Carrières dans votre région Guide resto Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com Jytrouvetout.ca

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Sports

Retour

15 juillet 2021

Sarah Élisabeth Aubry - seaubry@lexismedia.ca

Alexis Baillargeon remporte sa première victoire en karting

Coupe de Montréal de karting

Alexis Baillargeon

©Photo gracieuseté – Mathieu Baillargeon - Hebdo Rive Nord

Alexis Baillargeon, résident de L’Épiphanie, a remporté les deux premières manches du championnat de la Coupe de Montréal de karting.

Ayant débuté ses premières prouesses à l’âge de deux ans et demi en motocross, Alexis Baillargeon a un plan bien précis pour son avenir. Initié jeune à ce sport, le garçon de neuf ans s’est lancé dans l’aventure du karting il y a maintenant deux ans et excelle déjà dans cette discipline. Il rêve de gravir les échelons et faire son nom pour courser un jour à la Formule 1.

Alexis Baillargeon

©Photo gracieuseté – Mathieu Baillargeon - Hebdo Rive Nord

C’est rempli fierté qu’Alexis âgé de neuf ans souhaite poursuivre sa carrière dans le karting.

La passion pour le motocross s’est développée grâce à son père Mathieu Baillargeon. Celui-ci a montré le sport à son garçon lorsqu’il était tout petit. Au fil du temps, le père de famille le considère doué et est fier de pouvoir partager cette activité, tout en passant du temps de qualité avec Alexis.

À 4 ans, le jeune garçon réalise sa première course de motocross. « De 4 à 7 ans, il a toujours gagné ses classes et ses championnats. Il est vice-champion canadien en motocross. », précise Mathieu Baillargeon.

Le motocross l’a amené à participer au Challenge Quebec Motocross, le Championnat canadien et aux États-Unis pour se classer pour l’Amateur National Motocross. Pour pratiquer le karting, Alexis devait avoir huit ans.

Publicité

Défiler pour continuer

Dès qu’il a eu l’âge, il n’a pas attendu et a foncé. Sur le coup, son père a été déçu de constater qu’Alexis lâchait cette discipline, mais s’est finalement réjoui de son choix.

Alexis Baillargeon

©Photo gracieuseté – Mathieu Baillargeon - Hebdo Rive Nord

Alexis rêve de se tailler une place et de courser un jour à la Formule 1.

Une première victoire

L’an dernier, le mordu de karting a terminé cinquième au championnat, mais n’a pas rejoint le podium au Québec. Il a cependant réussi à se démarquer en Ontario en se positionnant 2ème et 3ème lors de différentes courses en fin de saison.

Lors de la première course cette année, Alexis a dominé en remportant les deux premières manches du championnat de la Coupe de Montréal de karting. C’est rempli de fierté et de satisfaction que l’Épiphanien a réussi cet exploit. Ses parents Dominique et Mathieu ont aussi partagé ce grand moment à ses côtés.

Ce sont douze jeunes qui se retrouvent sur la piste de karting. Alexis fait partie de deux classes différentes, soit Briggs&Stratton cadet et Rotax Mini Max. C’est sa dernière course qui lui a permis de remporter le podium qui s’est déroulée à Mirabel. C’est surtout de l’excitation qui habitait le sportif au moment de courser.

Son père confie qu’ils ont travaillé fort depuis avril dernier pour performer. Alexis a rejoint une équipe nommée Titans Racing Team cette année et a pu pratiquer grâce à un simulateur. Celui-ci bénéficie des précieux conseils de son coach Gianmarco Raimondo. Il s’agit du premier pilote canadien à avoir fait de la F2.  

Alexis Baillargeon

©Photo gracieuseté – Mathieu Baillargeon - Hebdo Rive Nord

Ayant débuté en motocross à l’âge de deux ans et demi, Alexis a décidé de se lancer dans le karting, il y a maintenant deux ans.

Percer dans le domaine

Grâce à celui qui responsable de l’équipe, Shawn Kennedy et l’instructeur de renom, Philippe Létourneau, ces derniers ont permis de mettre en contact le jeune pilote, puis son coach actuel. La prochaine épreuve de la Coupe de Montréal de karting amènera Alexis et sa famille à Mont-Saint-Hilaire, où les courses auront lieu sur le circuit de SH Karting.

D’ailleurs, M. Baillargeon a quitté son emploi pour se consacrer à l’équipe comme mécanicien. Celui-ci a aussi connu une carrière similaire, puisqu’il se passionnait de rallye automobile et de courses de VTT. La Coupe de Montréal permettra à Alexis et Mathieu de se rendre en Ontario.

« Son rêve ne change pas. Il veut courser à la Formule 1. », exprime M. Baillargeon. Ses parents l’encouragent et croient en lui, mais sont conscients que des efforts doivent être investis pour se rendre aussi loin.

Alexis Baillargeon

©Photo gracieuseté – Mathieu Baillargeon - Hebdo Rive Nord

Le père du jeune pilote, Mathieu Baillargeon aux côtés de son fils, Alexis Baillargeon.

S’entraîner jour après jour

Alexis Baillargeon est prêt à consacrer toute son énergie pour se tailler une place dans le karting et évoluer dans ce domaine. Le jeune pilote peut compter sur l’aide de son coach et d’un entraîneur qui le prépare à être en forme physiquement.

Il se rend régulièrement sur une piste pour améliorer ses techniques et prend le temps nécessaire pour analyser les différents circuits lors d’évènements. Également, il y a plusieurs séances vidéos qui permettent de filmer le kart et regarder les performances, afin qu’il puisse s’améliorer.

Selon son père, c’est son fils qui lui demande d’aller le plus souvent possible sur la piste. Cette passion lui a été transmise, mais l’intérêt s’est développé par lui-même. Son autre garçon Olivier a moins la flamme pour le motocross, mais est ouvert au karting, puis a du plaisir à en faire.

« Lorsqu’il a gagné sa première course, on était énervé et fiers de lui. C’est la première fois qu’il faisait ça en kart. Je l’ai suivi à moto et c’est plus stressant qu’en karting. Les accidents sont plus fréquents. », confie-t-il.  

Viser l’Europe

En plus d’avoir une passion pour le karting, Alexis joue au hockey l’hiver. La famille pourrait se rendre d’ici quelques mois en Europe pour voir le pilote performer. Deux courses sont organisées à Tremblant et en Ontario avant de pouvoir accéder à la finale mondiale Rotax qui est prévue à Bahreïn.

« S’il finit premier, il a son billet pour aller là-bas. C’est ce qu’on vise. », termine le père de famille.

Alexis Baillargeon

©Photo gracieuseté – Mathieu Baillargeon - Hebdo Rive Nord

Gianmarco Raimondo est le coach d’Alexis Baillargeon.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web Repentigny - Caméléon Média