Carrières dans votre région Guide resto Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com Jytrouvetout.ca

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Culture

Retour

06 juillet 2021

Sarah Élisabeth Aubry - seaubry@lexismedia.ca

Et si la vie était conçue pour être à deux?

Deux les plus grands duos

Deux les plus grands duos

©Photo Christian Richard - Hebdo Rive Nord

Jusqu’au 17 juillet prochain, les Productions Grand V. présentent le spectacle Deux les plus grands duos.

Après avoir reporté à plusieurs reprises le spectacle Deux les plus grands duos en raison du contexte pandémique, le Théâtre Alphonse-Desjardins à Repentigny a ouvert ses portes le 25 juin dernier pour accueillir le public. La productrice Janik V. Dufour derrière les textes et la conception de la pièce musicale s’est adressée d’emblée aux spectateurs heureuse de pouvoir enfin la présenter. Malgré les défis imposés par la pandémie, le temps s’est arrêté durant deux heures, faisant place aux plus grands succès des dernières décennies.

©Photo Christian Richard - Hebdo Rive Nord

L’énergie et la complicité entre les artistes se font ressentir.

©Photo Christian Richard - Hebdo Rive Nord

Les artistes ont du plaisir à chanter et à faire des chorégraphies.

©Photo Christian Richard - Hebdo Rive Nord

Les spectateurs applaudissent et démontrent leur enthousiasme, alors que l’énergie est bien présente dans la salle.

©Photo Christian Richard - Hebdo Rive Nord

Marc-André Fortin et Margau tentent de recréer la fameuse portée du film Dirty Dancing.

©Photo Christian Richard - Hebdo Rive Nord

Margau s’est dite touchée et heureuse de renouer avec le public.

©Photo Christian Richard - Hebdo Rive Nord

Le guitariste Jean-Philippe Audet a interprété entre autres Célibataire et Shallow en duo avec Renee Wilkin.

©Photo Christian Richard - Hebdo Rive Nord

Renee Wilkin est généreuse avec le public et s’adresse à lui pour créer des interactions.

©Photo Christian Richard - Hebdo Rive Nord

Le duo plonge le public dans des moments aussi vibrants, touchants et divertissants.

©Photo Christian Richard - Hebdo Rive Nord

Renee Wilkin et Marc-André Fortin partagent une belle complicité.

©Photo Christian Richard - Hebdo Rive Nord

Margau prend sa place sur scène et enchaîne les duos avec Marc-André Fortin et Renee Wilkin.

©Photo Christian Richard - Hebdo Rive Nord

Un moment touchant tout en musique.

©Photo Christian Richard - Hebdo Rive Nord

Le trio est accompagné par quatre musiciens tout au long de la pièce musicale.

Deux les plus grands duos se veut un spectacle touchant, réconfortant et énergisant. Sur scène, le public retrouve Renee Wilkin où son passage a été marqué à La Voix (2014), Marc-André Fortin qui a marqué ses vingt ans de carrière découvert à Star Académie  (2005) et Margau qui a rejoint l’émission La Voix et s’est rendue à Paris pour participer à The Voice.

Pour le numéro d’ouverture, Marc-André Fortin et Renee Wilkin offrent quelques grandes chansons. Margau fait également son entrée en interprétant Si demain.

Briller à deux et à trois?

Après avoir installé l’ambiance dans la salle, les trois chanteurs s’imposent une réflexion sur la vie à deux. Ils expriment que les plus grands se sont démarqués en duo, tels que Roméo et Juliette et dans la dernière année le docteur Horacio Arruda et le premier ministre François Legault.

Les icônes au Québec viennent également en duo comme le couple formé par Marie-Ève Janvier et Jean-François Breau, les sœurs Boulay, etc. Les trois artistes s’interrogent sur le fait d’être trois et se demandent qui est la troisième roue du carrosse.

Ce moment propice aux blagues divertit le public et l’amène à participer en se remémorant les duos connus au fil des années.

D’autres pensées se dégagent du spectacle comme l’engagement, les relations de couple d’aujourd’hui, la vision de l’amour, etc. On demande même à la salle s’il y a des couples qui se sont formés durant la dernière année, s’il y en a qui partagent leur vie depuis de nombreuses années, si d’autres sont mariés, etc.

Durant toute la représentation, Renee Wilkin, Marc-André Fortin et Margau plongent la salle dans les chansons les plus marquantes, vibrantes et qui ont remporté les plus grands succès. Si les dernières pièces des Productions Grand V. ont été marquantes avec le déploiement des artistes, des costumes et des accessoires sur scène, ce spectacle fait exception. Les chanteurs doivent maintenir leur distance et l’ensemble du décor se veut simple.

Malgré le contexte pandémique, les spectateurs réussissent à s’imprégner de l’atmosphère, à embarquer dans l’univers qui transporte le public à travers une gamme de chansons complète. Les interactions sont présentes. On veut sentir le public, le faire participer et savoir qu’il est là.

Spectacle

©Photo Christian Richard - Hebdo Rive Nord

Les trois chanteurs transportent le public dans différents univers de chansons ayant été marquantes dans les dernières décennies.

