Carrières dans votre région Guide resto Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com Jytrouvetout.ca

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Politique

Retour

26 avril 2021

Sarah Élisabeth Aubry - seaubry@lexismedia.ca

Une Politique nationale voit le jour pour soutenir les personnes proches aidantes

Elle vise à mieux reconnaître leur apport dans la société

Politique nationale

©Photo tirée de Facebook – Marguerite Blais – Députée de Prévost - Hebdo Rive Nord

La première Politique nationale a été déposée le 22 avril dernier pour les personnes proches aidantes.

La Politique nationale pour les personnes proches aidantes a été présentée par la ministre responsable des Aînés et des Proches aidants, Marguerite Blais, ainsi que l’adjointe parlementaire à la Santé et aux Services sociaux, Marilyne Picard.

Cette politique nationale est la suite de l’adoption de la Loi qui permet de reconnaître et soutenir les personnes proches aidantes. Celle-ci a été adoptée le 28 octobre dernier par l’Assemblée nationale. La Politique vise à reconnaître l’apport des personnes proches aidantes (PPA) à la société québécoise et à mieux les soutenir dans leur quotidien.

Par cette politique, on répondra davantage à leurs besoins diversifiés et à leur offrir un soutient. À la suite de cette politique, il y aura un plan d’action gouvernemental qui sera dévoilé cet automne.

Plusieurs principes s’insèrent dans la politique, dont la reconnaissance de chaque PPA comme une personne à part entière qui doit être traitée avec dignité et sollicitude, dans un souci de bientraitance, la préservation de la santé et du bien-être des PPA qui comprend le plan de la précarisation financière et le maintien de l’équilibre de vie, la reconnaissance de l’expérience, puis du savoir des PPA et des personnes aidées, le respect de la volonté et des capacités des PPA quant à la nature et à l’ampleur de l’engagement, puis la consolidation des partenaires entre les ministères, les organismes gouvernementaux et les organismes communautaires, tant au niveau national que régional, ainsi que local. Les personnes proches aidantes soutiennent les aidés qui vivent avec différentes réalités.

Instaurer un climat d’écoute

Avec cette première politique nationale, le gouvernement veut renforcer le pouvoir d’action et reconnaître le travail réalisé par chaque personne proche aidante à part entière. Comme le souligne Marguerite Blais, il est important de préserver leur santé et leur bien-être, puis les traiter avec dignité et sollicitude, dans un souci de bientraitance.

« Il est crucial pour nous de reconnaître l'expérience et les savoirs des personnes proches aidantes au même titre que la personne aidée », fait part la ministre responsable des Aînés et des Proches aidants.

Elles doivent être aussi considérées comme des partenaires essentiels par le réseau soutient le ministre de la Santé et aux Services sociaux, Christian Dubé. Par cette politique, on assure une reconnaissance par l’ensemble de la société.

Il ajoute qu’avec cette initiative et un plan d’action à venir, le gouvernement se donne les moyens pour assurer une meilleure qualité de soins et de services, puis permettre le maintien de plus de personnes dans leur communauté.

De son côté, le ministre délégué à la Santé et aux Services sociaux, Lionel Carmant, accueille avec enthousiasme cette première politique nationale qui se veut inclusive. Il exprime que chaque personne proche aidante a son histoire et une trajectoire de soutien. En reconnaissant l’ensemble de ces réalités, le gouvernement pourra prévoir des services qui permettront de répondre aux besoins ciblés par un tel engagement.

Marilyne Picard est fière de contribuer à cette politique nationale. L’adjointe parlementaire à la Santé et aux Services sociaux est elle-même une personne proche aidante pour sa fille âgée de neuf ans qui a de lourdes incapacités.

Elle se réjouit de la volonté du gouvernement dans ce dossier et estime important de pouvoir se doter comme société des meilleures pratiques pour préserver la santé et le bien-être des personnes proches aidantes.

« Aujourd'hui marque une étape charnière de la reconnaissance et de la volonté du gouvernement de supporter celles et ceux qui prennent soin et qui se dévouent pour un être cher. », appuie-t-elle.

Processus de travail

Pour réussir à mettre en place une politique nationale, trois comités ont contribué à son élaboration, dont un comité de personnes proches aidantes, un comité ministériel de professionnels du ministère de la Santé et des Services sociaux, puis un comité interministériel composé de représentants de douze ministères ou organismes gouvernementaux.

Également, le Conseil du statut de la femme, les membres des Premières Nations et Inuits, des experts chercheurs, des organismes non gouvernementaux, des gestionnaires du réseau de la santé et des services sociaux et un grand nombre de personnes proches aidantes ont contribué au processus de l’élaboration de la Politique.

Pour en savoir plus, il est possible de consulter la politique au https://publications.msss.gouv.qc.ca/msss/document-003000/

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web Repentigny - Caméléon Média