Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Économique

Retour

05 mars 2020

Renée-Claude Doucet - rcdoucet@lexismedia.ca

Le télétravail : une tendance qui gagne du terrain

Des employeurs de plus en plus ouverts

Télétravail réduite

©Depositphotos

Les professionnels du domaine des communications et des technologies de l’information se tourneraient de plus en plus vers le télétravail.

Dans un contexte où les déplacements en voiture représentent un enjeu environnemental, en plus de jouer un rôle sur la qualité de vie et sur la gestion du temps d’un travailleur, le télétravail s’inscrit comme une solution fort intéressante autant pour les employés que pour les employeurs. Les professionnels du domaine des communications et des technologies de l’information se tourneraient d’ailleurs de plus en plus vers cette tendance.  

« Nous constatons que les gens qui travaillent en ville ont envie d’avoir une ou deux journées par semaine de télétravail pour alléger leur horaire, témoigne Julie Houde, stratège communauté et innovation chez CIENOV. Du côté des employeurs, ils sont beaucoup plus ouverts à cette pratique qu’auparavant. Certains ont même des politiques de télétravail. »

 

Quoiqu’il comprenne certains risques, le télétravail présente une majorité d’avantages, tel que démontré par le guide de TECHNO Compétence. Pour un travailleur, il permet un meilleur équilibre travail-vie personnelle, une diminution du temps de déplacement, une possibilité de dénicher un emploi plus éloigné de la maison, une flexibilité d’horaire ainsi qu’une diminution du stress, notamment. De son côté, un employeur peut bénéficier d’une plus grande productivité et de qualité du travail d’un employé, le télétravail favorise également l’image de marque et la fidélisation d’une équipe, le tout en réduisant l’absentéisme et les retards.

 

Néanmoins, avant de mettre en place le télétravail, il s’avère essentiel de bien évaluer le contexte et la capacité à implanter celui-ci. Il va de soi que le télétravail ne s’adresse à tous les types d’emplois puisqu’il nécessite des accès et du matériel adéquats; ordinateur portable, internet haute vitesse, vidéoconférences, calendriers partagés, etc. 

Cietech

©Gracieuseté

Regard sur l’Espace CIETECH, le pôle d’innovation en expérience client, situé à Repentigny.

Le « coworking »

 

Dans la même veine, le « coworking » se présente également comme une nouvelle façon de travailler. « Ce qui est intéressant avec le coworking c’est que les gens sortent de chez eux et ont la possibilité de socialiser, souligne Julie Houde. Il y a un maillage qui peut se faire entre les travailleurs. Un réseau peut se bâtir. Ça permet d’échanger avec d’autres professionnels et parfois même de dénicher de nouveaux mandats. »

 

Mme Houde poursuit en indiquant qu’une entreprise de Montréal pourrait notamment bénéficier d’un bureau satellite en banlieue, dans un espace de « coworking » tel que CIETECH, à Repentigny, et offrir la possibilité à ces employés d’y travailler.

 

De plus, les espaces de « coworking » offrent parfois différents services. C’est le cas de CIETECH, qui suggère des services personnalisés à ses usagers, de même que des conférences sur différents thèmes et des possibilités de locations de locaux pour des rencontres.  

 

Dans Lanaudière, une dizaine d’endroits proposent des espaces de locations de locaux de type « coworking » dans des champs d’expertise différents.  « Nous avons une volonté de vouloir travailler en collaboration avec l’ensemble des espaces », indique Mme Houde.

 

Il en possible d’en savoir plus ces espaces de « coworking », que l’on appelle également accélérateur - incubateur via Info – Entrepreneurs.org. 

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web Repentigny - Caméléon Média