Carrières dans votre région Guide resto Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com Jytrouvetout.ca

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Sports

Retour

11 mai 2021

Pierre Chartier - pchartier@lexismedia.ca

Résilience et persévérance deux mots qui prennent tout leur sens

Les jeunes de l’Académie Momentum ont bûché en grand cette saison

Tennis

©Photo Hebdo Rive Nord-Pierre Chartier

Beaucoup de persévérance de la part des jeunes de l’Académie de tennis Momentum.

La pandémie a mis le monde du sport sur pause. Et malgré toutes les embûches, les dirigeants de l’Académie de tennis Momentum, Daniel Cloutier et Arnaud Jousselin, ont dû se réinventer pendant plus d’un an afin de trouver des solutions pour poursuivre les entraînements et garder le moral des jeunes à la hauteur des performances recherchées dans un tennis de haut niveau.

Pour Daniel Cloutier, la dernière année n’a pas été facile: «Dans tous les sports, on peut dire que 2020 et 2021 sont deux années passablement moyennes. Les tournois, autant au niveau provincial que les championnats canadiens et même les tournois internationaux, on a vu ce qui s’est passé avec les Internationaux de tennis junior Banque Nationale ici même à Repentigny, ont été annulés. Pour nous, la bonne nouvelle c’est que le sport-études étant donné que c’était des bulles classes a continué, mais sans tournoi, sans compétition, c’est difficile de faire progresser les jeunes.»

 

Une tuile sur la tête

 

:Au mois de mars dernier, des négociations entre le Centre intégré de santé et de services sociaux (CISSS) de Lanaudière et le Centre récréatif de Repentigny amènent la suspension des activités de tennis pour les jeunes de l’Académie. Daniel Cloutier et son collègue des 20 dernières années se retrouvent donc devant rien; ils n’ont plus de terrains pour entraîner les jeunes et leur club de tennis est fermé pour une période indéterminée.

«J’ai tout de suite pris le téléphone pour contacter Eugène Lapierre de Tennis Canada pour nous aider à trouver des solutions. Nous avons eu accès à des terrains au Centre national d’entraînement, mais c’est à Montréal. Pas facile de transporter tous ces jeunes surtout en temps de COVID-19. Tous ensemble, avec l’aide des parents, nous avons réussi à faire de notre mieux pour pouvoir entraîner les jeunes», de souligner Daniel Cloutier.

 

Un printemps hâtif qui fait du bien

 

Avec le temps doux qui a prévalu, au mois d’avril, les deux dirigeants ont demandé à la Ville de Repentigny d’enlever la neige sur les terrains dans deux parc de la municipalité afin de permettre aux jeunes de pratiquer leur sport: «On a eu de l’aide énorme de la municipalité pour débuter le projet et, ça, c’était grandement apprécié», d’ajouter Daniel.

 

Le beau temps qui revient est précurseur d’une bonne saison de tennis car, oui, il va y avoir des activités durant la période estivale: «Les gens pensent que parce que le Centre récréatif est fermé qu’il n’y a plus de tennis. Je peux rassurer la population, il va y avoir des camps de jours, de la détection de talent, des ligues et tout durant la saison estivale. Les personnes intéressées ont juste à se rendre sur notre site Internet pour connaître les dates des activités», explique Daniel Cloutier.

 

Une ombre au tableau

 

Si tout se présente normalement, les tournois pourraient débuter au mois de juillet et en août. Les jeunes peuvent continuer leurs entraînements extérieurs jusqu’à la fin octobre selon les propos de l’entraîneur. Mais il devient impératif pour la survie de l’entreprise que les jeunes puissent retourner au Centre récréatif au mois de novembre: «Présentement, les dirigeants du CISSSL ont réservé le Centre jusqu’au 31 décembre ce qui est beaucoup trop long pour nous. Il faut absolument que l’on puisse entrer au mois de novembre car j’ai l’impression qui si ça ne marche pas nous allons perdre un bon nombre de joueurs, ce qui serait très dommage», de souligner Daniel Cloutier.

Daniel Cloutier

©Photo Hebdo Rive Nord-Pierre Chartier

Arnaud Jousselin et Daniel Cloutier ont travaillé à la dure pendant la pandémie.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web Repentigny - Caméléon Média