Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Covid-19

Retour

19 mai 2020

Pierre Chartier - pchartier@lexismedia.ca

Sonia Lizotte au front contre la COVID-19

Elle prend la route des CHSLD

Sonia Lizotte

©Photo gracieuseté

Sonia Lizotte, une femme d’action au grand cœur.

Impliquée dans la communauté de Lanaudière depuis plusieurs années, avec son entreprise l’Escouade culinaire, Sonia Lizotte avait des journées bien remplies, mais le 12 mars dernier, à l’instar de plusieurs personnes, sa vie a été bouleversée. Mais elle n’a pas attendu longtemps avant de reprendre du service auprès des plus démunis de notre société, soit dans un CHSLD. Hommage à une guerrière de première ligne.

La résidente de L’Épiphanie est la fondatrice de l’Escouade culinaire. Comptant plus de dix ans d’expérience dans le domaine de l’alimentation, elle dirige avec passion cette entreprise florissante, et ce, entourée d’une équipe de chefs compétents et inspirants. Tour à tour conférencière, auteure, styliste culinaire, consultante et enseignante, Mme Lizotte ne fixe aucune limite à la réalisation de ses projets pour son entreprise.

Ses créations sont infinies: recettes étonnantes, événements spéciaux, ateliers sans cesse renouvelés. Bref, tout ce qu’elle entreprend se démarque par sa singularité, mais quand le premier ministre François Legault a mis le Québec en pause, tout a basculé dans sa vie: «J’ai été obligée de mettre les 20 employés à pied pour un certain temps. Tous mes contrats ont été mis en pause du jour au lendemain. Je ne savais pas quoi faire, mais croyez-moi, ça n’a pas été long avant que je me retourne de bord.»

Sonia Lizotte n’a pas attendu les appels répétés du premier ministre pour avoir de l’aide avant de répondre présente. En effet, le lendemain du confinement obligatoire, elle appelait le CHSLD Groupe Champlain, qui possède 14 établissements, et elle se rendit disponible pour aller y travailler. Et elle a été embauchée tout de suite. «J’ai travaillé pour ce groupe durant mes années d’études et j’ai décidé de m’impliquer dans cette communauté. Ce n’est pas un travail facile, mais combien gratifiant», ajoute-t-elle.

Elle n’a pas choisi le secteur le plus tranquille puisqu’elle a été assignée à un CHSLD en plein cœur de la crise située à Montréal-Nord. Elle a reçu une formation pour occuper le poste au Centre de référence. Cette formation demande environ 16 jours pour bien connaître les rouages du poste.

 

 

«On m’a donné 6 heures de formation et j’ai vite appris à me débrouiller. Ce n’est pas toujours facile de planifier les horaires de chacune des infirmières, préposées aux bénéficiaires et autres dans les 14 centres surtout en tant de pandémie. Mais on y arrive toujours en travaillant fort.»

Sonia Lizotte

Parlant de travailler fort, Sonia Lizotte ne lésine pas sur son temps de travail qui varie entre 60 et 80 heures par semaine.

«Ça prend beaucoup de compassion et d’écoute pour faire ce genre de travail. Je pense que j’ai les outils nécessaires pour y arriver. C’est bien, car je me sens utile en ce temps de crise, et je suis certaine que l’on va s’en sortir», dit-elle avec un rire contagieux.

Quand Sonia Lizotte pourra rependre le service avec son entreprise, elle pourra dire mission accomplie auprès des gens qui sont au cœur de cette détresse de la Covid-19 que l’on vit à tous les jours.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web Repentigny - Caméléon Média