Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Actualités

Retour

29 juillet 2020

Renée-Claude Doucet - rcdoucet@lexismedia.ca

Repentigny réagit à la suite des allégations de profilage racial

Le Service de police tient à rectifier les faits

Police Repentigny

©Photo Hebdo Rive Nord-archives

Depuis quelques années, un effort particulier est réalisé afin d'assurer un rapprochement du Service de police de Repentigny avec les différentes communautés culturelles.

Contrairement à ce qui lui est reproché, le Service de police de la Ville de Repentigny (SPVR) déploie de nombreux efforts pour favoriser le vivre ensemble partout sur son territoire; c’est ce que la direction a fait savoir par voie de communiqué. Rappelons que des accusations de profilage racial ont été rapportées les 25 et 26 juillet dernier.

« Notre service de police se concentre sur sa mission de maintien de la paix, de l'ordre et de la sécurité publique ainsi que sur la prévention du crime et des infractions aux lois et aux règlements municipaux. Nous mettons de l'avant une offre de service de proximité de qualité à l'ensemble des citoyens, sans distinction à l'égard de leurs origines ethniques ou de leur statut social. », a déclaré Helen Dion, directrice du Service de police de Repentigny.

Le SPVR revient également sur l'intervention du 22 mai dernier, au parc de la Seigneurie, pour laquelle les accusations ont été portées. Il précise qu’elle n'est aucunement liée au fait que les personnes visées soient des personnes racisées.

« Il est important de noter que parmi les personnes interpelées à ce moment, plusieurs d'entre elles avaient déjà fait l'objet d'avertissements et de sensibilisation quant à l'importance de respecter les consignes émises par la Santé publique du Québec dans les jours et semaines précédentes. D'ailleurs, lorsqu'un citoyen, quel qu'il soit, après avoir été averti et sensibilisé à respecter les consignes ne s'y conformait toujours pas, il se voyait remettre un constat d'infraction. »

À cet égard, du mois d'avril au mois de juin, sur 62 constats, seulement 11 ont été émis à des personnes de la communauté noire de Repentigny, fait-on savoir.

« Ainsi, les émissions de constats effectuées par le Service le sont uniquement au regard de questions de sécurité publique et sanitaires et n'ont aucun lien avec l'origine ethnique. En matière d'interventions relativement à la COVID-19, le SPVR a toujours suivi les directives de la Santé publique. Parmi celles-ci, notons la demande d'octroi d'avertissements visant à sensibiliser les citoyens avant l'octroi de constats d'infraction. »

 

Pour favoriser un rapprochement 

 

Depuis quelques années, un effort particulier est réalisé afin d'assurer un rapprochement du Service de police de Repentigny avec les différentes communautés culturelles, rappelle Mme Dion. Cette dernière souligne les initiatives suivantes : la participation du SPVR aux travaux du comité du ministère de la Sécurité publique en matière de profilage racial et social, la formation sur l'autorégulation et l'éthique dans les organisations qui est offerte aux policières et policiers du Service, l'octroi d'un mandat d'analyse des interpellations à des chercheurs universitaires indépendants ainsi que la nomination d'un policier dédié aux relations avec les communautés culturelles. De plus, la Ville s'est récemment dotée d'un cadre de référence en matière de gestion de la diversité.

De son côté, la mairesse de Repentigny, Chantal Deschamps, a souligné : « La discrimination est inacceptable aux yeux de la Ville de Repentigny et de son Service de police et va à l'encontre de nos valeurs. »

 

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web Repentigny - Caméléon Média