Carrières dans votre région Avis de décès Classées Édition Électronique Rabaischocs.com Guide resto

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

cliquer pour fermer

Communauté

Retour

19 novembre 2020

Pierre Chartier - pchartier@lexismedia.ca

Nouvelles règles fiscales pour la nouvelle réalité de télétravail

C’est bon à savoir!

Impôt

©Photo Hebdo Rive Nord-archives

Pour demander vos déductions, vous devrez fournir plusieurs formulaires.

Depuis le printemps dernier, le télétravail est fortement suggéré par nos gouvernements pour réduire les risques de transmission liés à la Covid-19. Cela complique souvent la tâche et oblige plusieurs personnes à se réinventer. Bienvenue dans cette nouvelle téléréalité.

Si tel est votre cas, certaines mesures fiscales existent qui pourraient vous avantager financièrement. Par exemple, votre employeur pourrait vous rembourser jusqu’à un maximum de 500$ pour l’achat de matériel informatique (ordinateur, caméra, imprimante, souris, etc.) et ce montant ne fera pas partie de vos avantages imposables.

 

Évidemment, le matériel acheté appartient à l’employeur. Vous pourriez également avoir droit à certaines déductions lors de vos prochaines déclarations d’impôt pour des dépenses liées à votre emploi. C’est vrai quand que votre employeur ne vous dédommage pas déjà pour celles-ci et qu’il atteste que c’est à vous de débourser. Fournitures de bureau Il s’agit ici de papiers, cartouches d’encre, crayons, trombones, chemises, timbres, enveloppes, etc. Dépenses de télécommunications Quoi de plus primordial que l’internet pour être efficace au boulot.

Cependant, encore ici il faut faire attention et ne déduire que la portion utilisée pour le travail. Ainsi, il est suggéré de ne pas inclure votre service de base dans votre réclamation mais uniquement ce que vous avez dû ajouter pour «télétravailler». Il en va de même pour l’augmentation de vos services téléphoniques (interurbains, appels conférence). Si vous aviez déjà un forfait incluant vos interurbains par exemple, vous ne pourrez déduire un montant à cet effet.

Si une partie de votre habitation est utilisée à plus de 50% du temps (soit au moins 6 mois au cours de l’année ou encore 3 jours par semaine) dans le cadre de votre travail, vous pourrez déduire certaines dépenses: chauffage, électricité, entretien ménager, aménagement nécessaire pour travailler. Mais attention, et c’est là que le calcul se complique, vous ne pourrez demander que les frais liés à la superficie du logement utilisée et au temps passé à y travailler.

 Vous ne pouvez déduire un montant pour valeur locative. Taxes foncières, intérêts hypothécaires et amortissement ne sont pas déductibles car être propriétaire est considéré comme un investissement dont le capital peut être récupéré plus tard. Par contre, chauffage, électricité et entretien seront déductibles selon les mêmes principes que pour les locataires.

Pour demander vos déductions, vous devrez fournir plusieurs formulaires. À faire remplir par votre employeur : • Conditions générales d'emploi TP-64.3 au provincial; • Déclaration des conditions de travail T2200 au fédéral. À compléter par vous-même : • Dépenses d’emploi pour un employé salarié ou un employé à la commission TP-59 au provincial; • État des dépenses d’emploi T777 au fédéral.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web Repentigny - Caméléon Média