Carrières dans votre région Guide resto Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com Jytrouvetout.ca

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Économique

Retour

08 juillet 2021

Sarah Élisabeth Aubry - seaubry@lexismedia.ca

Le beau hasard de vie d’Andrée Tessier

Propriétaire et cartomancienne chez Bella Stella depuis 16 ans

Andrée Tessier

©Photo Sarah Elisabeth Aubry - Hebdo Rive Nord

Andrée Tessier est propriétaire du Bella Stella et est cartomancienne depuis quarante ans.

Le restaurant situé à L’Assomption, le Bella Stella, a célébré son 16ème anniversaire en mai dernier. Le concept se veut original et différent, amenant la clientèle à déguster un repas suivi d’une consultation avec la cartomancienne Andrée Tessier. Propriétaire de l’endroit avec Francisco Hernandez, le restaurant s’est fait encore plus connaître grâce à la pandémie. Si l’entrepreneure voit sa vie au jour le jour, elle se dit reconnaissante pour toutes les réussites des dernières années.  

©Photo Sarah Elisabeth Aubry - Hebdo Rive Nord

Des forfaits permettent à la clientèle de profiter d’un repas suivi d’une consultation d’une quinzaine de minutes avec Andrée Tessier.

©Photo Sarah Elisabeth Aubry - Hebdo Rive Nord

Le restaurant possède une belle terrasse menant droit sur le Boulevard de l’Ange-Gardien à L’Assomption.

©Photo Sarah Elisabeth Aubry - Hebdo Rive Nord

Voici une partie de la terrasse à l’extérieur.

La deuxième vague a fait mal à plusieurs restaurateurs. La propriétaire Andrée Tessier explique que le prêt-à-emporter s’est avéré une belle avenue pour le Bella Stella. « On est allé chercher de nouveaux clients. », souligne-t-elle.

Comme elle l’indique, plusieurs clients préfèrent manger à la maison. Si Mme Tessier ne croyait pas se lancer dans le prêt-à-emporter, elle soutient aujourd’hui que cette option va demeurer.

Durant la pandémie, le Bella Stella proposait des spéciaux intéressants qui ont connu un beau succès. En huit mois, les propriétaires ont réussi à faire 20% de leur chiffre d’affaires en invitant la clientèle à se procurer leurs plats préférés au restaurant.

D’emblée, la réputation du restaurant assomptionniste s’est faite par le bouche-à-oreille.

Bella Stella

©Photo Sarah Elisabeth Aubry - Hebdo Rive Nord

Le Bella Stella est ouvert du mardi au dimanche à L’Assomption.

Une belle étoile

Andrée Tessier a commencé à travailler à la Maison Du Spaghetti à Joliette. C’est à ce restaurant qu’elle commence à se tisser une clientèle. À cette époque, Francisco Hernandez était chef cuisiner également à cette même place.

Ceux-ci ont œuvré près de dix ans à cet endroit. M. Hernandez caressait le rêve d’avoir un jour son restaurant. De son côté, Mme Tessier avait sa clientèle et avait lancé plusieurs jeux, dont La Roue du destin qui connaît un succès impressionnant au Québec avec 150 000 copies vendues.

La cartomancienne a aussi développé Le Coffret d’Estelle, Le Guide du tarot divinatoire simplifié, La Roue du destin 2, L’étoile de véritéClairvoyance et Le Gitan. Elle a pu compter sur l’aide d’une amie Lucie Poirier, rédactrice et traductrice de métier. Récemment, une partie de ses jeux ont été retravaillés par les Éditions de Mortagne et sont vendus dans d’autres pays.

Demeurant dans Lanaudière, Andrée Tessier et Francisco Hernandez ont tombé par hasard sur l’établissement à L’Assomption qui était à louer par un autre restaurateur. L’endroit leur convient et c’est là qu’ils ont l’idée de s’arrêter sur le nom Bella Stella, en l’honneur de la mère décédée de Mme Tessier.

« Ma mère a donné sa vie au bon Dieu. C’est une ancienne sœur. C’est toute une histoire. Elle a quitté les sœurs pour mon père et a eu neuf enfants…quand il y a eu ses funéraires, elle a eu un grand hommage. Il y avait tellement de monde et ils disaient que c’était une belle étoile. », fait-elle part.

