Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Culture

Retour

05 mars 2020

Pierre Chartier - pchartier@lexismedia.ca

Les sept clavecins de Luc Beauséjour

Un spectacle à ne pas manquer à l’église de la Purification

Luc Beauséjour

©Photo gracieuseté

Luc Beauséjour commence ses leçons de piano à 5 ans et tombe sous le charme du clavecin à l’âge de 11 ans, lors d'un camp d'été en musique.

Le claveciniste Luc Beauséjour et la soprano Marianne Lambert incarneront Jean-Sébastien Bach et son épouse Anna Magdalena le 20 mars prochain à l’église de la Purification à l’occasion d’un concert où seront présentés les plus beaux airs de Bach, Couperin, Rameau et Sweelinck.

: Le concert sera présenté sous la forme d’histoire où Jean-Sébastien Bach, en quête du meilleur clavecin pour composer ses nouvelles œuvres, demande à sa femme, Anna Magdalena, de lui prêter sa voix pour l’aider dans sa recherche sur les sept instruments de sa collection : des clavecins français à deux claviers, des clavecins flamands à un clavier, un clavecin-pédalier et un clavicorde.

 

Luc Beauséjour commence ses leçons de piano à 5 ans et tombe sous le charme du clavecin à l’âge de 11 ans, lors d'un camp d'été en musique. Il étudiera avec Mireille Lagacé au Centre d'arts Orford, avec Bernard Lagacé  au CMM et avec Réjean Poirier  à l'Université de Montréal. Luc Beauséjour poursuit ses études avec Ton Koopman au Sweelinck Conservatorium d'Amsterdam et avec Kenneth Gilbert au Conservatoire National de la Région de Strasbourg, en France. Aujourd’hui, c’est à son tour de transmettre son savoir à la relève. Il enseigne à l'Université de Montréal, au Conservatoire de musique du Québec, au Cégep de Saint-Laurent.

 

Pour sa part, Marianne Lambert témoigne d'une présence scénique remarquable. Anciennement membre de l’Atelier lyrique de l’Opéra de Montréal, Marianne Lambert a été soliste invitée des prestigieux : Orchestre symphonique de Montréal, Orchestre symphonique de Trois-Rivières, Orchestre symphonique de Québec, Orchestre Métropolitain, Orchestre de chambre de McGill, le NEM et l’Orchestre symphonique de la Grande-Bretagne. Sans surprise, la jeune soprano a été récipiendaire du Prix Opus du meilleur concert de l’année en région en 2018. Elle s’est aussi vu remettre le Prix du Récital « An die Musik » au 25e Concours international de chant Clermont-Ferrand de France en 2017.

 

Il est possible de vous procurer des billets en personne à la billetterie du Théâtre Hector-Charland, par téléphone (450 589-9198), en ligne ou à la porte 60 minutes avant chaque concert.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web Repentigny - Caméléon Média