Carrières dans votre région Guide resto Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com Jytrouvetout.ca

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Culture

Retour

14 juillet 2021

Sarah Élisabeth Aubry - seaubry@lexismedia.ca

Pour leur plus grand bonheur, Jean-Michel Anctil et André Robitaille réunis au théâtre

Des cailloux plein les poches

Théâtre

©Photo gracieuseté – Émilie Laporte - Hebdo Rive Nord

Jean-Michel Anctil et André Robitaille interprètent différents personnages.

Jean-Michel Anctil a le bonheur de se retrouver au théâtre avec son ami de longue date, André Robitaille. Monarque Productions a décidé de reprendre pour le Québec, Des cailloux plein les poches, soit une adaptation de Stones in His Pocket de Marie Jones qui a remporté plusieurs prix, dont le prestigieux Laurence Olivier Award. Ensemble, ils ont monté la pièce de théâtre à l’aide du metteur en scène Normand Chouinard.  

©Photo gracieuseté – Émilie Laporte - Hebdo Rive Nord

La pièce met en lumière les injustices qui habitent le monde cinématographique.

©Photo gracieuseté – Émilie Laporte - Hebdo Rive Nord

Les deux comédiens ont monté rapidement la pièce et ont beaucoup travaillé leurs textes.

©Photo gracieuseté – Émilie Laporte - Hebdo Rive Nord

Cette pièce a connu un énorme succès britannique.

Cet été, Jean-Michel Anctil devait jouer dans la pièce Les Voisins. Le projet a été reporté en raison de la pandémie en 2022. C’est d’ailleurs André Robitaille qui s’est occupé de faire la mise en scène. L’idée lui est venue d’adapter par la suite Des cailloux plein les poches.

« C’est une pièce qui se peut même s’il y a des moments où c’est plus intime et rempli d’émotions. Ça peut se jouer à deux mètres. Nous l’avons montée de cette façon avec Normand Chouinard qui a fait la mise en scène. », aborde le comédien.

La comédie dramatique met en scène des moments touchants, tristes et comiques.

« Nous sommes deux sur scène, mais nous jouons quinze personnages avec très peu de décors. Nous portons pratiquement le même costume. C’est la position du corps qui change et nous tournons une casquette et nous devenons un autre personnage. La voix change. », précise l’humoriste.   

Jean-Michel Anctil

©Photo gracieuseté – Émilie Laporte - Hebdo Rive Nord

Jean-Michel Anctil confirme que ce rôle est celui qui a demandé le plus de travail en raison de tous les personnages à enchaîner.

Défi d’envergure

Pour Jean-Michel Anctil, nul doute que tous ces personnages constituent beaucoup de travail, particulièrement dans l’apprentissage des textes.

« C’est énormément de textes. J’en ai fait des show dans ma vie et c’est celui-là que j’ai le plus travaillé pour ma mémoire et mes textes. »,soutient-il. La difficulté est d’enchaîner les personnages et de passer de l’un à l’autre, puis de les habiter en adoptant une posture. Le public doit pouvoir bien comprendre l’histoire et s’assurer de différencier les personnages.

C’est dans le plaisir que les deux complices se donnent la réplique et campent une variété de personnages. Jouer avec l’un de ses bons amis est d’une évidence simple et plaisante.

« Nous avons monté cette pièce assez rapidement, soit en un mois et demi. Nous avons beaucoup répété. »s’exclame-t-il. Dans la vie, le duo aime rire, s’amuser et le côté professionnel ressort aussi. Ils ont une bonne rigueur et sont à leur affaire quand c’est le temps de performer.

Les commentaires et les réactions des spectateurs dans la salle et sur le web confirment le succès de la pièce. Jusqu’à présent, les artistes ne pouvaient rencontrer le public et leur piquer une jasette après les représentations. Jean-Michel Anctil souhaite que le nombre de spectateurs dans la salle puisse augmenter éventuellement.

