Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Politique

Retour

06 mars 2020

Sarah Élisabeth Aubry - seaubry@lexismedia.ca

Monique Pauzé amorce une consultation auprès des municipalités de sa circonscription

Nouveaux critères fédéraux imposés au Fonds de la taxe sur l’essence

Sébastien Nadeau et Monique Pauzé

©Photo gracieuseté - Hebdo Rive Nord

La députée fédérale de Repentigny, Monique Pauzé est allée à la rencontre du maire de L’Assomption, Sébastien Nadeau, afin de recueillir des témoignages des municipalités.

Avec les modifications apportées par le gouvernement du Canada aux critères de Fonds de la Taxe sur l’essence et la contribution du Québec (TECQ), la députée fédérale de Repentigny, Monique Pauzé mène actuellement une consultation auprès des municipalités de sa circonscription.

Pour Monique Pauzé, la TECQ est l’un des seuls programmes fédéraux qui fonctionnaient bien pour les infrastructures. L’argent du fédéral était géré en collaboration avec Québec et les municipalités. À son avis, elle estime qu’il sera plus complexe avec les modifications apportées par les libéraux de maintenir des milieux de vie intéressants pour les collectivités. Cette réalité touchera également les petites municipalités.

Pour les plus petites municipalités, les infrastructures proscrites constituent la majorité des bâtiments de celles-ci, alors que les plus grosses villes peuvent réallouer des sommes entre différents projets, afin de profiter de ces dernières provenant de la TECQ.

Les nouveaux critères adoptés par le fédéral ont pour impact de retirer des infrastructures les hôtels de ville, les casernes de pompiers, les garages municipaux et les entrepôts des projets admissibles.

Mme Pauzé et ses collègues du Bloc Québécois se penchent présentement à recueillir des témoignages des municipalités pour vérifier comment elles ont été ou seront affectées par ces modifications.

« Les témoignages et peut-être même des résolutions des conseils municipaux nous permettront de documenter la situation et de mettre de la pression sur Catherine McKenna, la ministre de l’Infrastructure, afin de revoir ces critères restrictifs », exprime la députée fédérale de Repentigny.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web Repentigny - Caméléon Média