Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Économique

Retour

27 février 2020

Sarah Élisabeth Aubry - seaubry@lexismedia.ca

Les futurs entrepreneurs voient grand

Ils prennent la parole devant la communauté d’affaires

Conseil

©Photo gracieuseté - Carine Perron - Hebdo Rive Nord

Les initiateurs de l’évènement « Facteur E » en présence du conseil d’entrepreneurs lanaudois.

Pour une première édition, l’évènement « Facteur E », un colloque entrepreneurial organisé par le CERESO en partenariat avec le Collège de l’Assomption, a permis aux jeunes de vivre une expérience hors du commun. Les élèves de 3e, 4e et 5e année du secondaire inscrits au cours Sensibilisation à l’entrepreneuriat  ont notamment été appelés à faire valoir leurs argumentaires devant un conseil de gens d’affaires lanaudois.

Parmi les activités inscrites à la programmation, les participants ont eu l’occasion d’assister à une conférence de David Côté. L’homme d’affaires a permis à plusieurs entreprises de venir à  la rescousse des malaimés de l’industrie alimentaire. Le message lancé était de partir de ses passions pour bâtir des projets intéressants. Il a insisté sur le fait de construire des idées à partir d’une mission.

Les élèves avaient ensuite pour mandat de travailler en équipe et présenter un projet réalisable devant le conseil composé d’entrepreneurs passionnés; Sébastien Nadeau, maire de L’Assomption, Alex Gagné, président de la fondation À deux pas de la réussite, Jonathan Lepage, fondateur et copropriétaire du restaurant L’Ange cornu, Cathia Nobert, conseillère en développement économique au ministère de l’Économie et de l’Innovation du Québec, Andrée-Anne Potvin, conseillère à la vie étudiante au Cégep régional de Lanaudière à L’Assomption et Martin Thibault, directeur adjoint à la Société d’aide au développement de la collectivité (SADC) Achigan Montcalm.

« On rêvait d’une brochette incroyable et tout le monde a confirmé sa présence », avance la directrice du CERESO, Carine Perron.

À la suite de leur présentation de 45 secondes, les jeunes avaient du temps pour peaufiner leurs idées et leur concept, en tenant compte des commentaires reçus des professionnels.

Pour certains participants, le projet avait déjà vu le jour en septembre, alors que d’autres étaient aux balbutiements. « On espère qu’ils pourront continuer à participer à nos projets en entrepreneuriat avec notre Espace 412 », indique la directrice du CERESO.

À long terme, cette dernière souhaiterait implanter un projet en continuité avec les écoles primaires, secondaires, les collèges et les universités en entrepreneuriat. Une deuxième édition de « Facteur E » est d’ailleurs dans l’air.

Conseil

©Photo gracieuseté - Carine Perron - Hebdo Rive Nord

Les membres du conseil donnaient des commentaires constructifs après chacune des présentations.

Une belle évolution

Plusieurs jeunes ont travaillé sur eux-mêmes durant la journée. Certains avaient d’abord les yeux baissés et à la fin de la journée, ils repartaient en serrant de bonnes poignées de mains. Deux équipes ont présenté des projets déjà existants.

L’idée soutient Cynthia Lizotte, enseignante au Collège de l’Assomption, était de pouvoir guider les jeunes à travers leurs projets. Chaque équipe recevait deux commentaires au minimum pour renforcer leurs démarches. « À la deuxième allocution, il y avait plus d’élèves qui prenaient la parole. En moins de deux heures, l’évolution était vraiment grande. Ils ont appris sur leur projet et ont écouté beaucoup », a observé Mme Lizotte.

Jusqu’à la fin de l’année, ils se pencheront sur ce nouveau projet. À travers ce cours, on souhaite transmettre des valeurs entrepreneuriales comme le sens des responsabilités et la capacité à développer son réseau.  

Jeunes

©Photo gracieuseté - Carine Perron - Hebdo Rive Nord

Les coéquipiers se sont grandement améliorés entre la première et la seconde présentation de leurs projets.

Des projets réalisables

Plusieurs équipes se sont succédé, afin de faire part de leurs idées. La plupart ont tenu compte de l’aspect écoresponsable et de l’environnement. L’une d’entre elles s’est démarquée avec un jeu conçu en bois s’adressant aux jeunes des écoles. L’objectif de ce dernier consiste à conscientiser les enfants à la situation des abeilles, tout en valorisant l’éducation.

Une autre équipe espère amasser des paires de souliers qui seront offertes lors d’un voyage humanitaire au Guatemala. Les coéquipiers veulent lancer un évènement « Danser pour marcher ». Pour y arriver, ils ciblent les écoles primaires.

Des initiatives écoresponsables

D’autres ont pensé à créer des produits cosmétiques avec des ingrédients écoresponsables valorisant ainsi la santé et l’environnement. Une autre équipe s’est penchée sur la création de barres protéinées sans gluten, ni allergènes. Un projet consistait à réutiliser la pâte à tarte, voire à la transformation et la réutilisation avec d’autres produits.

Des coéquipiers aimeraient lancer une chaîne You Tube et conscientiser le public aux actions environnementales. Toujours dans l’idée d’éviter la surconsommation, des jeunes estiment important de mettre sur pied un système d’échange pour permettre de récupérer des objets. D’autres ont prévu offrir des jus santé qui seraient offerts au Collège de l’Assomption. Certains visent à revamper des vêtements et les vendre aux élèves du Collège également.

Un sentiment d'appartenance 

On a proposé aussi l’idée de créer des chandails respectifs pour chaque cohorte. Une collection serait aussi développée s’adressant aux anciennes cohortes du Collège de l’Assomption. De son côté, le Magasin du Monde a pour objectif de redistribuer ses profits à des projets de solidarité internationaux et locaux.

Jeunes

©Photo gracieuseté - Carine Perron - Hebdo Rive Nord

Les jeunes du Collège de l’Assomption avaient quelques heures pour présenter un projet devant le conseil composé d’entrepreneurs lanaudois.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web Repentigny - Caméléon Média