Avis de décès Classées Édition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Politique

Retour

29 février 2020

Sarah Élisabeth Aubry - seaubry@lexismedia.ca

Une entente se consolide entre le Bloc Québécois et le gouvernement fédéral

Gain important pour l’aluminium québécois

Monique Pauzé

©Photo gracieuseté - Hebdo Rive Nord

Le chef du Bloc Québécois, Yves-François Blanchet et la députée fédérale de Repentigny, Monique Pauzé se réjouissent des développements concernant l’entente sur le libre-échange.

Après plusieurs semaines de négociation entre le chef du Bloc Québécois, Yves-François Blanchet et la vice-première ministre Freeland, une entente voit le jour entre le parti et le gouvernement fédéral sur le libre-échange.

Le Bloc Québécois souhaitait assurer une protection accrue de l’aluminium dans le cadre de l’ACEUM. C'est pourquoi le parti est intervenu à plusieurs reprises dans ce dossier. Avec le nouvel accord de libre-échange entre le Canada, les États-Unis et le Mexique, les travailleurs de l’industrie de l’aluminium québécois seront mieux protégés.

Le Bloc était intervenu plus tôt cette année votant ainsi contre la ratification de l’accord de libre-échange. L’aluminium québécois avait été sacrifié par les négociateurs canadiens au profit de l’acier ontarien. Grâce à la nouvelle entente, il y aura la mise en place d’un système de surveillance des importations d’aluminium empêchant ainsi les risques de dumping par la Chine.

Soulignons que le Québec produit 90% de l’aluminium au Canada, en plus d’être le principal producteur en Amérique du Nord. Advenant l’augmentation, le contournement ou l’évasion des droits sur les importations d’aluminium en mer, le gouvernement Trudeau devra travailler avec le Mexique et les États-Unis, afin de modifier l’accord. Ce dernier contiendra une exigence pour l’aluminium avec les mêmes délais que l’acier, soit sept ans.

Avec ces avancées, M. Blanchet a mis en lumière le travail des députés du Bloc Québécois, Alexis Brunelle-Duceppe, Mario Simard et Marilène Gill qui se sont penchés sur le dossier. Ces derniers ont rencontré les travailleurs de l’aluminium dans l’objectif de voir à des solutions.

« Le rôle du Bloc Québécois, c’est aussi ça : offrir des solutions qui répondent aux besoins de nos gens. Je pense que nous avons fait notre travail et c’est le Québec qui en sort gagnant », a souligné le chef du Bloc Québécois.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web Repentigny - Caméléon Média