Avis de décès Classées Édition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

EMPLOIS LANAUDIERE

Retour

18 février 2020

Pierre Chartier - pchartier@lexismedia.ca

La Ferme Cormier ou l’art d’innover

Un métier traditionnel qui pousse au dépassement

Ferme Cormier

©Photo Hebdo Rive Nord-Pierre Chartier

Josiane Cormier est en charge d’une partie de la production à la ferme familiale à L’Assomption.

Avec ses 27 employés en période intensive de production, un emplacement géographique favorable et son kiosque qui répond de plus en plus à la demande locale, la Ferme Cormier de L’Assomption se positionne avantageusement dans le milieu agricole québécois. Mais les défis sont énormes pour ses dirigeants.

 

C’est bien installé dans sa cuisine que Josiane Cormier a rencontré l’Hebdo Rive Nord pour nous faire part des grands défis auxquels ils sont confrontés dans le secteur de l’agriculture, mais aussi des changements survenus au sein de cette industrie au cours des dernières années. Coûts de production et rareté de la main-d’œuvre font en sorte que les dirigeants des fermes doivent faire preuve d’originalité quand c’est le temps de conserver les employés et de déterminer quel type de culture ils vont prioriser pour les années à venir.

 

«C’est certain qu’ici ça va bien. Je profite d’un bon emplacement, on est près de tout. Donc, les gens ont facilement accès à la ferme. Ça aide beaucoup, mais dans le milieu il y a des inquiétudes qui sont bien fondées. Il y a de gros défis pour tous les agriculteurs et, ça, ce n’est pas nouveau

- Josiane Cormier

 

Un des secteurs qui inquiète beaucoup Josiane est celui des fraises. Depuis maintenant trois ans, cette production en arrache plus particulièrement: «Ce qui m’inquiète le plus, c’est le rapport du ratio en ce qui concerne le prix des fraises. Il ne faut pas se le cacher, le coût de la main-d’œuvre a augmenté beaucoup au cours des dernières années et le prix de la fraise n’a pas augmenté tant que ça. Nous sommes en compétition avec d’autres pays qui n’ont pas les mêmes normes que nous et, ça, c’est inquiétant. Il y a 4 ou 5 fermes qui ont arrêté de produire des fraises et qui se tournent vers autre chose. Nous, on regarde ça de près et il va falloir que le prix augmente afin que l’on puisse continuer à produire. Je ne veux pas l’arrêter, mais j’ai trois années où j’ai produit à perte, et ce sont les asperges et les citrouilles qui ont équilibré mon année financière.»

 

Bien apprivoiser sa main-d’œuvre

 

Pour ce qui est de la main-d’œuvre, Josiane Cormier se dit chanceuse de pouvoir compter sur une disponibilité locale pour combler la plupart de ses postes: «J’ai quand même beaucoup d’emplois pour les étudiants et je peux compter sur des jeunes de la région pour occuper ces postes.»

Au plus fort de la saison, la Ferme Cormier emploie plus de 27 personnes et les postes ne sont pas toujours faciles à combler. «C’est là que des planificateurs de tâches pour que tout le monde soit heureux dans leur travail font en sorte que nous avons une très bonne dynamique d’équipe; chaque personne à la bonne place, c’est important. En pleine période d’été, on a plein de choses à faire : il y a le kiosque, les champs, la cuisine qui fonctionne à plein régime. Je pense que la clé de notre entreprise c’est le plaisir que nous avons à travailler ensemble», raconte Josiane Cormier.

Depuis maintenant trois ans, la Ferme Cormier fait aussi appel à quatre travailleurs d’origine mexicaine qui viennent donner un coup de main. Cette main-d’œuvre est habituée à travailler sur une ferme au Mexique et, d’après les propos de Josiane, ces travailleurs ont une belle capacité d’adaptation: «Ça permet entre autres de donner une certaine souplesse à ceux qui ont un horaire coupé à cause d’autres emplois. Nous en avons quatre, et c’est parfait comme ça.»

En attendant le retour des jours plus cléments, Josiane Cormier travaille d’arrache-pied à préparer sa saison estivale, en espérant que le beau temps sera au rendez-vous.

 

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web Repentigny - Caméléon Média