention, puis Julie est épileptique et a un trouble de comportement qui s’est grandement amélioré. « Ce ne sont pas toutes les familles qui auraient accepté de recevoir chez eux une autre personne qui a une déficience intellectuelle avec des problèmes de santé », souligne la présidente Mme Juneau.

Chaque fin de semaine, Julie réside avec Christian chez ses parents et ils vont aussi chez elle. Pour Sylvie Larivière et son mari, ça fait partie du quotidien. Leur fille a également une déficience intellectuelle. Souvent, ils se retrouvent avec les trois pour faire des activités, les divertir et passer des vacances au camping, un intérêt qui les unit tous.

Christian et Julie fréquentent le Centre La Croisée et ont développé des passions. Ce dernier souhaite travailler dans un entrepôt et est déterminé, alors que Julie consacre une grande partie de son temps à du bénévolat, puis se passionne pour la joujouthèque. « Ça l’a été un coup de cœur pour moi. C’est nouveau. Ça ressemble à des mathématiques et du français », explique-t-elle.

Saint-Valentin

©Photo Caroline Babin - Hebdo Rive Nord

Onze ans de couple unit les amoureux. Ils souhaitent vieillir l’un près de l’autre.

Manque d'outils 

L’une des problématiques récurrentes pour les histoires amoureuses chez les personnes ayant une déficience intellectuelle, c’est le peu de ressources disponibles au niveau de l’éducation sexuelle. « Il n’existe pas de programme adapté pour la déficience intellectuelle pas juste pour la sexualité, mais également pour les comportements », affirme Mme Juneau. C’est au tour de la famille d’avoir des discussions à ce niveau.

Deuils et limites 

Les parents de Christian ont converti le sous-sol, afin que leur fils puisse développer son autonomie et son indépendance. À ce jour, le couple ne demeure pas ensemble et n’aura pas d’enfants en raison de leurs conditions. Il s’agit d’un deuil à faire pour les parents à Christian, mais le couple est conscient de leur réalité. «  Jeunes, ils ont les mêmes rêves que les autres. Il ne faut pas briser leurs rêves, mais être réalistes », estime la mère de Christian. Juste se voir peut constituer un défi.

Le couple doit prévoir ses déplacements à l’avance, puisque les complices ne conduisent pas. Faire une simple activité peut devenir un casse-tête pour la planification et des coûts supplémentaires s’ajoutent. L’aspect de la spontanéité se perd et ils doivent compter sur l’apport de leurs proches, d’un accompagnateur ou d’un organisme pour se déplacer. Malgré cette réalité, les amoureux espèrent vieillir ensemble et poursuivent leur vie à deux à leur façon. 

Commentaires

16 février 2020

Paule Hétu

C'est tellement beau de les voir. La vie à été bonne pour ces feux personnes, il y a du bon monde en arrière deux! Renée et Serge pour Julie et les parents de son amoureux. Sans eux, leur évolution ne serait pas aussi grande! Félicitations, votre énergie a porté fruit, le p'tit couple d'amoureux va bien et est heureux! Lâchez pas tous les six, la vie est belle...

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web Repentigny - Caméléon Média