Carrières dans votre région Guide resto Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com Jytrouvetout.ca

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Santé

Retour

04 août 2021

Mélissa Gaudreault - mgaudreault@lexismedia.ca

Des lecteurs de CO2 dans les classes

Une mesure longtemps attendue

École Ste-Marcelline

©Photo archives - Hebdo Rive Nord

L'installation de lecteurs de CO2 permettra d'améliorer la qualité de l'air dans les écoles.

Pour assurer un suivi de la qualité de l’air dans les écoles du Québec, le ministère de l’Éducation souhaite installer un lecteur de dioxyde de carbone (CO2) dans toutes les classes du niveau préscolaire jusqu’à la formation des adultes. Basée sur la collaboration d’experts en ventilation et en qualité de l’air et d'acteurs du domaine de l’éducation, l’opération permettra de recueillir les données nécessaires à l’amélioration de la qualité de l’air dans les établissements d’enseignement.  

L'installation de lecteurs permettra d'obtenir un portrait en temps réel du taux de CO2 dans l'ensemble des classes du Québec et d'apporter rapidement les correctifs pour améliorer la qualité de l'air. Les lecteurs seront installés en priorité aux écoles qui sont ventilées naturellement en fonction des résultats de l'étude dévoilée le printemps dernier. 

Le Ministère devait franchir plusieurs étapes avant le lancement de cette opération afin de trouver les solutions les plus adéquates. L'installation de lecteurs de concentration de CO2, de température et de taux d'humidité relative dans les écoles du Québec requiert l'élaboration de protocoles et de directives d'interventions et la collaboration d’experts (ex. : santé publique, santé et sécurité au travail et ingénierie). Ce dernier a retenu les services d’Ali Bahloul, professeur associé et chercheur à l'Institut de recherche Robert-Sauvé en santé et en sécurité du travail (IRSST), pour l'épauler dans l'élaboration des protocoles d'installation et d'utilisation des lecteurs. 

D’une main experte 

Le Ministère a mis sur pied une structure constituée de trois groupes :  

  • un comité stratégique, pour convenir des opérations, formé de représentants du Ministère, du milieu de l’éducation et de l'Institut de recherche Robert-Sauvé en santé et en sécurité du travail (IRSST) 
  • un comité technique, pour analyser les enjeux sur le terrain et faire des recommandations, comprenant des membres du Ministère, du milieu scolaire et de l’IRSST  
  • un comité tripartite, pour commenter la démarche, composé de membres des ministères de l'Éducation, de la Santé et des Services sociaux, de l'Institut national de santé publique du Québec, de la Commission des normes, de l'équité, de la santé et de la sécurité du travail et de l'IRSST. 

En plus du projet d’installation de lecteurs de CO2, le Ministère a posé plusieurs actions (ex. : entretien des systèmes de ventilation, distribution d’échangeurs d’air, etc.) dans les écoles à la suite de la publication au printemps dernier de son rapport sur la qualité de l'air intérieur.  

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web Repentigny - Caméléon Média