Carrières dans votre région Guide resto Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com Jytrouvetout.ca

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Culture

Retour

07 juillet 2021

Sarah Élisabeth Aubry - seaubry@lexismedia.ca

Marcel Leboeuf se lance dans un solo théâtral

Un premier one-man-show pour l’artiste

Marcel Leboeuf

©Photo gracieuseté – Émilie Lapointe - Hebdo Rive Nord

Marcel Leboeuf sera sur scène avec son one-man-show du 2 au 17 juillet prochain au Théâtre Hector-Charland.

Depuis longtemps, Marcel Leboeuf rêvait d’avoir son one-man-show. Ayant rejoint la distribution de la pièce de théâtre TOC TOC, le projet a été mis sur la glace et reporté avec la pandémie. Grâce à Monarque Productions et le metteur en scène Luc Senay, l’artiste présente un spectacle inédit, soit Le curieux destin d’Marcel où ses plus grandes passions s’entrecroisent avec le théâtre, les conférences et l’improvisation.  

©Photo gracieuseté – Émilie Lapointe - Hebdo Rive Nord

Le curieux destin d’Marcel est une pièce où les faits vécus cohabitent avec l’imaginaire.

©Photo gracieuseté – Émilie Lapointe - Hebdo Rive Nord

Le comédien est emballé par ce projet qui occupera tout son été.

©Photo gracieuseté – Émilie Lapointe - Hebdo Rive Nord

Sur scène, le raconteur divertit, chante et touche le public par ses tranches de vie.

©Photo gracieuseté – Émilie Lapointe - Hebdo Rive Nord

Au cours des derniers mois, l’artiste s’est donné tout un défi, être seul sur scène, danser, chanter et écrire ses textes.

En septembre dernier, Marcel Leboeuf apprend que les diffuseurs vont privilégier des pièces mettant en vedette une ou deux personnes. Ayant pris part à plus de 60 pièces de théâtre, donné plus de 2 800 conférences et gagné plus de cinq coupes Charade, le comédien était prêt à se lancer dans l’écriture de son spectacle.

C’est surtout son expérience à titre de conférencier qui l’a amené à se lancer dans la création. Lorsqu’il s’adresse au public lors de ses conférences, l’acteur les aborde comme un one-man-show.

Le fait de performer devant moins de spectateurs ne le dérange pas. Mais l’artiste sait qu’il y aura un grand travail à faire pour ramener les gens dans des salles de théâtre. Il est cependant confiant que le public sera au rendez-vous, particulièrement lorsque les deux doses de vaccins seront administrées.

Marcel Leboeuf

©Photo gracieuseté – Émilie Lapointe - Hebdo Rive Nord

L’artiste rêvait d’avoir un jour son one-man-show.

Oser

Quand son idée se concrétise, Marcel Leboeuf lâche un coup de fil à ses amis producteurs Mario Provencher et André Robitaille. Ceux-ci acceptent avec plaisir de produire son one-man-show et décident de louer le Centre culturel de Beloeil pour enchaîner les pratiques durant trois mois. L’improvisateur a écrit lui-même ses textes.

Sur scène, il interprète quatre chansons originales et une de Fernandel. C’est Frédéric Reddy, le frère de Francis, qui a pris en charge la composition de la musique.

La beauté du spectacle est que l’artiste peut jouer en transportant partout son décor, puisqu’il est facilement transportable, puis s’adapte pour n’importe quel type de salle de spectacle. Marcel Leboeuf souhaitait s’amuser avant tout et avait envie de chanter.

Il a puisé son inspiration dans différents artistes, comme Yvon Deschamps. Le fait de jouer, chanter et danser s’intègre bien dans son one-man- show.

« J’ai réalisé que ça fait vingt ans que je fais des conférences et j’ai tellement testé plein d’affaires que j’ai du matériel pour faire deux autres one-man-show. », s’exclame-t-il.

Jusqu’à présent, l’artiste a pu présenter son spectacle une dizaine de fois. Selon ce dernier, les réactions sont excellentes. Le fait d’aller à la rencontre de son public après ses représentations lui manque.

Dorénavant, il demande aux spectateurs d’écrire leurs commentaires sur le web pour qu’il puisse connaître leurs réactions face à son travail.

Marcel Leboeuf

©Photo gracieuseté – Émilie Lapointe - Hebdo Rive Nord

Ayant donné plus de 2 800 conférences, le comédien s’adresse au public comme un conférencier en ajoutant de l’humour et des anecdotes.

Réflexions

Le concept de la vie et de la mort fascine l’artiste. Quand il était jeune, celui-ci se questionnait sur la mort. Au fil de sa vie, il a discuté avec des gens qui croisaient sa route sur ce sujet qui semblait être une peur.

« Le show aurait pu s’appeler Le monde selon Marcel. C’est un peu ma vision des choses et du bonheur. Quand les gens sortent du théâtre, ils ont un gros sourire et ont du bonheur dans les yeux. Je te garantis. », exprime-t-il.

D’autres thématiques s’ajoutent au spectacle et différentes anecdotes font de Marcel Leboeuf un conteur hors pair. Il parle de son amour pour ses poules, de la chasse et des tranches de sa vie.

« C’est sans prétention. C’est un peu comme le font Michel Barrette, Martin Matte et les humoristes. Ils parlent de leurs histoires de famille…c’est à la couleur de Marcel Leboeuf. De temps en temps, il y a un peu d’Yvon Deschamps en moi, de Martin Matte, de Michel Barrette, de Laurent Paquin. », fait-il part.  

Arrêt bénéfique

La dernière année s’est avérée positive pour le comédien. Il en a profité pour consacrer son énergie à ses projets personnels comme son vignoble et sa cabane à sucre. Il a pris l’initiative de faire des livraisons lui-même et d’aller porter les commandes de ses produits en main propre à sa clientèle.

« Ça m’a quand même permis de voir du monde à distance et de voir des yeux. Quelque part, je n’ai pas été isolé tout ce temps. Ça me permettrait de faire rouler mes produits. », souligne-t-il.                                                                             

Marcel Leboeuf

©Photo gracieuseté – Émilie Lapointe - Hebdo Rive Nord

Marcel Leboeuf a écrit ses textes et a pu compter sur la collaboration des producteurs Mario Provencher et André Robitaille pour concrétiser son projet.

Tenter sa chance  

Demeurant à Mont-Saint-Hilaire depuis quelques années, Marcel Leboeuf se lance en politique municipale et présente sa candidature pour le parti Mouvement citoyen. Celui-ci prône l’agriculture en milieu urbain, le développement responsable, la biodiversité et souhaite protéger le piémont du Mont-Saint-Hilaire.

« Je ne prétends pas que je vais changer les choses. Je vais faire partie d’une équipe. On va essayer de corriger un peu le tir et de préserver les choses. », soutient-il.   

Marcel Leboeuf sera sur scène à plusieurs endroits au Québec durant la période estivale. Il sera à L’Assomption au Théâtre Hector-Charland du 2 au 17 juillet 2021.

Pour se procurer des billets, on consulte le hector-charland.com ou monarquesproductions.com.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web Repentigny - Caméléon Média