Pièce de théâtre

©Photo gracieuseté – Émilie Laporte - Hebdo Rive Nord

Les amis de longue date prennent plaisir à partager la scène.

En mode COVID-19

Dans les derniers mois, les deux comédiens ont été en mesure de se déplacer dans le Québec pour faire des représentations ici et là. Bien que les salles soient complètes selon les mesures sanitaires, le public demeure reconnaissant d’être présent.

C’est ce que ressent M. Anctil. Il estime que celui-ci sera encore plus au rendez-vous après avoir reçu la deuxième dose du vaccin. L’ensemble des personnes qui œuvrent d’arrache-pied comme les équipes techniques dans les théâtres sont aussi heureuses de renouer avec leur profession, de même que les diffuseurs.

Malgré le contexte, le principal intéressé se dit privilégié.  

Pièce de théâtre

©Photo gracieuseté – Émilie Laporte - Hebdo Rive Nord

Des cailloux plein les poches se veut une comédie dramatique, triste et comique à la fois.

Mordu de théâtre

Si on l’a plus vu sur une scène comme humoriste, Jean-Michel Anctil confirme que son amour pour le théâtre est venu en premier. Ayant étudié dans ce domaine, c’est cette voie qui l’a mené vers l’humour.

D’ailleurs, l’improvisation a aussi fait partie de sa vie et de sa carrière. C’est lorsqu’il est allé voir un des spectacles Juste pour rire que celui-ci a eu un réel coup de cœur. Le passionné confie avoir eu l’opportunité d’incarner plusieurs personnages au théâtre.

Le fait de se retrouver avec des gens sur scène lui plaît. Avec l’humour, Jean-Michel Anctil a joué longtemps seul.

« D’avoir des répliques et de pouvoir partager son plaisir sur la scène avec d’autres, c’est bien le fun. », exprime-t-il. La pression de ne pas avoir écrit le texte fait partie aussi du plaisir au théâtre.

S’arrêter pour mieux repartir

Avant la pandémie, l’humoriste occupait en partie son temps sur la pièce Les Voisins. Durant un mois, il indique avoir eu une période de stress et de questionnements. Quelque temps après, la création a fait partie de son quotidien.

Cette vague d’idées lui a permis d’être à la barre d’un show de télévision <Numéro marquant<@$p> qui sera présenté cet automne. Le concept s’est développé à partir des textes qu’il lisait en direct sur les réseaux sociaux. L’initiative a été lancée par son collègue Sébastien Ouellet.

Il a présenté les textes de son premier spectacle en faisant la lecture et en ajoutant des explications sur son processus de création. Il a commencé à appeler ses amis pour qu’ils fassent de même.

Cette idée concrétise la nouvelle émission qui permettra à des humoristes de parler de leur numéro marquant qui les a fait connaître et dont ils sont le plus fiers.

À son tour, l’humoriste a répondu à ces questionnements en révélant que son premier numéro s’est déroulé à Québec. L’un de ses amis lui avait suggéré de présenter un numéro pour un spectacle qu’il préparait.

Concernant son numéro marquant, il considère que les Parlementeries 1 lui ont permis de se faire connaître et d’être réuni avec plusieurs grands noms comme Yvon Deschamps. En faisant l’exercice avec d’autres humoristes, de belles révélations et des confidences ont laissé place à la discussion. Ceux-ci redécouvrent leurs numéros.

Une belle brochette d’invités a accepté de se prêter au jeu comme Dominic Paquet, Claude Meunier, Rachid Badouri, Mariana Mazza, Cathy Gauthier, Laurent Paquin, etc.

Jean-Michel Anctil se penchera sur plusieurs projets ici et là entre autres avec Marthe Laverdière. Une autre pièce devrait voir le jour avec Monarque Productions.

Des cailloux plein les poches sera présentée du 29 juillet au 14 août 2021 au Théâtre Hector-Charland. Pour connaître tous les détails, rendez-vous au https://hector-charland.com/ ou on téléphone au 450 589-9198.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web Repentigny - Caméléon Média