Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Politique

Retour

03 mars 2020

Sarah Élisabeth Aubry - seaubry@lexismedia.ca

Le Bloc Québécois voit aux intérêts des producteurs

Projet de loi déposé

Yves-François Blanchet

©Francis Trudeau - Hebdo Rive Nord

Le chef du Bloc Québécois, Yves-François Blanchet et la députée fédérale de Repentigny, Monique Pauzé ont annoncé le dépôt d’un projet de loi pour protéger les producteurs.

Tel que mentionné durant la campagne électorale, le chef du Bloc Québécois, Yves-François Blanchet et la députée fédérale de Repentigny, Monique Pauzé ont annoncé avoir déposé un projet de loi, afin de protéger la gestion de l’offre au Québec advenant de futures négociations commerciales.

C’est le député de Bécancour-Nicolet-Saurel, Louis Plamondon qui s’occupera de défendre le projet de loi aux Communes. Fier du projet de loi, le Bloc Québécois veut s’assurer que les agriculteurs et producteurs d’ici puissent bénéficier de la protection qu’ils méritent, tout en faisant face aux politiques de libre-échange ayant cours dans le monde. À travers ses démarches, le parti a reçu l’appui des producteurs de lait du Québec et du Canada.

Si le projet de loi C-216 est adopté, ce dernier permettra en autres une plus grande stabilité aux producteurs de lait qui s’emploient à satisfaire les attentes des consommateurs et celles du marché intérieur. Ils souhaitent mettre un terme à l’érosion du marché. Grâce à ce projet de loi, ils pourront assurer la pérennité du système de la gestion de l’offre, le droit de déterminer et d’administrer leurs propres politiques nationales.

Pour Monique Pauzé, le Bloc agit afin d’aider les producteurs et agriculteurs à ne plus se sentir lésés dans les processus de négociation internationaux. « Le maintien de la gestion de l’offre est crucial pour l’avenir de nos régions, la vitalité économique du secteur agricole québécois et la qualité des produits que nous consommons », a-t-elle indiqué.

Le parti répond à ses engagements promis. Si le projet de loi est adopté, les agriculteurs ne pourront plus être sacrifiés dans les prochains traités de libre-échange.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web Repentigny - Caméléon Média