Carrières dans votre région Guide resto Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com Jytrouvetout.ca

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Femmes de coeur

Retour

04 mars 2020

Collaboration spéciale - contact@lexismedia.ca

Stéphanie Summers – Courtier immobilier Remax d’ici |

Publireportage

Stéphanie Summers

Stéphanie Summers – Courtier immobilier Remax d’ici | 514 830-8802

Qu’est-ce qui vous a motivé à devenir entrepreneure?

 

« Avant de devenir entrepreneure, j’occupais un poste de gestionnaire pour lequel j’étais payée 40 heures par semaine dans une entreprise de vente au détail. C’était chose courante de travailler 50 à 60 heures par semaine pour principalement faire un travail de ressources humaines. Devenir entrepreneure était la porte pour créer une structure qui me permettait de rentabiliser les heures perdues et miser sur mes aptitudes en vente et en mise en marché pour faire une différence dans la vie des résidents de Repentigny et des environs. »

 

Quel a été votre premier emploi et que vous a-t-il apporté?

 

« Mon premier emploi était dans une chaîne de restauration rapide bien connue. C’est un passage obligé pour recevoir une formation professionnelle adéquate à un jeune âge, pour développer sa proactivité et évidemment, pour apprendre à interagir avec des clients, qu’ils soient d’une courtoisie légendaire ou qu’ils soient farouchement contrariés de l’assemblage de leurs Big Macs. »

 

Quel conseil donneriez-vous aux futures femmes entrepreneures?

 

« Contrairement à certaines croyances, l’entrepreneuriat n’est pas un raccourci vers un succès assuré. C’est plutôt une longue route parsemée d'embûches qui récompense ceux et celles qui ont travaillé fort pendant le trajet, mais davantage les entrepreneurs qui se sont bien préparés avant de prendre la route et qui ont su s’adapter en cours de celle-ci. Cette approche m’a permis de me hisser parmi le top 100 meilleurs courtiers immobiliers de RE/MAX au Québec en seulement deux ans. »

 

Que faites-vous pour vous ressourcer?

 

« Je creuse un peu plus loin pour trouver une autre source, tout simplement. Certaines de mes journées peuvent être difficiles et longues, voire très longues. Comme entrepreneure, j’ai constamment besoin d’avoir une ressource de proximité qui me permet de garder le cap vers un accomplissement souhaité et continuer à prospérer. Évidemment, mon petit bonhomme de trois ans me ravitaille d’énergie, mais je puise également dans les récits d’autres entrepreneurs qui ont vécu et qui vivent encore cette tumultueuse vie. »


Quelle femme vous inspire ? Pour quelles raisons?

 

« Toutes les réussites féminines sont inspirantes. J’admire celle d’Emma Dunn, de la boutique Lingerie Emma à Repentigny. Il s’agit d’une jeune entrepreneure qui a fait de son modèle d’affaires un exemple à suivre pour les entreprises qui ont la prétention de vouloir servir les femmes. Être entrepreneur peut se résumer à « identifier » le problème et à « trouver » une solution. Ça, Emma Dunn le fait avec brio. »

 

Comment voyez-vous la Journée internationale de la Femme?

 

« Cette journée est pour moi un forum extraordinaire qui permet d’avoir une discussion en société sur l’égalité et permet de faire un bilan sur ce qui est fait et sur ce qu’il reste à faire. Aujourd'hui, j’ai des droits que ma grand-mère n’avait pas et j’ai des objectifs dont ma mère n’osait même pas rêver. »

 

Quels projets aimeriez-vous réaliser dans le futur?

 

« J’ai identifié un besoin dans un secteur d’activité lié à l’immobilier et je travaille à trouver une solution à ce problème que je vais taire pour le moment. Sur le plan humain, depuis que je suis courtier immobilier résidentiel, chaque année, je donne un coup de main à quelques familles à bien préparer la rentrée scolaire et c’est une habitude que je compte garder. Qui sait, peut-être la fondation Stéphanie Summers? (rires). »

 

De quelle façon conciliez-vous le travail et la famille?

 

« Concilier le travail et la famille dans mon quotidien est plutôt simple, quant à l'équilibre entre les deux, c’est autre chose. Évidemment, mon domaine et mes objectifs exigent de moi beaucoup de temps et je dois offrir une disponibilité à mes clients lorsque ceux-ci sont disponibles. Pour ces raisons, il m'arrive de faire prendre un bain à mon garçon avec un ordinateur aux genoux ou négocier la vente d’une propriété en faisant un casse-tête de 30 morceaux. J’ai même des clients qui gardent mon fils à l’occasion… »

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web Repentigny - Caméléon Média