Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Politique

Retour

27 février 2020

Sarah Élisabeth Aubry - seaubry@lexismedia.ca

Le Bloc Québécois compte honorer ses engagements

Le parti a fait connaître ses sept premiers projets de loi

Yves-Francois Blanchet et Monique Pauzé

©Photo gracieuseté - Hebdo Rive Nord

Le chef du Bloc Québécois, Yves-François Blanchet et la députée fédérale de Repentigny, Monique Pauzé souhaitent honorer les engagements pris lors de la campagne électorale.

Le chef du Bloc Québécois, Yves-François Blanchet et la députée fédérale de Repentigny, Monique Pauzé ont fait connaître les sept premiers projets de loi déposés à la Chambre des communes.

Ayant pris des engagements lors de la campagne électorale, la formation indépendantiste compte les respecter. L’environnement fait partie des priorités du parti et c’est pourquoi le Bloc compte forcer le Canada à respecter ses obligations en matière de réduction des émissions de gaz à effet de serre.

« Nous le ferons avec une loi contraignante qui comprend un système de reddition de compte », explique Monique Pauzé.

Le projet de loi sur la souveraineté environnementale est de retour. Mme Pauzé avait  déjà tenté de déposer ce projet de loi lors de la dernière législature. « Nous sommes plusieurs à souhaiter faire primer les lois provinciales et les règlements municipaux sur celles du fédéral lorsque ses projets d’infrastructure, tel un oléoduc, ont une incidence sur l’environnement ou l’aménagement du territoire », ajoute-t-elle.

D’autres projets importants ont pu être déposés, dont celui sur l’obligation du Canada à respecter ses engagements en environnement lorsqu’il a signé l’Accord de Paris, l’obligation du Canada à respecter les lois du Québec et les règlements municipaux en ce qui a trait à l’aménagement du territoire et de l’environnement, le retrait du Québec de la Loi sur le multiculturalisme, l’obligation des résidents permanents habitant au Québec de démonter une connaissance suffisante du français, l’instauration d’un rapport d’impôt unique québécois, l’obligation du Canada à ne plus ouvrir de brèches dans la gestion de l’offre et l’augmentation des prestations spéciales de maladie de l’assurance-emploi de 15 à 50 semaines pour les gens atteints de maladies graves.

Yves-François Blanchet a soutenu que ces projets de loi permettent de défendre les intérêts des Québécois à Ottawa et de faire respecter le caractère distinct du Québec.   

Prolongement inquiétant

Suite aux blocus ferroviaires, Yves-François Blanchet et Monique Pauzé constatent que le Québec est otage d’une crise amorcée au Canada. À cet égard, le Bloc Québécois propose quelques pistes de solution pour sortir de la crise.

Le parti estime qu’il doit y avoir la nomination d’un médiateur, une sortie réelle de la GRC du territoire wet’suwet’en, l’obtention d’un arrêt des travaux du gazoduc Coastal Gas Link, la création d’une table de discussion durable permettant de résoudre les enjeux territoriaux opposant les institutions de la nation wet’suwet’en et celles du Canada.

Ces solutions en conviennent le parti permettront au Québec la levée des barricades, tout en rétablissant la circulation ferroviaire, en plus de libérer les otages économiques.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web Repentigny - Caméléon Média