En pensant aux funérailles , le propriétaire espagnol a lancé le nom Bella Stella. Dès qu’ils se sont rencontrés, il était clair pour le chef cuisinier d’expérience qu’il voulait son restaurant. Il a proposé à Andrée Tessier de tirer aux cartes la clientèle.

« Dans la vie quand ça ne bloque pas, les portes s’ouvrent et ça signifie que c’est fait pour toi. », appuie-t-elle.

Andrée Tessier

©Photo Sarah Elisabeth Aubry - Hebdo Rive Nord

En plus d’avoir son restaurant, d’être cartomancienne, Andrée Tessier a créé des jeux pour que les gens puissent lire eux-mêmes leur destin.

Initiée à la cartomancie

C’est à l’âge de 10 ans qu’Andrée Tessier découvre les cartes. C’est sa voisine Estelle Généreux qui lui apprend tout. Attirée jeune à la lecture des cartes, Mme Généreux lui montre l’art ancien.

« Elle avait appris ça dans les années 1800 de sa vieille tante. Ça venait de loin. Quand elle me l’a montrée, elle m’a dit: je suis assez fière, parce que ça va rester. C’est une chaîne. Je n’ai pas de mari, d’enfant, ni personne. »

Dès son passage au secondaire, tous les jeunes approchaient la cartomancienne pour qu’ils se fassent tirer aux cartes. Même à l’âge de 18 ans, alors qu’elle œuvrait pour une manufacture de couture, ses patrons lui demandaient si les contrats allaient rentrer. C’est officiellement à l’âge de 20 ans que Mme Tessier exerce pleinement ce métier.   

C’est maintenant plus de quarante ans de carrière que cumule la propriétaire du Bella Stella.

« Je fais du mardi au samedi et ça n’a jamais arrêté de se remplir. », mentionne-t-elle. Sa clientèle l’a toujours suivie. Par semaine, la passionnée peut tirer aux cartes une centaine de clients.

Chaque fois, elle plonge dans une nouvelle histoire et ouvre un livre sur la vie de quelqu’un. Andrée Tessier a la flamme et les yeux brillants pour sa profession.

Bella Stella

©Photo Sarah Elisabeth Aubry - Hebdo Rive Nord

C’est le propriétaire et chef exécutif, Francisco Hernandez, qui souhaitait ouvrir son propre restaurant il y a seize ans.

Transmettre des messages

Au-delà de son métier, Andrée Tessier confesse recevoir des confidences de sa clientèle et des retours sur ses prédictions. À l’écoute des autres, elle veut donner de l’espoir et accompagner les personnes qui en ont besoin. Il y a des histoires plus tristes liées à des décès, d’autres qui sont plus heureuses qui permettent d’annoncer de belles nouvelles.

La cartomancienne ressent également les énergies et se fait le devoir de transmettre des messages de personnes décédées à celles qui rentrent dans son bureau pour des consultations.

Pour certaines journées, il est plus ardu de faire la coupure avec les nouvelles tristes, mais dans l’ensemble, elle est capable de ne pas tout prendre sur ses épaules.

« C’est donner de la lumière, des messages et de l’espoir aux personnes. Je ne suis pas juste une tireuse de cartes. J’ai des messages à donner. », en convient-elle. Celle-ci veut tendre la main aux autres.

Des histoires, la principale intéressée en a un lot à raconter. Des connexions avec des personnes décédées, des messages à transmettre, des signes et des rêves font partie de son quotidien.

« Je ne force pas la note. S’il y a un message, ça va arriver…plus je suis instantanée mieux sont les tirages. », dit-elle.

Le restaurant Bella Stella est situé au 155 Boulevard de l’Ange-Gardien à L’Assomption. Pour réserver, on téléphone au 450 589-1021.

Bella Stella

©Photo Sarah Elisabeth Aubry - Hebdo Rive Nord

Ayant connu un beau succès, le prêt-à-emporter se poursuit.

Commentaires

9 juillet 2021

Francine Vendette

J’y suis allé plusieurs fois, bouffe et service excellents. Pour madame Tessier, je dois avouer qu’avec le temp, ce n’est pas ce que je croyais entendre mais bien ce qu'elle m’a transmis qui se passe réellement.

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web Repentigny - Caméléon Média