Carrières dans votre région Guide resto Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com Jytrouvetout.ca

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Actualités

Retour

29 avril 2021

Pierre Chartier - pchartier@lexismedia.ca

Violence conjugale et féminicides

Québec agit près de 223 M$ pour mieux protéger les femmes

Feminicides

©Photo -archives

@BV: L'une des principales mesures prévoit un financement additionnel de 92 M$ sur cinq ans pour les maisons d'aide et d'hébergement de première étape.

Extrêmement préoccupé par la crise de féminicides qui touche le Québec depuis le début de l'année, le gouvernement du Québec investit 222,9 M$ sur cinq ans pour mettre en place des mesures prioritaires dans le but de prévenir la violence conjugale et les féminicides ainsi que pour assurer de manière la sécurité des victimes.

Forte du mandat que lui a confié le premier ministre, François Legault, la vice-première ministre, ministre de la Sécurité publique, Geneviève Guilbault, en a fait l'annonce  avec la ministre déléguée à l'Éducation et ministre responsable de la Condition féminine, Isabelle Charest.

À la lumière des recommandations du Comité d'experts sur l'accompagnement des personnes victimes d'agressions sexuelles et de violence conjugale, de même que des consultations menées par le gouvernement au cours des dernières années, ces mesures prioritaires viennent bonifier celles qui sont déjà en place. Elles seront déployées partout au Québec, y compris auprès des Premières Nations et des Inuits.

L'une des principales mesures prévoit un financement additionnel de 92 M$ sur cinq ans pour les maisons d'aide et d'hébergement de première étape. Ces sommes permettront l'embauche de ressources pour bonifier rapidement l'offre de services externes aux victimes (par exemple l'écoute téléphonique, l'accompagnement et les services sociaux) ainsi que la création et la consolidation de places.

« Les cas de violence conjugale se multiplient, et les dix féminicides que compte le Québec cette année dépassent l'entendement. Il faut que ça cesse. Aujourd'hui, nous annonçons notre plan pour faire face à l'urgence : une série de mesures qui reflètent les multiples facettes de la lutte contre la violence dont sont victimes les femmes et les enfants, à commencer par le rehaussement des services en maisons d'hébergement d'urgence. Mes collègues et moi sommes déterminés, avec la mobilisation de tous nos citoyens, à enrayer le fléau de la violence par la sensibilisation, l'action et la dénonciation. Restons attentifs aux signaux, sauvons les femmes. » Geneviève Guilbault, vice-première ministre, ministre de la Sécurité publique.

Ces nouvelles sommes portent à plus de 425 M$ les récents investissements du gouvernement actuel dans la lutte contre la violence faite aux femmes : 180 M$ en décembre dernier pour la mise en place du Plan d'action spécifique pour prévenir les situations de violence conjugale à haut risque de dangerosité et accroître la sécurité des victimes 2020–2025; 22,5 M$ sur cinq ans pour rehausser le financement des maisons d'hébergement à l'occasion du budget 2021-2022. Les deux maisons d'aide et d'hébergement hors communauté et les six maisons d'hébergement dans des communautés conventionnées des Premières Nations et des Inuits sont également incluses dans ce rehaussement des sommes investies.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web Repentigny - Caméléon Média