Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Communauté

Retour

09 mars 2020

Sarah Élisabeth Aubry - seaubry@lexismedia.ca

Une journée au féminin dédiée à la solidarité

Centre Inter-Femmes

Inter-Femmes

©Photo Sarah Elisabeth Aubry - Hebdo Rive Nord

Inter-Femme a souligné en grand la Journée internationale des droits des femmes le 4 mars dernier.

Le Centre Inter-Femmes a permis aux femmes de la communauté de se rassembler à l’occasion de la Journée internationale des droits des femmes le 4 mars dernier. Grâce au douze kiosques érigés sur place, les participantes avaient l’opportunité de s’informer, découvrir les organismes de la région, en apprendre plus sur elles-mêmes, tout en prenant connaissance des outils mis sur pied par Inter-Femmes.

Grâce au travail des bénévoles et des représentants des organismes, les femmes ont pu explorer différentes thématiques, telles que la sexualité, la communication interculturelle, la santé, le cancer, l’alimentation, mettre la main sur des ressources fortes utiles, l’employabilité, la maltraitance chez les aînés, etc.

À chaque kiosque, on retrouvait des outils promotionnels, des dépliants et une panoplie d’information supplémentaire. « On aborde la sexualité, car c’est moins souvent abordé et on peut défaire les préjugés. Ça permet aussi de rendre l’information plus accessible», précise la coordinatrice du Centre Inter-Femmes, Karine Tremblay, qui tenait son kiosque.

Grâce à cette journée portes ouvertes, Inter-Femme souhaitait rejoindre une centaine de femmes. Mais le plus important reconnaît Mme Tremblay, c’était avant tout de les renseigner le mieux possible et les éclairer sur certains sujets pour qu’elles ressortent de l’activité outillées.

« En ayant plus de connaissances, ça leur permet d’augmenter leur pouvoir sur leur vie et leur autonomie», indique la coordinatrice.

La mission 

En place depuis plus de 30 ans dans le paysage repentignois, le Centre Inter-Femmes s’est toujours donné pour mission de supporter les femmes, voir à l’amélioration de leurs conditions de vie, les faire cheminer, être à l’écoute de leurs besoins et leur offrir une variété d’activités. Permettant de briser l’isolement, développer l’estime des femmes, leurs habiletés relationnelles, elles retrouvent du soutien individuel et en groupe.

Le Centre leur permet également de briser l’isolement ainsi que de développer l’estime et les habiletés relationnelles des femmes. De semaine en semaine, plusieurs rendez-vous, gratuits ou à moindre coût, sont à l’horaire; cafés-rencontres hebdomadaires, conférences, témoignages, dîners communautaires et sorties éducatives.

Annuellement, près de 300 à 400 femmes sont touchées par les initiatives de l’organisme et 180 en sont membres. Il arrive régulièrement que l’équipe reçoive des témoignages des femmes qui leur ont spécifié que l’organisme a changé leur vie. C’est une grande réussite pour l’équipe qui mise également sur l’intervention.

Au-delà de sa mission auprès des femmes, le Centre espère développer des projets en parallèle s’adressant cette fois-ci aux écoles et au public. « Nous souhaitons aller chercher les femmes qui ne connaissent pas l’organisme et qui vivent de l’isolement social. Elles gagneraient à passer par notre centre. Nous souhaitons multiplier nos actions pour que l'organisme soit plus connu », confie Karine Tremblay.

Mouvement collectif 

Une grande marche sera organisée le 17 octobre prochain, à Terrebonne. Le mouvement mondial de solidarité féministe rassemble en grand nombre partout sur la planète des femmes qui revendiquent, puis font valoir leurs droits.

« C’est un grand évènement à organiser et nous sommes pleinement investies dans les comités d’organisation. Un comité interne de solidarité a été créé et s’impliquera au niveau de la marche », exprime-t-elle. D’ailleurs, les participantes avaient la chance de jeter un coup d’œil sur l’un des kiosques traitant de la Marche mondiale des femmes. On ressortait des statistiques, des données et des droits qui divergent d’un pays à l’autre pour les femmes. On les invitait à écrire sur un bout de tissus un message qui se greffera à une œuvre collective visible lors de l’évènement.

Toucher la communauté 

Chez Inter-Femmes, on ne vise pas une clientèle cible. Quelles que soient leurs réalités, elles sont les bienvenues à l’organisme. Une grande partie le fréquente pour améliorer leur croissance personnelle et briser l’isolement. Inter-Femmes soutient des projets et de luttes, fait connaître et mobilise les femmes face aux journées thématiques.

« Il y a toujours quelqu’un qui est là pour les accueillir, que ça soit une travailleuse, une bénévole prête à recevoir les femmes », soutient-elle.

Ressources essentielles 

Se promenant de kiosque en kiosque, les participantes ont été sensibilisées à la grande marche qui se déroulera à Terrebonne. C’est sur deux kilomètres qu’elles seront appelées à se déplacer. L’évènement se veut rassembleur et un rappel des acquis que les femmes ont obtenu en démontrant leur solidarité au fil des années.

Par ailleurs, les femmes ont pu découvrir le service 211 où plus d’une centaine de ressources sont disponibles. Un site web et un numéro sont à la disposition des utilisateurs. Qu’on soit à la recherche de ressources pour les aînés, l’éducation, du soutien psychologique, la santé mentale et dépendances, on est en mesure de les avoir rapidement.

Par ailleurs, L’Association québécoise de défense des droits des personnes retraitées et préretraitées (AQDR), section L’Assomption possédait son kiosque. La présidente Huguette Plouffe et l’intervenante de milieu, Nathalie Pelletier en profitaient pour faire de prévention avec le lancement du mois de la fraude. Elles prenaient le temps d’expliquer en quoi consiste l’organisme, ses services et son rôle dans la communauté.

Également, une infirmière partageait des recettes aux femmes, afin de souligner l’importance d’une alimentation équilibrée et d’avoir les protéines nécessaires pour être actives lors d’une journée. Elle faisait goûter quelques recettes aux participantes et proposait quelques suggestions repas.

Les femmes qui souhaitent se procurer la carte de membre peuvent le faire au coût de 10$. Pour en savoir davantage, on téléphone au 450 654-9621 ou par courriel au info@interfemmes.ca. Le Centre Inter-Femmes est situé au 21, rue Alain, à Repentigny. Heures d’ouverture : lundi, mardi et jeudi de 8h30 à 16h00 et mercredi de 10h30 à 16h00. Site web disponible www.interfemmes.ca. 

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web Repentigny - Caméléon Média