Carrières dans votre région Guide resto Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com Jytrouvetout.ca

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Actualités

Retour

05 mars 2021

Pierre Chartier - pchartier@lexismedia.ca

Demandes budgétaires du Bloc Québécois

Pour une vraie relance

Monique Pauzé

©Photo Hebdo Rive Nord-archives

Pour Monique Pauzé, ce prochain budget est une opportunité que le gouvernement doit saisir.

Le Bloc Québécois présentait cette semaine, les demandes du parti au terme d’une consultation virtuelle qui les a menés aux quatre coins du Québec pour s’entretenir avec des représentants de plusieurs secteurs économiques. Pour la députée fédérale de Repentigny, Monique Pauzé, ce budget doit être celui de la fin de pandémie, mais surtout celui de la relance des activités économiques au Québec, dont nos entreprises locales, véritables reflets de nos communautés.

Pour Monique Pauzé, porte-parole en matière d’environnement, ce prochain budget est une opportunité que le gouvernement doit saisir pour véritablement effectuer un virage vert.

 

« Alors que l’économie canadienne peine à sortir du 20e siècle pétrolier, le Québec a tout pour tirer son épingle du jeu, insiste la députée de Repentigny. Le Québec est taillé sur mesure pour le monde de l’après-crise. Il est temps d'éliminer notre dépendance au pétrole, d'utiliser notre électricité dans nos transports, de transformer davantage les ressources renouvelables de nos forêts, nous pourrions même, avec notre expertise, tenter de développer un avion carboneutre. La conciliation entre économie et écologie n’est pas une contrainte : elle est une opportunité de création de richesse qui pourrait même bénéficier aux provinces pétrolières, car il n’est pas viable d’entreprendre une vraie transition sans penser aux travailleurs. »

Publicité

Défiler pour continuer

 

Mme Pauzé, dont une bonne partie de la circonscription est agricole, rappelle aussi que plusieurs secteurs agricoles sous gestion de l’offre ne sont pas couverts par les compensations du gouvernement Trudeau et que rien n’a encore été annoncé en réponse aux pertes encourues par les producteurs suite à la signature de l’ACEUM. Elle s’inquiète aussi de la transmission d’une génération à la suivante des entreprises agricoles au détriment d’une relève abandonnée par le fédéral.

 

Enfin, Mme Pauzé affirme que le prochain budget comporte de nombreux défis. Il doit, entre autres, aider nos aînés, notre système de santé, nos petites et moyennes entreprises ainsi que de nombreux autres secteurs à se relever. « Les milliards que le gouvernement a prévus pour la relance doivent aider le Québec à tabler sur ses forces évidentes. Nous ne pensons pas qu’il faille toujours dépenser plus, mais qu’il faut dépenser mieux. C’est ce que le Québec nous a dit pendant nos consultations et ce sont ces attentes que nous transmettons au gouvernement», a conclu Monique Pauzé.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web Repentigny - Caméléon Média