Carrières dans votre région Guide resto Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com Jytrouvetout.ca

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Sports

Retour

13 mai 2021

Pierre Chartier - pchartier@lexismedia.ca

Un rôle encore plus important pour Sylvain Bruneau

Tennis Canada dévoile sa nouvelle structure pour le développement de l’élite

Sylvain Bruneau

©Photo-gracieuseté

Sylvain Bruneau aura un rôle plus important chez Tennis Canada.

Sylvain Bruneau de Repentigny et Guillaume Marx assumeront encore plus de responsabilités à la suite de la retraite de Louis Borfiga. Deux nouvelles embauches stratégiques pour la relève ainsi que pour la science et la médecine du sport joueront un rôle essentiel dans la nouvelle structure de l’élite.

Tennis Canada a dévoilé une nouvelle structure pour ses programmes de développement de l’élite. Sous la direction de Hatem McDadi, vice-président principal du développement de l’élite chez Tennis Canada, des rôles clés ont été identifiés et créés pour consolider la place du tennis canadien sur l’échiquier mondial. Parmi les gens qui tiendront des rôles de premier plan au cœur de cette nouvelle structure, on retrouve les entraîneurs Guillaume Marx et Sylvain Bruneau qui se verront confier davantage de responsabilités et seront nommés respectivement chef de la performance et chef du tennis féminin professionnel et de transition. Dans le cadre de ses nouvelles responsabilités, Marx supervisera également le Centre national de tennis présenté par Rogers (CNT).

Le nouveau plan élaboré par Tennis Canada pour soutenir les secteurs clés du modèle du développement repose sur une analyse approfondie de la structure actuelle et des piliers de succès du développement des athlètes de l’élite et mise sur le leadership de ces postes clés, et surtout, sur la collaboration accrue des partenaires et du personnel. En plus de Marx et de Bruneau, deux nouveaux postes stratégiques seront pourvus dans les prochaines semaines et apporteront plus de profondeur à la structure : celui de chef du développement des 15 ans et moins (relève), qui assurera également le lien avec les partenaires, associations provinciales, les clubs et les académies afin de soutenir le développement des jeunes talents, ainsi que celui de chef de la science et de la médecine du sport, un rôle qui fournira un soutien de pointe pour maximiser les résultats et optimiser la santé de l’ensemble des participants du système de l’élite.

Cette nouvelle structure inclut Jocelyn Robichaud, qui supervisera le développement des entraîneurs de l’élite, en mettant l’accent sur le recrutement d’entraîneurs féminins, tandis que Janet Petras agira comme directrice des programmes développement de l’élite et apportera ainsi son soutien à l’administration pour évaluer la structure de compétition, les politiques et les programmes.

Publicité

Défiler pour continuer

« Louis a apporté une énorme contribution au tennis canadien », a affirmé Jennifer Bishop, présidente du conseil d’administration de Tennis Canada. « Nous sommes convaincus que la nouvelle structure dévoilée aujourd’hui sous la direction de Hatem McDadi permettra de tirer parti de notre succès historique et de nous assurer de demeurer plus que compétitifs dans le monde en constante évolution du tennis de haut niveau. La science et la médecine du sport, ainsi que le développement des 15 ans et moins sont deux domaines cruciaux pour notre succès à long terme. Nous sommes impatients de faire appel à de nouveaux experts pour occuper ces deux postes. Nous ne visons rien de moins que de remporter d’autres titres de l’Omnium Banque Nationale, du Grand Chelem, de la Coupe Davis et la Coupe Billie Jean King ainsi que des médailles olympiques. »

Dans le cadre de ses nouvelles fonctions, Marx dirigera le Centre national de tennis présenté par Rogers (CNT), les centres d’entraînement régionaux, situés à Montréal, Toronto, Vancouver et Calgary et qui regroupent les meilleurs joueurs de 14 ans et moins de chaque région, ainsi que le programme de tennis masculin professionnel, y compris la Coupe Davis et le programme olympique masculin.

Pour sa part, Bruneau, lauréat 2019 du Prix Jack Donohue « Entraîneur de l’année », continuera de diriger le programme féminin au pays pour les professionnelles et les joueuses en transition, ainsi que le programme de la Coupe Billie Jean King et le programme olympique. De plus, il poursuivra son travail auprès de Bianca Andreescu. 

« Je suis heureux de pouvoir continuer de m’investir et contribuer aux succès du développement du tennis féminin au pays », a mentionné Bruneau. « Déjà, depuis mes débuts chez Tennis Canada, j’ai pu voir une très belle évolution et j’ai eu la chance d’accompagner et de soutenir de grandes athlètes. Nous avons une belle relève qui s’annonce et nous avons certainement de grandes ambitions pour les années à venir. »

Comme annoncé en février dernier, Louis Borfiga, qui a occupé le poste de vice-président du développement de l’élite, continuera d’agir en tant que conseiller et consultant jusqu’à son retour en France, prévu en septembre.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web Repentigny - Caméléon Média