Carrières dans votre région Guide resto Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com Jytrouvetout.ca

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Publireportage

Retour

05 août 2020

Le gaspillage alimentaire, un enjeu planétaire

Publireportage

POUBELLE

Chaque année et partout dans le monde, des millions de tonnes de denrées alimentaires sont perdues ou gaspillées.

Chaque année et partout dans le monde, des millions de tonnes de denrées alimentaires sont perdues ou gaspillées.

Les détaillants et les restaurateurs sont souvent pointés du doigt, mais ce ne sont pas les seuls responsables. Les consommateurs ont également leur part de responsabilité et peuvent poser des gestes concrets pour limiter le gaspillage alimentaire.

Des pratiques commerciales à revoir

Parfois, des problèmes de logistique ou de mauvaises conditions de transport obligent les détaillants à jeter l’intégralité d’une livraison de produits frais.

Cependant, la plupart des aliments sont mis aux rebuts tout simplement parce qu’ils ne correspondent pas aux désirs des consommateurs : les fruits et légumes imparfaits, tachés ou biscornus, les emballages griffés, déchirés, ou déformés, autant d’aliments impitoyablement jetés aux ordures, même s’ils sont parfaitement propres à la consommation.

Au Québec, une prise de conscience s’opère face à ce problème. De nombreuses voix s’élèvent pour dénoncer ce scandale au niveau municipal, mais aussi pour proposer des solutions concrètes. Songeons notamment aux initiatives récentes de l’administration Plante, qui vise à réduire le gaspillage alimentaire de moitié d’ici 2025 sur l’ensemble du territoire de la Ville de Montréal.

Portés par le courant zéro déchet, les consommateurs sont plus nombreux à choisir des produits en vrac ou à rabais. De nouveaux distributeurs voient ainsi le jour. Par exemple, le Groupe Nousrire distribue ses produits en vrac à Montréal et dans 17 autres villes du Québec. D’autres se spécialisent dans la vente produits présentant des défauts ou des dates de péremption très courtes, le tout proposé à des prix beaucoup plus accessibles.

Ça commence dans la cuisine

La responsabilité n’incombe pas qu’aux professionnels de l’alimentation. Dans les faits, le gaspillage alimentaire commence bien souvent dans nos cuisines. On jette environ 90 kilos de nourriture par an à la poubelle, soit l’équivalent de 34 grammes par assiette.

En adoptant quelques habitudes bien simples, nous pouvons réduire le gaspillage alimentaire.

Cela commence par l’achat des bonnes quantités et la consommation rapide des restes, mais aussi par la bonne conservation des denrées alimentaires fragiles, comme les fruits exotiques ou les salades. Pour ce faire, une utilisation adéquate du réfrigérateur est recommandée.

Il faut également être vigilant sur les dates de péremption lors de l'achat. Privilégiez les dates courtes lorsque la consommation du produit est prévue rapidement. Cela évite de le retrouver le lendemain dans la poubelle du magasin.

Une autre solution pour diminuer le volume de sa poubelle est de réutiliser ses déchets de cuisine ou dans la salle de bain. L'activité est devenue très tendance ! Des forums spécialisés sont apparus, les sites de cuisine ou de beauté DIY les intègrent dans leurs recettes, et les livres qui sont publiés sur le sujet remportent un grand succès, comme par exemple celui de Marie Cochard : Les épluchures, tout ce que vous pouvez en faire.

Voilà donc une mine d'idées simples et faciles à mettre en place par tous pour lutter contre le gaspillage alimentaire!

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web Repentigny - Caméléon Média