Avis de décès Classées Édition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Covid-19

Retour

17 septembre 2020

Élise Brouillette - ebrouillette@lexismedia.ca

Les partys privés responsables des récents cas dans Lanaudière

Pandémie

Richard Lessard

©Photo Jean Chevrette - Hebdo Rive Nord

Le directeur régional de santé publique, Richard Lessard.

Daniel Castonguay, président-directeur général du Centre intégré de santé et de services sociaux (CISSS) de Lanaudière et le Dr Richard Lessard, directeur régional de santé publique ont fait le point le 17 septembre sur la situation de la Covid-19 dans la région. Pour le moment, Lanaudière demeure dans le palier vert « Vigilance ».

M. Lessard a souligné que la région demeure dans le palier vert puisque le nombre moyen de cas demeure sous la barre des 10 cas par jour (70 par semaine).

« Dimanche et lundi, on a vu une augmentation, mais ça s’est rétabli. Ça va relativement bien dans la région, mais on est très proche de passer au palier jaune – Préalerte », a indiqué Richard Lessard.

Outre une augmentation de plus de 10 cas par jour, le nombre d’hospitalisations et le taux de positivité seront déterminants pour le niveau d’alerte dans la région. Actuellement, le taux de positivité est de 1 personne sur 100. Le Nord et le Sud de la région pourraient également se situer à des niveaux d’alerte différents.

Actuellement, selon Richard Lessard, les cas se situent principalement à Joliette, Terrebonne et Repentigny. Il s’agit donc d’un portrait similaire à celui du printemps. Le nombre de cas à Joliette et ses environs est également supérieur à la moyenne régionale.

Le directeur régional de santé publique a dévoilé que les cas viennent essentiellement des partys privés où les gens se sentent plus à l’aise et oublient les mesures de distanciation sociale, de port du couvre-visage et de lavage des mains. « C’est ce qu’on a vu au cours des dernières semaines. Il y a aussi des petites éclosions en milieux de travail. »

Dans les milieux de travail, les heures de repas et les pauses sont des moments où il faut demeurer vigilant quant aux mesures sanitaires.

Au niveau des écoles, s’il y a beaucoup d’absentéisme, il y a eu au total une vingtaine de cas confirmés de la Covid-19. Seules deux écoles secondaires présentent une éclosion, soit au moins deux cas qui ont été attrapés à l’école. « C’est toutefois stable depuis quelques jours. »

Le CISSS interviendra via les médias au cours des prochains jours afin de rappeler les mesures de distanciation sociale.

De son côté, le président-directeur général du CISSS, Daniel Castonguay, a révélé qu’une personne se trouve aux soins intensifs dans Lanaudière en raison de la Covid-19, mais qu’il n’y a pas d’autre cas au sein des établissements de santé.

M. Castonguay a souligné que l’éclosion au CHSLD Parphilia-Ferland du Centre hospitalier de Lanaudière avait été un dur moment, mais que l’éclosion est terminée. Neuf résidents sont décédés des suites de cette éclosion.

Au niveau du dépistage, ce sont environ 1900 tests qui sont actuellement effectués chaque jour. « Et c’est en pente ascendante. On essaie de répondre le plus rapidement, en 24 à 48 heures. On est en ajustement. La population est au rendez-vous pour se faire dépister et est à l’affut des symptômes. »

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web Repentigny - Caméléon Média