Carrières dans votre région Guide resto Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com Jytrouvetout.ca

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Covid-19

Retour

13 mars 2021

Sarah Élisabeth Aubry - seaubry@lexismedia.ca

La force vive de l’esprit communautaire du Centre à Nous

Des organismes à l'écoute des besoins

L'équipe du Centre à Nous

©Photo gracieuseté – Simon Paquin - Hebdo Rive Nord

Lors de la dernière année, les employés ont uni leurs forces afin d’être à l’écoute des citoyens.

Entre un projet d’agrandissement significatif et la perte financière liée à la dernière année, le directeur général du Centre à Nous, Simon Paquin, se dit fier d’avoir tenu le flambe avec les membres de son équipe. En entrevue avec le journal, il fait le point sur les défis qu’il a rencontrés.

Son équipe et lui ont été au front chaque jour à compter du début de la pandémie. C’est dans la bonne humeur et en gardant le moral qu’ils ont réussi à continuer de répondre aux besoins de la population, tout en côtoyant la détresse humaine.

 

La pandémie a laissé place à l’entraide entre les organismes du Centre à Nous et l’équipe administrative.  Chacun souhaitait demeurer présent pour desservir la population. « Nous nous sommes rendus disponibles. Nous n’avons pas fermé une seule journée. C’est une fierté pour mon organisation et pour le conseil d’administration. », fait part Simon Paquin.

Publicité

Défiler pour continuer

 

Le carrefour est aussi une entreprise d’économie sociale qui loue des salles à la population. Avec les impacts engendrés par la pandémie, la perte financière se chiffre à près de 250 000$. « Les premières semaines n’ont pas été nécessairement faciles. Nous sommes tout de même chanceux, puisqu’il n’a pas été nécessaire de couper plusieurs employés. », explique M. Paquin.

 

Le premier mois a été synonyme de gestion et de recul. « Quand l’aide gouvernementale est arrivée, ça nous a donné une bouffée d’air frais. Ça nous a rassurés au niveau des emplois. »

 

Lueur d’espoir pour l’avenir

Lorsque tout s’est arrêté en mars 2020, le Centre à Nous s’est adapté à la nouvelle réalité et a instauré des mesures, ainsi que des protocoles sécuritaires.

 

Malgré les difficultés rencontrées, le directeur général et son équipe sont fébriles en vue de l’agrandissement du bâtiment, qui permettra entre autres d’accueillir plus d’organismes.

 

L’après-pandémie

À l’avis de Simon Paquin, la collaboration et l’esprit d’entraide entre les organismes sont là pour rester. Les responsables trouvent des solutions et sont bienveillants entre eux. Plusieurs grands questionnements demeurent en place pour cet été et le futur.

 

« On ne s’en cache pas. Nous vivons de la subvention salariale du gouvernement fédéral jusqu’en juin. Qu’arrivera-t-il après? On se demande si nous allons être capables de boucler l’année financièrement, mais en même temps, on pense à l’avenir où il y a un projet de 22 millions de dollars », confie M. Paquin.

 

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web Repentigny - Caméléon Média