Carrières dans votre région Guide resto Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com Jytrouvetout.ca

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Culture

Retour

19 août 2021

Mélissa Gaudreault - mgaudreault@lexismedia.ca

La ville de Repentigny accueille le Lumifest en cavale pour la première fois

Repentigny en lumières

Lumifest Repentigny

©Dominique Arcand - Hebdo Rive Nord

Faire le plein de culture au coucher du soleil.

La Ville de Repentigny accueille pour la première fois Lumifest en cavale, trois soirées festives et gratuites faites de projections lumineuses sur les murs du centre-ville, pour célébrer la dernière fin de semaine de sa programmation estivale, les 19, 20 et 21 août dès le coucher du soleil.

Les citoyens pourront se promener dans le centre-ville de Repentigny pour découvrir les installations lumineuses qui donneront vie aux façades des bâtiments ainsi qu’à des œuvres d’art public. Il y aura aussi un spectacle de lumière éphémère sur la sculpture de Richard Langevin, Crescend’eau, située en face du Centre d’art Diane-Dufresne ainsi que sur la toute nouvelle Place de Bergerac qui se trouve à l’intersection du boulevard Brien et de la rue Notre-Dame. S’ajoute à cela l’escalier pyramidal du Théâtre Alphonse-Desjardins qui s’illuminera et une adaptation de l’œuvre Mirage de l’artiste Myriam Boucher qui animera la façade de l’église de la Purification-de-la-Bienheureuse-Vierge-Marie.

Une programmation variée 

Les promeneurs pourront s’arrêter pour prendre une photo devant les mots lumineux, ils pourront profiter en tout temps de l’installation Roseaux devant le Théâtre Alphonse-Desjardins (TAD) ou faire une balade à la lanterne en famille le jeudi 19 août dès 20h30. Une œuvre vidéo sur les relations entre les différentes générations, Mémoire Vivante, est aussi projetée tous les soirs devant le TAD. Une animation déambulatoire et des personnages illuminés égayeront les rues de l’Espace culturel en plus des créations de lumière qui seront projetées sur les murs.

« Grâce à Lumifest en cavale, nous allons clôturer de façon grandiose et dans le respect des mesures sanitaires une saison estivale faite de beaucoup d’incertitudes, c’est pour nous le signe que l’art s’adaptera toujours et que la lumière trouvera toujours sa place. » - Denyse Peltier, présidente de la Commission des arts, de la culture et des lettres 

Un festival adaptée à la pandémie

Dans sa forme originale, le Lumifest est un festival de vidéomapping et de bouffe de rue qui prend vie en octobre sur la rue Saint-Charles Ouest, dans le Vieux-Longueuil. L’équipe du festival propose désormais de la projection architecturale adaptée aux besoins des municipalités afin de faire voyager son concept de villes en villes, dans le respect des mesures sanitaires.

« Nous nous sommes demandé comment renouveler la connexion entre les artistes visuels et la population en ces temps contraignants où nous sommes cruellement en manque de beauté. Ainsi est né le Lumifest en cavale, d’abord en version commando et patentée de manière artisanale en projetant de façon complètement mobile pendant le premier confinement, puis de façon professionnelle une fois les mesures sanitaires assouplies. » - Dominique Arcand, idéateur et producteur du Lumifest

Lumifest

©Dominique Arcand - Hebdo Rive Nord

De l'art en ville.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web Repentigny - Caméléon Média