Tout vient en paquet de deux

Durant le spectacle, d’autres interactions font mention de la vie à deux et que tout est pratiquement conçu pour être à deux comme le tennis, les mitaines, les « toasts » le matin, etc. Durant une partie de la représentation, les musiciens sont mis en lumière.

Positionnés un peu plus loin que les artistes, ceux-ci quittent durant plusieurs minutes et le public a le plaisir de découvrir les musiciens. Jean-Philippe Audet, guitariste, prend parole sur la discussion de l’amour et enchaîne avec la célèbre chanson Célibataire en déclarant: « on célèbre les célibataires endurcis. »   

Après avoir cassé la glace avec cette pièce musicale connue, les musiciens sous la direction de Gabriel Bertrand Gagnon au piano prennent de plus en plus d’importance dans le spectacle.

De son côté, Margau se rappelle avoir vu un couple âgé de 80 ans dans un bar. L’homme a demandé à sa douce de l’accompagner pour danser. À travers leurs yeux, l’artiste remarquait la flamme qu’ils avaient encore l’un pour l’autre laissant place à Un beau grand slow.

Le rythme dans le sang

Les trois chanteurs sont complices et cette connexion est palpable. Les chorégraphies s’enchaînent avec des mouvements de danse et l’énergie est à son comble. Si le public pensait assister à la fameuse portée du film Dirty Dancing entre Marc-André Fortin et Margau sur la chanson The Time of My Life, leur élan est évidemment ralenti, pandémie oblige.

Plusieurs pièces remplies de dynamisme se suivent et amènent le public à danser sur son siège. Les trois artistes ont du plaisir, rient et interprètent des chansons comme Footloose, Hot Stuff, etc.

Relever des défis de taille

Renee Wilkin revient sur scène avec ses complices un peu plus tard et décide de donner des contraintes, afin que les musiciens puissent montrer l’étendue de leur talent. Maxime Reed-Vermette à la batterie doit lancer ses baguettes à un certain moment, Jean-Philippe Audet guitariste doit faire une danse en jouant, Maxime Alarie à la basse doit jouer à une seule main et Gabriel Bertrand Gagnon au piano doit jouer les yeux bandés en se retournant de côté.

Une pièce musicale des Beatles et une version rock d’Ave Maria installent une autre énergie vivante. Ce moment leur permet de montrer tous leurs talents et d’amener une autre dynamique au spectacle. Le duo formé par le guitariste et Renee Wilkin avec Shallow ne laisse personne indifférent.

D’autres défis se poursuivent pour les chanteurs qui interprètent des chansons différemment avec L’arbre est dans ses feuilles sous un autre style avec une chorégraphie.

Margau prend le contrôle des éclairages pendant quelques numéros. L’équipe technique s’empare des micros des chanteurs où les rires se font sentir dans la salle.

Vers la fin du spectacle, Renee Wilkin, Marc-André Fortin et Margau ont leur occasion de briller et d’avoir leur moment seul, afin de montrer leur bagage et leur palette de couleurs. Des chansons d’amour se font entendre chavirant le public Que je t’aime, Les yeux du cœur, Aimer, Time To Say Goodbye et plusieurs autres.

Spectacle

©Photo Christian Richard - Hebdo Rive Nord

Le temps s’est arrêté tout au long du spectacle lorsque les trois artistes ont fait revivre les duos qui ont marqué l’histoire.

Renee Wilkin

©Photo Christian Richard - Hebdo Rive Nord

Renee Wilkin impressionne avec son énergie sur scène et sa voix puissante.

Margau

©Photo Christian Richard - Hebdo Rive Nord

Margau est une jeune chanteuse passionnée par la musique et a fait partie de nombreuses troupes de théâtre musical.

Marc-André Fortin

©Photo Christian Richard - Hebdo Rive Nord

Marc-André Fortin a marqué ses vingt ans de carrière. Il fait également partie de la distribution du spectacle Je reviens chez nous des Productions Grand V.

Reconnaissance

Vers la fin de la représentation, les chanteurs ont pris le temps de remercier le public de leur présence. Ils comprennent d’autant plus l’importance de leur métier, d’être en harmonie et de connecter avec le public, particulièrement avec la dernière année. Ils se disent privilégiés d’exercer ce métier.

« Ça valait la peine d’être patient pour se retrouver », a lancé Marc-André Fortin. Le public a exprimé son bonheur sous des pluies d’assouplissements. Les artistes ont répondu aux différents rappels en offrant généreusement d’autres succès tels qu’Unforgettable, Save The Last Dance For Me et Délivre-moi pour ne nommer que ceux-ci.

La pièce musicale Deux des plus grands duos est présentée au tout nouveau Théâtre Alphonse-Desjardins à Repentigny présentement jusqu’au 17 juillet 2021. Le spectacle se poursuit au Carré 150 à Victoriaville, du 22 juillet au 7 août 2021.

Pour se procurer des billets, on visite le https://alphonse-desjardins.com/ ou on téléphone au 450 589-9198.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web Repentigny - Caméléon Média