Avis de décès Classées Édition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Actualités

Retour

14 septembre 2020

Pierre Chartier - pchartier@lexismedia.ca

Plusieurs dossiers au menu

Le conseil municipal toujours à huis clos à Charlemagne

Caroline Dionne

©Photo Hebdo Rive Nord-Pierre Chartier

Une première séance de conseil municipal pour Caroline Dionne à titre de nouvelle directrice générale de la Ville de Charlemagne.

C’est en présence de la nouvelle directrice générale, Caroline Dionne, que la dernière séance du conseil municipal de la Ville de Charlemagne s’est déroulée. Avec les mesures préventives prises par l’administration municipale cette réunion mensuelle s’est tenue encore une fois à huis clos.

Plusieurs dossiers ont été traités lors de cette soirée. Dans un premier temps, les élus se sont penchés sur l’octroi d’un contrat pour le contrôle qualitatif des matériaux. Étant donné que des travaux de renouvellement des infrastructures sur une section de la rue du Sacré-Cœur seront entrepris sous peu, la Ville de Charlemagne a accordé le mandat de réalisation des services de laboratoire pour le contrôle qualitatif des matériaux à la firme Solmatech inc., au coût de 19 792,95 $ taxes incluses, le tout selon le document de soumission.

Dans un deuxième temps, les élus se sont penchés sur l’achat d’ordinateurs en raison du télétravail en période de la COVID-19. La municipalité a autorisé l’achat de deux tours informatiques pour les services de la trésorerie et de l’urbanisme afin de permettre l’utilisation du logiciel de gestion municipale à distance. Ces coûts seront payés à même le budget de fonctionnement.

Dans un troisième temps, la municipalité a fait une demande de subvention au ministère de la Culture et des Communications pour l'achat de volumes, et pour que la directrice générale Caroline Dionne soit autorisée à signer pour et au nom de la Ville de Charlemagne tous les documents relatifs à cette demande de subvention et, par conséquent, qu’elle soit nommée mandataire auprès dudit ministère. Par ailleurs, la Ville de Charlemagne confirme au ministère de la Culture et des Communications qu’elle autofinancera le montant qui serait obtenu, à la suite de la demande de subvention, pour l’achat de volumes à la bibliothèque municipale dans le cadre du programme «Projet en développement des collections des bibliothèques publiques autonomes».

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web Repentigny - Caméléon Média